Dyspraxie - Diagnostic et traitement

Octobre 2017

La dyspraxie appartient aux troubles "DYS" qui désignent l’ensemble des troubles cognitifs spécifiques, du langage et des apprentissages. Difficile à distinguer d’un simple retard, la dyspraxie est une pathologie complexe à diagnostiquer.

Définition

La dyspraxie désigne une incapacité à coordonner et à exécuter correctement des gestes appris : écrire, s’habiller, utiliser des outils, etc. Il existe plusieurs types de dyspraxies : gestuelle, visuo-spatiale, constructive. La dyspraxie dite de l'habillage et la dyspraxie bucco‐faciale sont des formes de dyspraxie rarement isolées des autres.

La dyspraxie désigne une incapacité à exécuter correctement des mouvements lors de l'apprentissage en l'absence de trouble musculaire ou nerveux. Elle se différencie de l'apraxie qui est la survenue de ces troubles alors qu'il n'y avait pas de problème auparavant et que ces capacités étaient acquises. Chaque geste demande de la concentration pour aboutir. La coordination et la succession des gestes sont compliquées. Il existe différentes formes de dyspraxies et leur classification est superposable à celle des apraxies.

Certains signes chez l'enfant peuvent orienter comme la difficulté ou l'incapacité à utiliser un stylo, des mouvements maladroits, une difficulté à marcher ou certains gestes simples de la vie quotidienne. La rééducation améliore la vie des enfants atteints.


La dyspraxie verbale désigne une difficulté chez l'enfant à coordonner les sons afin de verbaliser des mots lié à des difficultés à exécuter les mouvements de la bouche pour mettre en forme les mots.

Causes

Les causes de dyspraxie peuvent être multiples. La dyspraxie lésionnelle est à distinguer de la dyspraxie de développement. Une grande prématurité, un AVC ou un traumatisme crânien peuvent être à l’origine d’une dyspraxie lésionnelle.En revanche, les causes de la dyspraxie développementale sont mal connues. L’enfant peut être dyspraxique tout en étant en bonne santé, sans problème psychologique ni déficit mental.

Symptômes

Le sujet dyspraxique ne parvient pas à planifier et à coordonner les gestes résultant de l’apprentissage, à les exécuter de façon fluide et automatique. Leur acquisition demande beaucoup d’efforts et d’attention. Il peut en résulter une grande fatigue et/ou une difficulté à réaliser des doubles tâches. Les troubles dyspraxiques peuvent être de plusieurs ordres : troubles de la coordination visuo-motrice, de l’attention, du langage, des fonctions exécutives, du tonus et de la posture, déficit de l’exploration visuelle, problèmes de perception spatiale.
La dyspraxie peut être à l’origine de répercussions sur la scolarité de l’enfant. Il est donc primordial de la détecter dès son plus jeune âge.

Diagnostic

La méconnaissance de la dyspraxie de développement, de ses causes, et l’hétérogénéité des troubles rendent sa détection difficile. Le parcours diagnostique de la dyspraxie se déroule généralement en plusieurs étapes.Dans un premier temps, la dyspraxie être repérée par les parents ou l’enseignant. Si le dépistage est corroboré par le médecin ou le psychologue scolaire, un spécialiste (pédiatre, neuro-pédiatre ou neurologue) établit le diagnostic en procédant par élimination. Le diagnostic de la dyspraxie repose sur l’exclusion d’éventuelles causes neurologiques, génétiques, sensorielles ou métaboliques.
Ce ou ces diagnostics préalables peuvent ensuite être précisés par des évaluations complémentaires en neuropsychologie et psychomotricité.

Traitements

Le traitement d’un enfant dyspraxique peut être long et nécessiter diverses prises en charge.
En fonction des troubles rencontrés, il s’organise autour de plusieurs spécialités.
L’ergothérapie peut aider l’enfant à combler ses retards dans les gestes de la vie quotidienne, l’écriture et la gestion des outils scolaires.Des séances avec un psychomotricien permettent de corriger les troubles de la posture, de retrouver des repères corporels et spatiaux et une coordination motrice globale.
La consultation d’un orthoptiste peut s’avérer utile dans le cadre d’un traitement visuo-spatial.
Des séances d’orthophonie peuvent également être prescrites si l’enfant rencontre des difficultés pour se repérer dans le temps et l’espace, en lecture, orthographe et mathématiques.

Pour aller plus loin


A lire également

Dyspraxie : définition

Crédits photo : © mikemols - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Dyspraxie - Diagnostic et traitement  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.