TCC - Thérapie comportementale et cognitive - Quand et comment ?

Juillet 2017

Les thérapies cognitives et comportementales sont indiquées pour traiter les troubles anxieux et pour modifier des comportements erronés. Un point sur les objectifs des TCC et sur le déroulement des séances.


Définition

Les thérapies comportementales et cognitives ou TCC sont centrées sur les pensées ou comportements inadéquats d’un individu. Elles visent à les remplacer par des idées en accord avec la réalité.Une TCC permet de dépasser les symptômes à l’origine de souffrance psychique tels que le stress, les rites, les comportements d’évitement, et l’agressivité. Elle aide le patient à comprendre le schéma des pensées négatives et à adopter de nouveaux comportements.

Également appelée thérapies cognitivo-comportementales (TCC), la psychothérapie cognitivo-comportementale rassemble les différentes formes de traitements des troubles mentaux parmi lesquels figurent la dépression, l'addiction, la psychose ou encore le trouble anxieux. Cette approche thérapeutique se fonde sur les principes instaurés par la psychologie scientifique et, à ce titre, est encadrée par des processus stricts et protocolaires. La psychothérapie cognitivo-comportementale a pour particularité d'intervenir auprès des patients sous la forme d'exercices pratiques qui visent à traiter des symptômes comportementaux.

Notre vidéo


Indications

Les thérapies comportementales et cognitives sont indiquées dans le traitement des troubles anxieux, du stress post-traumatique, des troubles obsessionnels compulsifs (TOCs) et des phobies sociales. Elles peuvent également s’avérer efficaces en cas d’états dépressifs, de troubles du sommeil, de conduites addictives et de troubles alimentaires. Chez l’enfant, une TCC peut être préconisée en cas de phobie scolaire, d’énurésie (pipi au lit), et de troubles de l’attention.Les thérapies comportementales s’adressent aux personnes volontaires, de tous âges, et souhaitant s’impliquer dans le processus de guérison.

Techniques et déroulement

Le postulat de départ d’une thérapie comportementale et cognitive : un comportement inadapté résulte d’apprentissages et d’expériences antérieurs et se maintient au quotidien. Les premières séances d’une TCC consistent généralement en une prise de contact entre le thérapeute et le patient, avec explication du problème, description des comportements et des situations stressantes. Après un bilan diagnostic, le thérapeute définit avec le patient les objectifs de la thérapie. Les techniques employées dans une TCC varient au cas par cas, selon la situation personnelle du patient : exposition à des moments stressants, relaxation, désensibilisation. Le thérapeute fait pratiquer des exercices au patient en le confrontant progressivement à des situations habituellement invalidantes. Après plusieurs séances, les progrès du patient sont évalués. Les exercices et le déroulement des séances peuvent être réajustés en fonction des résultats obtenus.

Durée et prise en charge d’une TCC

Une thérapie comportementale et cognitive est généralement de courte durée : sa longueur varie de quelques semaines à six mois. Les séances effectuées avec un psychiatre sont remboursées par la Sécurité Sociale. Les TCC peuvent également être prises en charge par certaines mutuelles. Il est recommandé de consulter un professionnel (psychologue ou psychiatre) formé aux TCC et de solliciter l’avis du médecin traitant.

Pour aller plus loin

Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive

A lire également

Thérapie comportementale et cognitive : définition

Crédits photo : © Jürgen Fälchle - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « TCC - Thérapie comportementale et cognitive - Quand et comment ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.