Burn out - Symptômes et traitement

Juillet 2016

Le burn out ou syndrome d’épuisement au travail affecte de nombreux travailleurs. Détecté rapidement, il peut être pris en charge de manière efficace avant d’envisager un retour au travail.


Définition

Forme de dépression liée au travail, le Burn Out est une maladie très contemporaine, aussi connue sous le nom de syndrome d'épuisement professionnel. Mal interprété et surtout mal diagnostiqué, le burnout toucherait 10% des travailleurs. Le burnout est une forme de fatigue généralisée, physique et/ou morale, causée par le stress et l'anxiété secondaires à un travail vécu comme excessif ou trop difficile. En revanche, il n'est pas considéré comme une maladie mentale ou un trouble mental par le corps médical. Le burnout a des répercussions à la fois physiques et psychiques sur l'organisme. Son traitement passe par une prise en charge médicale et psychologique.

Symptômes

Le « Burn Out Syndrom » a été décrit initialement chez les individus impliqués professionnellement auprès d'autrui. Il comporte trois symptômes :
  • Epuisement émotionnel : Cet épuisement se caractérise par une perte de motivation et d'entrain au travail et une sensation que tout est difficile, voire insurmontable ;
  • Réduction de l'accomplissement personnel : Le soignant s'évalue négativement, se trouve incompétent et sans utilité pour ses patients, diminuant ainsi l'estime qu'il a de lui-même en tant que professionnel et supportant donc moins les efforts qu'il doit faire pour surmonter son épuisement ;
  • Tendance à dépersonnaliser ses patients ou clients : Les patients sont vus de manière impersonnelle, négative, détachée, voire cynique. Très largement utilisée et stabilisée par les chercheurs, une grille d'analyse, le Malash Burn Out Inventory (MBI) permet de quantifier ces trois éléments du burn-out et de recourir à des comparaisons entre diverses populations et à différents moments.

Diagnostic

Le burnout est médicalement considéré comme un trouble d'adaptation. Le diagnostic est difficile à établir, même si les médecins généralistes et la médecine du travail sont sensibilisés à la pathologie. Pour diagnostiquer un éventuel burnout, le médecin passera beaucoup de temps à discuter avec son patient et à le questionner. Un bilan sanguin peut être prescrit pour déterminer une éventuelle origine organique de la fatigue. Un bilan psychologique est impératif pour mettre en place un traitement médical et un suivi psychologique.

Test

Une étude publiée en janvier 2014 par le cabinet de conseil en prévention des risques psycho-sociaux Technologiarévèle que 3,2 millions de personnes en activité, soit 12% de la population, présentent un risque élevé d'être victimes d'un burn-out encore appelé syndrome d'épuisement professionnel. Le burnout correspond à un état d'épuisement psychique et physique lié à l'activité professionnelle.. Il est provoqué par une surcharge de travail, un sur engagement émotionnel, une pression permanente ou à des objectifs irréalisables.

Le burn out démarre sans que la personne atteinte en soit consciente par un sur engagement dans son activité professionnel au cours duquel la personne se sent très épanouie. Puis cette suractivité commence à déborder sur la vie personnes familiale et sociale. Au cours des mois ou des années qui suivent, une anxiété se manifeste aggravée par la crainte de ne plus être aussi efficace et performant. Les premières failles surgissent et la peur de mal faire est compensée par la volonté de travailler encore davantage. C'est pendant cette période qu'apparaissent les premières manifestations d'épuisement comme un manque de motivation, un repli sur soi, une l'anxiété, des troubles de la mémoire et de la concentration et dans de rares cas des pensées suicidaires. des moments de grande fatigue, des douleurs et troubles du sommeil. Plusieurs années s'écoulent en général avant que l'effondrement ne survienne qui se manifeste parfois par la survenue brutale, un matin de l'impossibilité de se lever pour aller travailler mais également par des signes de dépression.


Le Maslach Burnout Inventory (MBI) est une échelle d'autoévaluation, établie par Maslach & Jackson (1986)sur des professionnels de la sante. Le test MBI, Maslow Burnout Inventory, établi par Maslach & Jackson en 1986 est une échelle d'autoévaluation qui permet d'évaluer explore trois aspects du burn out: l'épuisement émotionnel, la dépersonnalisation et la difficulté à gérer la relation aux autres.

L`épuisement professionnel est lié au rapport avec une activité professionnelle vécue comme difficile, épuisante et provoquant beaucoup de stress. La personne se sent « vidée » et ne peut plus recharger ses batteries. Cette situation entraine une grande fatigue à l'idée d'aller travailler ET ne disparaît pas pendant les périodes de repos, week end et vacances.

Les personnes deviennent petit à petit détachées, négatives et indifférentes. S'observe alors une baisse de considération positive vis-à-vis des personnes côtoyées dans la vie professionnelle qui peut déborder dans la vie sociale et personnelle. La personne s'évalue négativement et se trouve incompétente. Elle perd l'estime qu'elle a d'elle-même et éprouve beaucoup de difficultés pour surmonter son épuisement.

Traitement

Pour être efficace, la prise en charge du burn out doit s’organiser en plusieurs étapes : repos, reconstruction identitaire, renaissance du désir de travailler, aide à la reprise du travail. Les modalités de prise en charge et de traitement sont évaluées au cas par cas, selon la gravité des symptômes.

La première étape du traitement consiste à prescrire un arrêt de travail. Ce dernier durera aussi longtemps que nécessaire, et s'avère indispensable pour enclencher le processus de guérison. Pour se remettre d'un burnout, un patient a également besoin de repos. La prise en charge du burnout implique une psychothérapie assurée à la fois par un psychologue et un psychologue du travail. Plus rarement, le médecin peut prescrire un traitement médicamenteux à base d'anxiolytiques et d'antidépresseurs.

Arrêt de travail

En cas d’épuisement professionnel, le médecin prescrit dans un premier lieu un arrêt de travail. Les arrêts pour burn out sont de durée variable, déterminée au cas par cas.

Psychothérapie

La prise en charge du burn out passe essentiellement par une psychothérapie, de type thérapie cognitive et comportementale (TCC).
Une telle thérapie permet de remplacer les idées négatives par des comportements en adéquation avec la réalité. Les objectifs d’une TCC sont la confrontation et l’habituation progressive aux situations stressantes, la lutte contre les sources internes d’anxiété, la restauration de l’image et la correction des pensées automatiques.

Relaxation

La relaxation est indiquée dans la prise en charge du burn out pour réduire le stress et l’anxiété. Il est possible d’avoir recours à des techniques telles que la sophrologie, et de pratiquer des exercices de respiration. Des cures de thalassothérapie et d’hydrothérapie peuvent également s’avérer efficaces en cas de burn out, en prévention ou dans le cadre d’un traitement.

Activité physique

La pratique régulière d’un sport peut s’avérer utile dans la prise en charge du burn out pour réduire les symptômes de stress et récupérer, au même titre que le repos ou la relaxation.
Chacun peut choisir l’activité qui lui convient le mieux en fonction des préférences : sport collectif, individuel, exercices à pratiquer chez soi ou à l’extérieur, etc. En complément, il est conseillé d’adopter une alimentation équilibrée.

Médicaments

La prescription de médicaments antidépresseurs n’est pas systématique pour traiter un burn out. Elle peut être envisagée dans les situations les plus graves, en association avec une psychothérapie.

Aide à la reprise du travail

Le retour au travail est envisagé de manière progressive, après une consultation de pré-reprise avec le médecin du travail. Pour être effectuée dans les meilleures conditions, la reprise du travail doit être organisée avec la collaboration de l’entreprise : modification du cadre de travail, réorientation de l’activité, réaménagement de l’organisation, définition de nouveaux projets, etc.

Prévention

Il paraît primordial d'anticiper la survenue d'un burnout et d'en déceler les signes avant-coureurs pourrait éviter une aggravation des symptômes et les éventuelles conséquences dramatiques qui peuvent en découler.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.



Crédits photo : © lassedesignen - Fotolia.com

A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Burn out - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.