Suivi métabolique des patients sous antipsychotiques : Synthèse

Mai 2017

En mars 2010, l'Agence française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé a publié un document de pharmacovigilance au sujet des traitements médicamenteux anti-psychotiques. Ces médicaments, de 1ère ou de 2ème génération, peuvent s'accompagner d'une prise de poids et de problèmes glucidiques et lipidiques. Aussi, le patient est exposé à plusieurs facteurs de risques : surpoids, sédentarité, tabac, hyperglycémie, diabète, hypertension artérielle. Pour limiter ces facteurs de risque, l'AFSSAPS recommande une collaboration étroite entre le psychiatre et le médecin pour une prise en charge complète du patient.


Avant le traitement

Recherche des facteurs aggravants

Avant la mise sous traitement psychotique, le professionnel devra évaluer les troubles métaboliques préexistants et les facteurs exposant le patient aux risques cardio-métaboliques.
L'AFSSAPS recommande de :
  • interroger le patient sur ses traitements en cours et ses antécédents médicaux personnels et familiaux tels que
    • hypertension artérielle,
    • diabète,
    • dyslipidémie,
    • décès précoce d'origine vasculaire dans l'entourage familial.

.
  • interroger le patient sur son hygiène de vie :
    • habitudes alimentaires ;
    • pratique d'un sport ou d'une activité physique ;
    • consommation d'excitants : alcool, tabac, café ;
    • toxicomanie.

.
  • organiser des bilans clinique et biologique :
    • pesée,
    • calcul de l'IMC,
    • mesure du périmètre ombilical et de la pression artérielle,
    • dosages à jeun du cholestérol, triglycérides et glycémie. .

Information du patient et de son entourage

L'information passe par des recommandations faites aux patients concernant l'adoption d'un régime équilibré, la pratique d'une activité physique régulière, et si besoin, la diminution de la consommation d'alcool et de tabac.
Les patients devront également surveiller leur poids et être informés d'une consultation immédiate en cas de symptômes évoquant un diabète.

Pendant le traitement

Prise pondérale

  • Contrôler le poids après 1 mois et 3 mois de traitement.
  • Vérification d'absence de diabète en cas de prise de poids de plus de 7%.

Glycémie

  • Dosage de la glycémie après 3 mois et 12 mois de traitement, puis une fois par an.
  • Interrogation du patient en cas de survenue de symptômes indiquant un diabète.

Bilan lipidique

  • Faire un bilan 3 mois après le début du traitement.
  • puis 5 ans après en cas de bilan normal.

Pression artérielle

  • Contrôler la pression artérielle 3 mois après le début du traitement puis une fois par an.

Recommandations générales

En cas d'anomalies décelées pendant le traitement, il est recommandé de demander au patient de suivre les règles hygiéno-diététiques de base, et le cas échéant, de réduire sa consommation d'alcool et de tabac. La prise en charge thérapeutique est organisée par le médecin traitant et le psychiatre et peut nécessiter l'intervention d'un spécialiste supplémentaire.

Crédit photo : Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par sante-medecine.
Ce document intitulé « Suivi métabolique des patients sous antipsychotiques : Synthèse » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.