Dysphonie - Causes, symptômes et traitements

Avril 2017

La dysphonie se traduit par des troubles de la voix. Quelles en sont les causes ? Quels sont les traitements envisagés pour traiter l’enrouement et la voix cassée ?



Causes

Dans la majorité des cas, la dysphonie aiguë est une conséquence d’une laryngite, d’un épisode de forçage ou de surmenage vocal (fréquent chez les professionnels de la voix) ou d’une allergie. Elle peut être aggravée par l’alcool, le tabac, ou par des reflux gastro-œsophagiens. La dysphonie aiguë peut également être due à une lésion bénigne des cordes vocales : nodule, polype. La dysphonie chronique résulte quant à elle généralement d’une laryngite chronique (en particulier chez les fumeurs), d’un cancer du larynx, ou d’une tumeur des cordes vocales. La dysphonie spasmodique survient généralement vers l’âge de 40 ans, en raison d’une baisse du tonus musculaire.

Symptômes

Qu’elle soit aiguë ou chronique, la dysphonie affecte la voix. Elle peut se manifester par une modification du timbre, de l’intensité ou de la fréquence de la voix : enrouement, voix cassée, extinction de voix (aphonie). Ces difficultés d’émission des sons peuvent également être associées à d’autres symptômes : fatigue, gêne, altération de la communication avec autrui. La dysphonie n’atteint pas le langage, elle est à distinguer des troubles de l’articulation.

Diagnostic

La dysphonie est un trouble bénin dont le diagnostic repose sur un examen clinique et sur un interrogatoire portant notamment sur les habitudes de vie et les antécédents du patient.
La dysphonie doit amener à consulter un médecin ORL si elle persiste plus de quinze jours. Au-delà, elle est considérée comme chronique et nécessite des examens approfondis (laryngoscopie).

Traitement

Le traitement de la dysphonie dépend de la forme (aiguë ou chronique) et de la cause du trouble. Dans un premier temps, la mise au repos des cordes vocales est vivement recommandée.
En cas de laryngite, la prise en charge est surtout symptomatique : anti-inflammatoires, décongestionnant nasal, voire antibiotiques. Un sevrage tabagique est également préconisé. En cas de tumeur bénigne, la dysphonie est traitée en même temps que l’affection au moyen d’une micro-chirurgie, puis d’une rééducation orthophonique. Un bilan allergique et un traitement antihistaminique sont les solutions envisagées pour soulager une dysphonie d’origine allergique. Une rééducation orthophonique est également conseillée en cas de surmenage vocal, pour traiter la dysphonie et/ou pour prévenir la fatigue vocale.

A lire également



Crédits photo : © highwaystarz - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Dysphonie - Causes, symptômes et traitements  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.