Allergie à la pénicilline - Effectuer un vrai diagnostic

Août 2017

L’allergie à la pénicilline est la plus fréquente des allergies médicamenteuses et semble concerner 10% de la population.Or 90 % des personnes qui pensent être allergiques à la pénicilline ne le sont pas forcément, et pourraient prendre cet antibiotique sans aucun risque. Ces personnes peuvent ainsi passer 20, 30 ou 40 ans avec l’étiquette « fausse » d’allergie à la pénicilline, pouvant les empêcher de prendre cet antibiotique alors qu’ils en ont besoin.
Il est donc important de s’assurer ou non de l’allergie à la pénicilline en effectuant des tests cutanés et d’envisager une induction à la tolérance qui s’apparente à une désensibilisation.

Symptômes d’une allergie médicamenteuse

Une allergie médicamenteuse peut provoquer une urticaire, une asthme, une rhinite, un œdème de Quincke et dans de rares cas, un choc anaphylactique. Ces manifestations peuvent survenir quelques minutes à quelques heures, voire plusieurs jours ou plusieurs semaines après l'arrêt du médicament en cause.

Tests cutanés

Le test cutané d’allergie à la pénicilline, seul test validé et sérieux, doit être pratiqué par un allergologue expérimenté.
Il est contre indiqué d’effectuer ces tests cutanés ou de désensibiliser dans certaines circonstances comme chez des personnes ayant un syndrome de Stevens-Johnson, un syndrome de Lyell, une maladie sérique, ou un syndrome d’hypersensibilité médicamenteuse avec éosinophilie.

Ce qu’il faut savoir

Il est indispensable de confirmer le nom du médicament en cause, sous quelle forme il a été pris et dans quelles circonstances. La date et l’heure de survenue de la réaction doivent également être notées.
Les caractéristiques de la réaction doivent être précisées : est ce que les manifestations se sont produites au cours du traitement ou après l’arrêt du médicament ? Le médicament avait IL déjà été pris une première fois sans poser de problèmes.
Les autres médicaments pris pendant la même période doivent être passés en revue ainsi que les traitements prescrits (anti histaminiques, corticoïdes…) pour atténuer les manifestations qui sont apparues.


Il faut aussi s’assurer que le patient n’a pas eu de réaction allergique comme une urticaire en dehors d’une prise de pénicilline, ce qui pourrait mettre hors de cause ce médicament.

Réaction non allergique : virus ou MNI

Il faut également s’assurer que les manifestations ne sont pas liées à un virus ou à la MNI, Mononucléose infectieuse. En effet la prise de pénicilline au cours d’une Mononucléose infectieuse peut provoquer une urticaire.

Causes d’une urticaire

Il faut également ne pas perdre de vue que les causes d’une urticaire sont très nombreuses et souvent difficiles à déterminer.L'allergie à la pénicilline diminue et peut disparaître avec le temps

Test cutané négatif

Un test à la pénicilline négatif exclue à près de 100% une allergie à la pénicilline. Le risque est identique à celui de la population générale avec une valeur prédictive négative.
Il est possible d’envisager un test de provocation orale à la pénicilline surtout chez les enfants et les patients ayant des antécédents récents d’anaphylaxie, afin de s’assurer à 100% d’une absence totale de risque.

Test cutané positif

Si le test cutané à la pénicilline est positif, il faut alors éviter toutes les formes ou dérivés de la pénicilline. Il faut réenvisager une réévaluation de l’allergie dans les 3 à 5 ans.

Une induction à la tolérance, encore appelée désensibilisation, peut être envisagée en cas de nécessité indispensable d’avoir recours à la pénicilline et qu’il est impossible d’utiliser un médicament de la même classe. Elle se pratique avec une équipe de professionnels ayant une expérience dans ce domaine.

La tolérance à un médicament comme la pénicilline correspond à la possibilité pour un patient allergique de pouvoir tolérer ce médicament sans avoir d’effets secondaires.
Si cette désensibilisation est efficace, il est ainsi possible de prendre ce médicament.

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Allergie à la pénicilline - Effectuer un vrai diagnostic  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.