Arythmie cardiaque - Causes, symptômes et traitement

Septembre 2016

Avec plus de 50000 morts par an, les troubles du rythme cardiaque et les pathologies qui y sont liées sont de plus en plus fréquents en raison de la population vieillissante. Ils se traduisent par un cœur qui bat trop lentement, trop vite ou de manière anarchique, et nécessitent souvent un appareillage (stimulateurs, défibrillateurs). Quelque 50000 personnes sont ainsi implantées en France chaque année, et 250000 sont actuellement appareillées.


La fibrillation auriculaire, aussi appelée fibrillation atriale, est un des troubles du rythme cardiaque qui concerne environ 1% de la population générale, mais plus de 10% des personnes âgées de de plus de 80 ans.

Définition

L'arythmie cardiaque correspond à un trouble du rythme cardiaque c'est-à-dire une perturbation du rythme cardiaque qui peut être bénigne ou nécessiter un traitement adapté. En cas d'arythmie, au lieu de se contracter de 60 à 80 fois par minutes et de façon régulière, le cœur peut voir sa fréquence modifiée, l'égalité de ses contractions non respectées et le rythme de survenue de chaque contraction devenir irrégulier. On parle ainsi d'arythmie quand le cœur bat à moins de 60 pulsations ou à plus de 100 pulsations par minute sans cause apparente.

Les principales arythmies sont : l'extrasystole, auriculaire ou ventriculaire, avec un battement cardiaque survenant de manière trop précoce, la fibrillation, auriculaire ou ventriculaire avec une contraction rapide et désordonnée du cœur et le flutter auriculaire.

Causes

Plusieurs causes peuvent expliquer l'apparition d'une arythmie cardiaque: citons le stress, la consommation excessive de tabac, d'alcool ou d'excitants tels que le café, les pathologies cardiaques, vasculaires ou les pneumopathies parmi lesquelles l'artériosclérose (durcissement des parois des artères et du cœur) et athérosclérose (dépôts de corps gras à base de cholestérol sur les artères), broncho-pneumopathies; insuffisance coronarienne. Parmi les autres causes, la déshydratation, certains médicaments comme les diurétiques et les antiarythmiques et le Vieillissement normal sont à prendre en compte.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Différentes sortes d'arythmie

Bradycardie

Lors d'une bradycardie, le cœur enregistre une diminution brutale et passagère du rythme cardiaque qui passe à moins de 60 pulsations par minute.

Tachycardie

Les tachycardies se caractérisent par une augmentation inhabituelle du rythme cardiaque à plus de 100 pulsations/min.

Extrasystoles auriculaires

L'extrasystole auriculaire est la forme la plus fréquente de l'arythmie et reste la plupart du temps bénigne. Ce sont de petites variations du rythme cardiaque : le cœur bat deux fois plus rapidement, puis fait une pause avant de reprendre des battements normaux.

Fibrillation auriculaire

Lors d'une fibrillation auriculaire, les oreillettes du cœur se contractent de façon anarchique sous l'impulsion de signaux électriques désordonnés et successifs. Cette contraction entraîne une autre contraction rapide et irrégulière : celle des ventricules situés en dessous. Cette forme d'arythmie est dangereuse et peut être à l'origine de graves troubles cardio-vasculaires. Fréquente chez les personnes âgées, elle peut être soit paroxystique, c'est-à-dire se terminer spontanément et sans durer plus de 7 jours, soit persistante, c'est-à-dire durer 7 jours ou plus et ne pas s'arrêter spontanément, soit, enfin, permanente quand l'arythmie n'a pas été réduite.

Fibrillation ventriculaire

Lors d'une fibrillation ventriculaire, les ventricules se contractent sans pomper le sang : si l'arythmie ne cesse pas rapidement ou sous l'effet d'un choc électrique, elle peut être irréversible. Cette forme d'arythmie est souvent présente dans certaines maladies cardiaques (insuffisance coronarienne, infarctus).

Symptômes

L'arythmie cardiaque n'entraîne pas systématiquement de symptômes. C'est le cas des extrasystoles qui sont généralement responsables d'aucun symptôme si ce n'est des palpitations ou la sensation d'un « ressaut » du cœur, mais ces extrasystoles n'ont dans la majorité des cas, aucun retentissement sur la vie du patient. De même, la fibrillation auriculaire passe souvent inaperçue jusqu'à la réalisation d'un électrocardiogramme ou la survenue d'une complication de ce trouble du rythme. La fibrillation ventriculaire est quant à elle responsable de symptômes criants puisque la personne qui est victime de cette activité anarchique des contractions cardiaques, perd conscience de manière immédiate et peut mourir en l'absence de prise en charge rapide.

Les manifestations de l'arythmie cardiaque sont les palpitations, étourdissements, pouls trop lent ou trop rapide, chute de la tension artérielle, dyspnée (essoufflement)., douleurs à la poitrine, œdèmes.

Diagnostic

Pour procéder au diagnostic d'arythmie, le médecin s'intéressera aux symptômes décrits par le patient et prendra connaissance de ses antécédents familiaux ainsi que ses habitudes quotidiennes.
Des examens spécifiques permettent de faire le diagnostic : l'électrocardiogramme (ECG) pour étudier les battements cardiaques, le Holter-ECG qui est un dispositif portable muni d'électrodes permettant d'enregistrer les battements cardiaques sur une période de 24 heures, le test d'effort qui consiste à réaliser un ECG au cours d'un exercice physique ou enfin l'échographie cardiaque.

Complications

L'arythmie cardiaque peut entraîner une embolie (obstruction d'une artère) due à la présence de caillots dans le sang.

Traitement

Les traitements sont utilisés quand les symptômes deviennent importants ou quand l'arythmie est susceptible d'entraîner de graves complications, voir une mort imminente. Le traitement de l'arythmie cardiaque dépend du type d'arythmie détecté. En cas d'extrasystole, pathologie bénigne et sans retentissement sur la vie de l'individu, aucun traitement n'est nécessaire. En cas de fibrillation ventriculaire, la prise en charge est une urgence, le risque de décès étant majeur en l'absence de délivrance d'un choc électrique externe réalisé par une équipe de secours. En cas de fibrillation auriculaire, le traitement fera appel à des médicaments luttant contre la coagulation sanguine pour empêcher la principale complication de ce trouble du rythme, à savoir l'embolie. Une réflexion se pose également à ce niveau pour savoir si le rythme des contractions générées par les oreillettes (2 cavités supérieures du cœur) doit être ralenti ou réduit par cardioversion électrique ou médicamenteuse (voir la fiche arythmie cardiaque par fibrillation auriculaire).

En cas de tachycardie

Lors d'épisodes de tachycardie, le médecin peut prescrire des médicaments permettant de réguler le rythme cardiaque parmi lesquels des bêtabloquants, des inhibiteurs de sodium, de calcium et de potassium. La pose d'un défibrillateur ou l'Ablation des tissus cardiaques où se manifeste l'arythmie peuvent également être envisagées.

En cas de bradycardie

En cas de bradycardie, une implantation d'un stimulateur cardiaque artificiel appelé aussi pacemaker peut être proposée ainsi qu'un choc électrique.

Prévention

Certaines mesures d'hygiène de vie sont à prendre en compte pour limiter les risques d'arythmie cardiaque : Ne pas manger trop de sucres, de graisses, pratiquer régulièrement une activité physique, éviter le tabac, consommer alcool, café et thé avec modération et apprendre à gérer son stress.

En savoir plus

Bradycardie et bloc auriculo-ventrioculaire, Faculté de Médecine Paris-Ile-de-France-Ouest, Université Paris V, Faculté de Médecine Paris-Ile-de-France-Ouest, Université Paris V.

A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Arythmie cardiaque - Causes, symptômes et traitement  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.