Grossesse et enfants en bas âge à la montagne

Février 2017



Les femmes enceintes et les enfants en bas âge peuvent tout à fait profiter d’un séjour à la montagne, à condition de bien se protéger du soleil et du froid, et de rester à une altitude moyenne.

Généralités et contre-indications

D’une manière générale, les séjours en montagne ne sont pas déconseillés aux femmes enceintes ni aux enfants en bas âge. Les seules contre-indications concernent les grossesses à risques, et les enfants atteints de maladies chroniques (notamment les otites), d’affections cardiaques, ou de maladies fragilisant les os et les muscles.
En cas de doute et pour partir en toute sérénité, il est conseillé de solliciter l’avis du médecin traitant avant le voyage.

Femmes enceintes

Si l’air de la montagne peut s’avérer bénéfique aux femmes enceintes, il est conseillé de prendre certaines précautions pour limiter les risques pour le fœtus.
Les femmes enceintes sont invitées à rester le plus longtemps possible à une altitude inférieure à 1500 mètres et à ne jamais dépasser les 2500 mètres. En cas d’ascension, il est important de ne pas monter trop vite. Mieux vaut privilégier les promenades douces en moyenne montagne.
Il est conseillé d’éviter le ski alpin, surtout après le quatrième mois en raison des risques de chute et de collisions. Le ski de fond peut quant à lui être pratiqué jusqu’au sixième mois. En revanche, la luge est à proscrire totalement à cause des éventuels chocs sur le ventre et chutes.
Pour éviter le masque de grossesse, les femmes enceintes sont invitées à se protéger rigoureusement du soleil au moyen d’un écran total, à appliquer toutes les deux heures sur les zones exposées, en particulier le visage.
Enfin, il est vivement recommandé d’emporter son dossier médical si une échographie d’urgence s’impose pendant le séjour.

Nourrissons et enfants en bas âge

Les enfants sont plus sensibles à l’altitude que les adultes. Pour autant, il n’est pas déconseillé d’emmener un bébé ou un enfant en bas âge en séjour à la montagne, à condition de rester à une altitude moyenne (inférieure à 1500 mètres) ou de monter lentement, par paliers. Une ascension trop rapide, surtout pour un enfant dont le nez est encombré, peut provoquer une otite. Comme pour les femmes enceintes, mieux vaut ne pas dépasser les 2500 mètres d’une manière générale.
En cas de promenade, il est recommandé de sortir aux heures les moins froides de la journée (entre 11 heures et 15 heures) et de bien protéger l’enfant : combinaison, bonnet, moufles, lunettes de soleil et crème solaire.
Il est également conseillé de garder à l’esprit que l’air de a montagne et l’altitude peuvent perturber le sommeil des tout petits.

Pour aller plus loin

Association Médecins de Montagne

Crédits photo : © GSphoto - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 5 mars 2016 à 15:50 par p.horde.
Ce document intitulé « Grossesse et enfants en bas âge à la montagne » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.