Episode dépressif isolé : rechercher systématiquement une bipolarité

Novembre 2017

Les troubles bipolaires sont souvent diagnostiqués tardivement surtout  chez les adolescents. Or un retard de prise en charge peut s’avérer très préjudiciable en raison des risques suicidaires liés aux troubles bipolaires.
La  HAS recommande de rechercher  des antécédents de manie ou d'hypomanie devant une dépression en apparance isolée.

Indices et facteurs de risques

Il est recommandé devant une dépression, et ceci même en l'absence d'antécédents connus de manie ou d'hypomanie, de rechercher des signes de  troubles bipolaires.  La survenue d'un épisode de dépression avant l’âge de  25 ans, d’ antécédents  familiaux de troubles bipolaires, une modification brutale de l’état psychologique,  la survenue  de plus de trois épisodes dépressifs,  la présence  d’un épisode dépressif  au cours du post-partum , mais également  des manifestations atypiques  d'une dépression  comme une hyperphagie,  une hypersomnie, ou une agitation intense,  des  tentatives de suicides répété ainsi que  des comportements à risque   représentent des facteurs de risques importants de la présence de troubles bipolaires.

Repérer un  épisode hypomaniaque chez une personne  consultant pour dépression

Il est très difficile de repérer un épisode hypomaniaque chez des personnes qui ne s’en  plaignent  pas, car peu conscients de leurs symptômes qu’ils relient à tord à une dépression.

Le questionnaire recommandé par la HAS

 Afin d’ identifier une éventuelle hypomanie, signe d’un trouble bipolaire, la HAS recommande d'utiliser  le questionnaire « Troubles de l'humeur"  un  outil permettant de repérer des symptômes d’ hypomanie, symptôme d'un trouble bipolaire.


Voici quelques questions  parmi les 14 qui pourront aider le professionnel :


1/ Vous vous sentiez tellement bien et euphorique à tel point  que  votre entourage pense que vous n’étiez pas dans votre état habituel

2/ Vous avez insulté des gens ou déclenché des disputes car vous vous sentiez  très irritable


3/ Vous vous sentiez beaucoup plus sûr de vous qu’habituellement ?

4/ Vous dormiez beaucoup moins que d’habitude et cela ne vous manquait pas ?

5/vous étiez plus loquace ou parliez plus vite que d’habitude ?

6/ vous aviez beaucoup plus d’énergie que d’habitude ?

En fonction du nombre de réponses positives, le praticien pourra évoquer un trouble bipolaire.

Un suivi indispensable

Lorsqu'un diagnostic de trouble bipolaire est envisagé, le patient doit être adressé à un psychiatre afin de confirmer ce diagnostic d'envisager un suivi avec la collaboration du médecin traitant et des proches. Une hospitalisation peut être envisagée pour les personnes présentant un épisode maniaque ou mixte ou des symptômes sévères.



Adolescent et troubles bipolaires : attention au risque de suicide


Crédits photo : © Photographee.eu - Fotolia.com

Sources :

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé «  Episode dépressif isolé : rechercher systématiquement une bipolarité » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.