Hémochromatose

Novembre 2017

Première maladie génétique en France, l’hémochromatose génétique atteint 1 Français sur 300, soit 200.000 patients en France. Cette maladie due à une absorption excessive du fer alimentaire est bénigne si elle est reconnue à 20-35 ans, mais souvent grave et parfois mortelle si elle est reconnue à 50-60 ans.


Définition

L'hémocromatose est une maladie génétique qui entraîne une accumulation de fer en trop grande quantité dans l'organisme et certains organes en particulier. Le cœur, le foie, la peau et le pancréas sont les principaux organes touchés. Le fer est utilisé par l'organisme selon ses besoins. L'excédent est éliminé naturellement. Dans le cadre de l'hémochromatose, une anomalie génétique va engendrer un message paradoxal de manque de fer ce qui va favoriser son absorption digestive.
Pour qu'un individu développe la maladie, il faut que les deux parents soient porteurs du gène défectueux, qui va causer la maladie. Le gène est alors transmis. D'autres pathologies peuvent également être responsables d'un excès de fer dans l'organisme comme des maladies hématologiques et des maladies hépatiques comme la cirrhose à un stade évolué.

Hémochromatose classique

L'hémochromatose génétique, parfois appelée hémochromatose classique, est la maladie héréditaire la plus fréquente qui affecte surtout les individus d'Europe du Nord. Les organes les plus touchés sont le foie, le cœur et le pancréas. Le gène responsable de cette maladie est le gène HFE, situé sur le bras court du chromosome 6. L'hémochromatose génétique peut entraîner des maladies telles qu'un diabète ou une cirrhose.

Hémochromatose secondaire

Les hémochromatoses sont des pathologies qui se caractérisent par une surcharge en fer dans l'organisme. Certaines sont héréditaires (hémochromatoses primitives) et d'autres ont une autre origine : on parle alors d'hémochromatose secondaire. Les hémochromatoses secondaires peuvent être causées par une hémopathie (maladie du sang), une hépatite, une cirrhose du foie, une transfusion sanguine ou des compléments en fer. Les saignées (retrait de l'excès de fer) constituent le traitement de premier choix, accompagnées d'un régime alimentaire adapté pour prévenir la surcharge en fer.

Hémochromatose hétérozygote

On parle d'hémochromatose hétérozygote lorsque le patient atteint d'hémochromatose a deux chromosomes de la même paire avec deux gènes différents au même endroit.

Hémochromatose hétérozygote composite

Lorsque le sujet possède deux chromosomes de la même paire avec deux gènes différents au même endroit, on dit qu'il est hétérozygote. Les hétérozygotes composites désignent les malades qui présentent simultanément la malformation génétique H63D et la malformation génétique C82Y.

Causes

L'hémochromatose est le plus souvent d'origine héréditaire. La maladie se développe chez une personne dont les deux parents sont porteurs du gène déficient. Les surcharges en fer acquises, plus fréquemment appelée hémosidéroses, sont provoquées par des causes plus identifiées :


Des transfusions répétées, peuvent augmenter la quantité de fer dans l'organisme en dehors d'une augmentation des pertes en fer. La consommation excessive d'aliments riches en fer peut exceptionnellement être mis en cause.

La thalassémie qui rend les globules rouges plus fragiles provoquant leur destruction :Une destruction rapide des globules rouges à l'origine de la libération de fer pouvant provoquer une surcharge en fer. Cette anomalie des globules rouges provoque le plus souvent une anémie nécessitant des transfusions aggravant la surcharge en fer. Les anomalies des globules rouges peuvent également être provoqués volontairement ou involontairement par des produits chimiques ou des médicaments.


L'anémie hémolytique rend les globules rouges plus fragiles entraînant leur destruction.

La moëlle osseuse peut ne pas apporter suffisamment de globules rouges. Il peut également se produire que le fer apporté ne puisse pénétrer dans les globules rouges en cours de formation.

La porphyrie cutanée tardive provoquée par un déficit d'une enzyme de l'hémoglobine provoque une surcharge en fer à l'origine d'une hémochromatose. La porphyrie cutanée tardive entraîne la formation de bulles sur les parties exposées à la lumière, comme les mains, le dos et le visage.

Certaines pathologies peuvent entraîner une augmentation de la surcharge en fer :
  • Le Syndrome métabolique encore appelé syndrome de la bedaine provoquant une surcharge pondérale, un diabète, une anomalie des triglycérides et du cholestérol peut provoquer une surcharge en fer.
  • Les maladies du foie chroniques du foie comme la cirrhose du foie, l'hépatite chronique comme l'hépatite C, et la maladie alcoolique sont souvent associées à des surcharges en fer.
  • La consommation importante d'alcool peut entraîner une surcharge en fer.

Symptômes

Le malade ne présente habituellement aucun symptôme pendant plusieurs années. L'accumulation du fer au sein de l'organisme est progressive.
Les signes cliniques sont variés et dépendent des atteintes des organes. Peuvent ainsi apparaître une fatigue, une teinte bronzée de la peau, une hépatomégalie (augmentation du volume du foie) pouvant évoluer vers la cirrhose, des troubles du rythme cardiaque, des œdèmes localisés au niveau des chevilles, des douleurs articulaires et un diabète.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


Dépistage familial

Un dépistage génétique de l'hémochromatose est important car il permet un diagnostic plus précoce de la maladie, l'hémochromatose étant une maladie génétique fréquente, aux conséquences parfois sévères. Ce dépistage est fondamental car il permet également de mettre en route plus précocement, si nécessaire, le traitement efficace de l'hémochromatose.

Les parents, frères et soeurs et les enfants, parents du premier degré d'une personne atteinte d'hémochromatose génétique, sont concernés par ce dépistage. Une proportion non négligeable, environ une personne sur 4 chez les frères et soeurs, peut être touchée par cette maladie. Le dépistage précoce est important, car il permet d'amorcer le traitement avant que les organes ne soient endommagés.

La personne atteinte de l'hémochromatose prévient sa famille de l'intérêt d'effectuer ce test de dépistage. Un consentement écrit obligatoire est demandé au patient. Le résultat lui est communiqué lors d'une consultation génétique.

Un bilan martial, dosage sanguin du coefficient de saturation de la transferrine et de la ferritinémie par exemple est proposé lorsque le test génétique est positif afin d'évaluer le stade de la maladie.

Test génétique

Un test génétique est conseillé lorsqu'une anomalie du bilan en fer est constatée comme l'augmentation de la saturation de la transferrine, normalement inférieur à 50% chez l'homme et 45% chez la femme et lors d'un dépistage familial de l'hémochromatose. Dans le cas du dépistage familial, les tests génétiques permettent alors diagnostiquer l'hémochromatose au stade asymptomatique.

Un test sanguin permettant de déceler le gène de l'hémochromatose et de mettre en évidence la mutation responsable. Dans plus de 95% des situations d'hémochromatose typique, 2 mutations principales gène de l'hémochromatose sont constatées : les mutations C282Y ou C282Y/H63D. Les tests génétiques permettent un dépistage au stade asymptomatique.

Ce test n'est pas remboursé par la caisse d'assurance maladie.

Les tests génétiques sont soumis à une réglementation spécifique :
  • Un consentement écrit obligatoire est demandé au patient.
  • Le résultat est communiqué au patient lors d'une consultation génétique.

Résultats des tests

Absence de mutation

Aucune mutation n'est retrouvée sur aucun chromosome.

Mutation C282Y hétérozygote

La mutation C282Y hétérozygote est présente sur un seul chromosome et n'expose pas à une surcharge en fer.

Mutation C282Y homozygote

La mutation C282Y homozygote est présente sur les deux chromosomes et expose à une surcharge en fer.

Diagnostic

Des analyses sanguines permettent d'évoquer la surcharge en fer en dosant le taux de fer dans le sang ainsi que la quantité de fer stockée dans les tissus.

Taux de fer sérique

Le taux sanguin de fer sérique est augmenté en cas d'hémochromatose. Cette augmentation ne permet toutefois pas de confirmer à elle seule le diagnostic de l'hémochromatose.

Coefficient de saturation de la transferrine

Le test le plus évocateur de l'hémochromatose génétique est l'augmentation de la saturation de la transferrine, une protéine qui se combine au fer et le transporte vers les organes. Le coefficient de saturation en fer de la transferrine est augmenté au cours de l'hémochromatose. Une augmentation au dessus de 45% nécessite un nouveau dosage sanguin : si celui-ci est toujours supérieur à 45%, il faut rechercher une hémochromatose génétique.

Taux de ferritine sérique

La ferritine est une protéine permettant de stocker le fer dans la rate, la moëlle osseuse et le foie. Elle permet ainsi la mise en réserve du fer dans l'organisme. La ferritine sérique est augmentée en cas d'hémochromatose. La ferritine augmente en cas de surcharge en fer. Elle peut cependant également être élevée avec un stock de fer normal: ainsi une augmentation de la ferritine ne traduit pas systématiquement une surcharge en fer. Une surcharge en fer ne témoigne pas systématiquement d'une hémochromatose génétique !

Complications

L'accumulation de fer sans le muscle cardiaque peut provoquer des troubles du rythme cardiaque et une insuffisance cardiaque.

Hyperpigmentation de la peau

Une pigmentation plus importante de la peau survient chez 90% des personnes atteintes d'hémochromatose., lui donnant une couleur gris métallisée caractéristique de la présence de fer sur la peau ou plus bronzée. Une dépilation ou la perte de poils accompagnent fréquemment l'hyperpigmentation.

Diabète sucré

L'apparition d'un diabète sucré survient chez 2/3 des patients en raison de la présence de fer dans le pancréas.

Augmentation de volume du foie

L'hépatomégalie est présente chez plus de 95% des personnes atteintes d'hémochromatose. L'apparition d'une cirrhose ou d'un carcinome hépatique peut être observé.

Augmentation de volume de la rate

Une augmentation du volume de la rate encore appelé splénomégalie est souvent constatée.

Atteinte des articulations

Une atteinte des articulations touchant essentiellement au début de l'évolution de la maladie, les mains et les 2ème et 3ème articulations métacarpo-phalangiennes sont fréquemment observées.

Troubles des fonctions sexuelles

Les dépôts de fer dans l'hypophyse peuvent provoquer une dysfonction sexuelle, une baisse de la libido, et une irrégularité des cycles menstruels chez les femmes. Un hypogonadisme, diminution de volume des testicules, peut être également observé.

Traitement

Le traitement s'appuie sur la pratique de saignées qui permettent de faire diminuer le taux de fer. Les saignées consistent à prélever environ 500 ml de sang. Elles sont effectuées initialement chaque semaine puis espacées de plusieurs mois quand un équilibre est obtenu. Ce traitement est effectué à vie. Des traitements empêchant l'action du fer sont parfois utilisés. Une transplantation hépatique peut être envisagée en cas d'atteinte avancée.

Vidéo


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Hémochromatose - Causes, symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.