Carence en fer - carence martiale - Examens sanguins

Septembre 2017

La carence martiale est l'autre nom désignant une carence en fer. Le fer est indispensable à l'équilibre de l'organisme. Il permet notamment le fonctionnement du transport d'oxygène dans le sang grâce à son action dans la formation de l'hémoglobine. La carence martiale peut donc entrainer une anémie, et est souvent due à un mauvais apport alimentaire ou à des pertes sanguines excessives notamment gynécologiques (règles ou menstruations importantes) ou digestives. Le traitement est un apport de fer médicamenteux dans les cas les plus sérieux. La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande d'effectuer les examens sanguins pertinents quand une carence en fer est suspectée. En effet, plusieurs types de marqueurs peuvent être prescrits, parfois à tort.


Définition

La carence en fer se traduit par plusieurs signes physiques et en premier lieu par une fatigue inhabituelle et une diminution de la force (endurance et énergie). On observe également des troubles cognitifs, des maux de tête, des palpitations, un essoufflement à l'effort, des vertiges et même une pâleur de la peau lorsque la carence en fer est marquée (on parle d'anémie ferriprive). Les carences en fer peuvent être dues à des hémorragies (on considère que les règles en font partie) ou à une alimentation trop pauvre en fer.

Marqueurs du métabolisme du fer

Lors d'une carence en fer, plusieurs examens sanguins du métabolisme du fer peuvent être prescrits comme le dosage du fer, de la ferritine, de la transferrine et des récepteurs solubles de la transferrine.

Dosage de la ferritine sérique

Lors de la suspicion d'une carence en fer, la Haute Autorité de Santé recommande en premier lieu le dosage de la ferritine sérique. Une ferritine sérique abaissée suffit à affirmer le diagnostic d'une carence en fer. Le dosage des autres marqueurs du métabolisme du fer n'est alors pas nécessaire.

Inflammation ou insuffisance rénale chronique

Lors de la suspicion d'une inflammation ou dans l'insuffisance rénale chronique, ou lorsque la ferritine n'est pas abaissée alors que la suspicion de carence en fer est importante, la HAS recommande de doser le fer et la transferrine afin de calculer le coefficient de saturation de la transferrine.

Examens non recommandés par la HAS

Les examens suivants ne sont pas recommandés par la Hauté Autorité de Santé : dosage du fer seul, combinaison du dosage du fer et de la ferritine, recherche des récepteurs solubles de la transferrine.

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Carence en fer - carence martiale - Examens sanguins » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.