Allergie solaire - Traitements

Septembre 2016

Le nombre de personnes touchées par l'allergie solaire est en augmentation depuis plus de 20 ans. Le terme allergie solaire désigne plusieurs types de symptômes : la lucite estivale bénigne, la lucite polymorphe, l'urticaire solaire et la photosensibilisation. Des médicaments peuvent être recommandés de manière préventive comme les caroténoïdes, les acide para amino-benzoïque, la vitamine PP, les antipaludéens de synthèse et les antihistaminiques. La puvathérapie est un traitement qui peut également être proposé. Des pommades corticoïdes sont parfois également conseillées lors de l'apparition des erruptions.



Caroténoïdes

Les médicaments caroténoïdes peuvent représenter une aide importante pour les personnes gênées par le soleil. Ils doivent être pris 1 à 2 semaines avant le début de l'exposition et pendant l'exposition. Ils sont vendus en pharmacie sans ordonnance : l'avis du médecin reste néanmoins conseillé.

Acide para amino-Benzoïque (PABA)

Ce médicament est conseillé pour la prévention de la lucite estivale bénigne. Le traitement doit débuter 15 jours avant le début de l'exposition solaire et se prolonger pendant la durée de l'exposition.

Vitamine PP (nicotinamide)

La vitamine PP est également parfois conseillée prescrit. En savoir plus sur le Nicobion 500®, ses effets secondaires et ses contre-indications :

Antipaludéens de synthèse (Plaquenil®, Nivaquine®)

Les antipaludéens de synthèse représentent une certaine efficacité pour la prévention des lucites. Le traitement doit être débuté 7 jours avant le début de l'exposition et poursuivi pendant la durée de l'exposition. Un bilan ophtalmologique est nécessaire avant la mise en route du médicament.

Antihistaminiques

Les médicaments antihistaminiques sont utiles pour la prévention des symptômes de l'urticaire solaire ou des lucites bénignes mais également pour atténuer les effets des manifestations cutanées. L'association de 2 anti-histaminiques peut être recommandée. Les médicaments anti histaminiques s'opposent aux effets de l'histamine substance inflammatoire libérée lors de la réaction allergique.

Les médicaments antihistaminiques peuvent provoquer des effets secondaires dont le plus connu est la somnolence. Même si les antihistaminiques de 2nde génération provoquent moins d'effets secondaires, certains allergiques signalent malgré tout ces effets. Certains antihistaminiques sont contre-indiqués à certaines périodes de la grossesse. Renseignez vous auprès de votre médecin. Certains médicaments antihistaminiques peuvent être achetés sans ordonnance. Ces médicaments, plus chers, ne sont pas remboursés par la caisse d'assurance maladie. Ils peuvent permettre d'être dépannés quelques jours mais ne doivent pas empêcher de consulter un médecin.

Ultraviolets

La photothérapie représente le meilleur traitement préventif de l'allergie solaire. Les séances de photothérapie effectuées chez un dermatologue permettent de délivrer des doses croissantes de rayons ultraviolets entraînant ainsi une tolérance progressive de la peau au soleil. Elles débutent avant l'exposition et sont au nombre de 2 par semaine environ pendant au moins 4 à 6 semaines.

Lors d'une éruption

Les crèmes à la cortisone peuvent permettre de soulager les démangeaisons et de diminuer l'intensité de l'éruption. Les antihistaminiques permettent de diminuer l'intensité des démangeaisons.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :






Crédit photo : Benicce - Fotolia.com

A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé «  Allergie solaire - Traitements  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.