Insuffisance cardiaque gauche et droite

Avril 2017

L'insuffisance cardiaque signifie que le cœur n'est plus en mesure de pomper assez de sang pour apporter suffisamment d'oxygène au corps.


Définition

L'insuffisance cardiaque est une incapacité du cœur à pomper une quantité de sang suffisante pour assurer un débit sanguin satisfaisant au niveau de l'ensemble du corps. Dans l'insuffisance cardiaque dont l'évolution est chronique et progressive, le sang circule moins bien et a tendance à stagner. L'insuffisance cardiaque peut toucher qu'une partie du cœur, où l'ensemble de celui-ci : on parle d'insuffisance cardiaque gauche ou droite, ou d'insuffisance cardiaque globale. En fonction de la partie touchée, les symptômes changent légèrement, mais l'évolution d'une insuffisance se fait vers une atteinte globale. Cette pathologie apparaît essentiellement chez les personnes d'âge avancé porteuses d'une maladie cardiaque par exemple suite à un infarctus du myocarde, une pathologie d'une valve cardiaque, des troubles du rythme cardiaque, une hypertension artérielle. Certaines maladies respiratoires chroniques comme la bronchopneumopathie chronique obstructive, l'insuffisance respiratoire chronique ou les maladies fibrosantes du poumon en sont également des causes.

Insuffisance cardiaque gauche

L'insuffisance cardiaque gauche est l'incapacité du ventricule gauche à apporter un débit sanguin suffisant pour remplir les besoins de l'organisme, en cas d'effort puis au repos. Elle se caractérise par des difficultés respiratoires avec une accumulation de fluides dans les poumons. Plusieurs facteurs peuvent en être la cause, en particulier l'hypertension artérielle, les troubles coronariens (infarctus, angine de poitrine...) et le rétrécissement de la valve aortique.

Insuffisance cardiaque droite

L'insuffisance cardiaque droite se définit par une faiblesse du ventricule droit qui peine à pomper le sang et se traduit par l'accumulation de liquide dans les jambes et les chevilles, un gonflement du ventre, des sensations de lourdeur et des problèmes digestifs et hépatiques. Les causes sont multiples : maladie pulmonaires chroniques, séquelles de tuberculose, Hypertension artérielle, etc.

Symptômes

L'essoufflement est le premier signe de l'insuffisance cardiaque : d'abord une difficulté à respirer, liée à l'engorgement de sang dans les poumons, ressentie comme un simple inconfort respiratoire, puis un véritable essoufflement à l'effort, qui peut s'aggraver en se manifestant même au repos. La fatigue est le deuxième signe de l'insuffisance cardiaque. Elle est ressentie même pour un petit effort. Le gonflement de certaines parties du corps (foie, veines du cou, jambes) est le troisième signe alarmant, comme une prise de poids importante et rapide de l'ordre d'un kilo par jour. D'autres signes peuvent alerter, comme des palpitations, un baisse de tension, ainsi que des troubles digestifs.

Personnes à risques

L'insuffisance cardiaque n'est pas une maladie de vieillard. Elle peut aussi être une maladie de l'enfant et de la femme enceinte. certaines personnes sont plus à risque que d'autres comme celles qui présentent des troubles coronariens ou de l'arythmie cardiaque, celles qui sont nées avec une malformation cardiaque congénitale ou atteintes d'une maladie chronique pulmonaire.

Facteurs de risques

Certains facteurs de risque de l'insuffisance cardiaque sont bien identifiés. C'est le cas de l'hypertension artérielle, de l'hyperthyroïdie, du tabagisme, mais aussi de la consommation excessive de graisse (lipides) ou de sel, de la sédentarité ou de l'abus d'alcool.

Diagnostic

Le diagnostic de l'insuffisance cardiaque est suspecté d'une part sur l'interrogatoire et le recueil des différentes pathologies rencontrées par le patient au cours de sa vie et d'autre part sur l'examen clinique permettant de retrouver ces différents symptômes. Le diagnostic est confirmé grâce à de nombreux examens qui ont également un rôle dans la recherche de la cause de la maladie : l'électrocardiogramme, la radiographie du poumon, les examens biologiques, mais surtout l'échographie doppler du cœur sont pratiqués selon la cause suspectée.

Traitement

Pour traiter l'insuffisance cardiaque, on va s'intéresser à corriger ses facteurs favorisants ou déclenchants qu'il faut traiter en premier : la maladie causale doit être prise en charge de façon optimale pour tenter de ralentir l'évolution de l'insuffisance cardiaque. Dans un second temps, on procédera au traitement des symptômes : un régime sans sel associé à la prescription d'inhibiteurs de l'enzyme de conversion ou de diurétiques permet de diminuer les difficultés respiratoires ou les oedèmes. Des bêtabloquants peuvent être également utilisés. D'autres alternatives médicamenteuses ont leur place. Ce n'est que lorsqu'aucun traitement n'a fonctionné qu'on envisage une greffe cardiaque. Un suivi étroit et régulier ainsi qu'une éducation du patient à sa maladie et à la prévention sont également nécessaires pour diminuer l'évolution de la maladie et empêcher au maximum les complications ponctuelles.

Mesures préventives

Les mesures préventives de l'insuffisance cardiaque concernent avant tout les habitudes de vie :

Médicaments à éviter


Traitements médicamenteux

Inhibiteurs de l'enzyme de conversion

Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion auront une action vasodilatatrice qui va permettre d'ouvrir les artères, de faire baisser la tension artérielle et de réduire la rétention d'eau. Les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine II ont le même effet, ils peuvent être prescrits aux patients intolérants aux inhibiteurs de l'enzyme de conversion.

Bêtabloquants

Les bêtabloquants se retrouvent aussi dans le traitement de l'hypertension artérielle : ils permettent de réduire la fréquence cardiaque.

Diurétiques

Les diurétiques augmentent le volume d'urine qui va permettre une élimination d'un surplus de fluides accumulé dans les poumons ou les membres inférieurs. Attention, ces médicaments peuvent entraîner également une perte de minéraux (potassium et magnésium), ils doivent être accompagnés d'une prise de suppléments.

Antagonistes de l'aldostérone

Les antagonistes de l'aldostérone ont un effet diurétique mais minimisent la perte de potassium, et permettent de réguler le rythme cardiaque. Il est employé particulièrement en cas d'insuffisance cardiaque grave.

Digoxine

La digoxine provoque des contractions cardiaques qui permettent une meilleure tonicité du cœur. Il ralenti et régularise le rythme cardiaque.

Transplantation cardiaque

Les patients dont l'insuffisance cardiaque résiste aux traitements médicamenteux peuvent avoir recours à une transplantation cardiaque, prescrite la plupart du temps pour les personnes âgées de moins de 65 ans.

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Insuffisance cardiaque gauche et droite » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.