Rétinoïdes - Traitement de l'acné

Août 2017

L’acné s’observe particulièrement à l’adolescence et concerne plus de 80% des adolescents nottament les garçons. Les médicaments rétinoides sont presrits dans le traitement de l’acné  d’intensité  modérée à sévère, sous une  forme locale ou sous la forme de comprimés.
L’isotrétinoïne a d’abord été commercialisée sous le nom de Roacutane. Mais désormais, les génériques sont les seuls  commercialisés, comme le Procuta, Curacné, Acneretrait et Contracné.

Application locale : Effets secondaires

Les principaux effets secondaires  de l'isotrétinoïne en application locale sont une aggravation transitoire de l'acné  en début de traitement ainsi qu’une irritation de la peau, un  érythème ainsi qu’une desquamation  de la couche cornée de la peau.. Ces effets sont fréquents en début du traitement et s'estompent  en général avec le temps.Sécheresse, allergies et photosensibilisation sont également des manifestations qui peuvent s’observer. Il  est donc indispensable de se protéger du soleil pendant la durée du traitement.

Comprimés : effets secondaires

De nombreux effest secondaires plus ou moins rares peuvent survenir. Le médecin prescripteur doit prévenir le patient des rsques possibles. Peuvent nottament s’observer,  une irritation oculaire, une blépharite ou une conjonctivite, une sécheresse oculaire, des céphalées et dans de rares cas des troubles de l’humeur,  une dépression ou l’aggravation d’une dépression, une aggréssivité et une anxiété. Des modifications du bilan sanguin peuvent s’observer comme une  augmentation des transaminases, une neutropénie, une  anémie, une augmentation de la vitesse de sédimentation, une thrombopénie ou une thrombocythémie.
 
 
 
 

Modalités de prescription

La prescription initiale des médicaments contenant de l’isotrétinoïne est désormais réservée aux médecins dermatologues. Mais les renouvellements  d’ordonnace peuvent être effectués par le médecin généraliste.  La durée de l’ordonnance est limitée à un mois de traitement.
 
 
 

Conseils

 
Savoir repérer les signes d’une dépression, et ceci même après la fin du traitement, faire régulièrement  un bilan sanguin pour  vérifier la numération formule sanguine, et les taux  taux de cholestérol,  de triglycérides et de transaminases. 
Il est interdit de  donner son sang pendant le traitement et le mois qui suit l’arrêt, de porter des lentilles de contact pendant le traitement, de pratiquer des épilations à la cire et de s’exposer au soleil. Il faut bien questionner le malade sur ses antécédents possibles de dépression, l'informer sur les risques et  sensibiliser son entourage aux risques de ces médicaments afin qu’il réagisse aux changment d’humeur.Il faut  également bien prendre soin de la peau en  appliquant une crème  hydratante après la toilette.
 
 

Grossesse

La  prescription d’isotrétinoïne chez les femmes en âge de procréer est soumise à des règles très strictes en raison d’un risque  de malformations du fœtus en cas de prise pendant la grossesse : La femme doit  s’engager à utiliser au moins une méthode de contraception efficace , pilule, préservatif, ou stérilet  par exemple au moins un mois avant de débuter le traitement.  La contraception doit impérativement être poursuivie pendant toute la durée du traitement et se prolonger un mois après l'arrêt de l'isotrétinoïne.
L’ordonnance ne peut  être renouvelée que si la patiente présente un test négatif de grossesse,  qui doit  être réalisé dans les trois jours précédant le renouvellement. Le test de grossesse doit  également  être obligatoire au cours de  la cinquième semaine après l'arrêt du traitement par isotrétinoïnes.
Un test sanguin de grossesse négatif de moins de trois jours doit être présenté au médecin afin qu'il renouvelle le traitement.Les traitements de rétinoides en application   application locale ne doivent pas être utilisés pendant la grossesse.
 
 
 
Crédit photo | olavs - Fotolia.com
 
 

Pour aller plus loin


 
 

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Rétinoïdes - Traitement de l'acné » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.