Efficacité de l'oxygénothérapie hyperbarre

Novembre 2017

La fibromyalgie est une pathologie complexe qui se manifeste principalement par l’apparition progressive de douleurs musculaires diffuses, de céphalées, de douleurs abdominales et par l’installation d’une fatigue et de troubles du sommeil. La fibromyalgie concerne environ 2 à 4% de la population, soit environ 2 millions de personnes en France et 14 millions d'européens.


2 études publiées dans la revue PLoS ONE montrent que la fibromyalgie peut avoir une origine neurologique et que l'oxygénothérapie hyperbare représenterait un traitement efficace notamment sur les douleurs.

Oxygénothérapie : récupérer après un traumatisme ou un AVC

Une première étude publiée dans la revue Plos One par des chercheurs de l’université de Tel-Aviv, réalisée en collaboration avec le Centre médical Assaf Harofeh, révèle que l'oxygénothérapie hyperbare aide à récupérer des facultés cognitives comme par exemple celle de la mémoire et de la capacité de concentration et ceci des années après la survenue d’un AVC ou d’un traumatisme crânien. Cette technique permettrait d’améliorer la plasticité du cerveau, la réparation des fonctions cérébrales ou des lésions cérébrales légères ainsi qu’une une bonne récupération des fonctions cérébrales impactée de manière chronique.

Oxygénothérapie hyperbare, Définition

L’Oxygénothérapie hyperbare est une méthode qui consiste à inhaler de d’oxygène à une pression plus élevée que celle de l’atmosphère permettant ainsi d’augmenter et enrichir le taux d’oxygénation du sang délivré par le cerveau. L’oxygénothérapie hyperbare consiste à placer le patient dans un caisson pressurisé et à lui administrer de l’oxygène pur à une pression supérieure à celle de l’atmosphère. Le caisson hyperbare est un gros cylindre en acier dans lequel la pression peut être augmentée au-delà de la pression ambiante.
La technique de l’oxygénothérapie est indiquée en cas d’urgence lors par exemple d’accidents de de décompression de plongée, de brûlures ou d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Fibromyalgie : une cause cérébrale ?

Après avoir mis en évidence dans l’étude précédente, l’impact positif de l’oxygénothérapie hyperbarre dans le traitement des lésions cérébrales comme les AVC ou les traumatismes, l’équipe de chercheurs israélo-américaine parmi lesquels le Dr. Shai Efrati, directeur du Centre de médecine hyperbare du Centre médical Assaf Harofeh, le PR. Eshel Ben-Jacob, le PR Dan Buskila de l’Université Ben-Gourion, spécialiste international de fibromyalgie, ainsi que le Dr Jacob Ablin, directeur du centre de fibromyalgie de l’Institut de rhumatologie du Centre médical Sourasky de Tel-Aviv, a ainsi élaboré une nouvelle approche thérapeutique de la Fibromyalgie en s’orientant sur le cerveau plutôt que se focaliser sur la douleur permettant ainsi de pointer une cause majeure de la maladie.
L’atteinte des mécanismes du cerveau responsables du traitement de la douleur est alors mise en avant comme cause importante de cette pathologie, permettant alors d’envisager un autre type de traitement de la Fibromyalgie. Les chercheurs ont évalué l’efficacité de cette thérapie dans la fibromyalgie. Ils ont permis d’obtenir une amélioration très nette de l’état des malades présentant une fibromyalgie en utilisant l’oxygénothérapie hyperbare.

Modalités

Une soixantaine de femmes âgées de 21 à 67 ans, atteintes de fibromyalgie ont participé à cette étude. Les patientes ont été réparties en deux groupes, la moitié devant recevoir le traitement, l’autre servant de groupe de contrôle. Une femme sur 2 a donc bénéficié de 40 séances de 90 minutes dans un caisson hyperbare au Centre médical Assaf Harofeh, 5 jours par semaine, durant deux mois et ont été exposées à une concentration en oxygène de 100% à une pression de deux atmosphères soit deux fois la pression normale. Les résultats ont mis en évidence que les douleurs de plus de 70% des femmes traitées se sont amélioré et la consommation de médicaments antalgique a été fortement diminuée voire stoppée pour certaines chez lesquelles la maladie semblait avoir disparu totalement.

Modifications cérébrales ?

Une cartographie cérébrale effectuée après ce traitement chez ces femmes chez lesquelles les épisodes douloureux s’étaient fortement améliorés, a mis en évidence des modifications cérébrales permettant d’identifier précisément les zones cérébrales responsables de la fibromyalgie.

Une future méthode efficace sur la dégénérescence cérébrale ?

Selon le le Dr. Efrati, auteur de cette étude, « l’oxygénothérapie en caisson hyperbare s’attaque à la racine du problème et répare le tissu cérébral endommagé et se demande si dans un futur proche, nous pourrions diagnostiquer la Fibromyalgie sur la base de caractéristiques observables dans la cartographie du cerveau ». D’autres études sont encore nécessaires pour approfondir ces travaux mais il se pourrait que ce traitement puisse apporter une aide importante pour de nombreuses pathologies liées au cerveau, notamment les problèmes qui peuvent entraîner diminution de l’efficacité du flux sanguin qui fournit l’oxygène au cerveau et puisse ainsi aider par exemple les personnes aux premiers stades de la maladie d’Alzheimer empêchant ainsi la détérioration de la maladie.


Sources :

Dossier Fibromyalgie

Dossier Fibromyalgie

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Efficacité de l'oxygénothérapie hyperbarre » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.