Dyscalculie - Symptômes, diagnostic et prise en charge

Avril 2017

La dyscalculie fait partie des troubles DYS comme la dyslexie et affecte les activités numériques. Comment se manifeste-t-elle au quotidien ? Comment diagnostiquer la dyscalculie et comment la traiter ?


Définition

La dyscalculie est un trouble du développement durable lié aux apprentissages numériques qui apparaît pendant l'enfance. La dyscalculie n'est pas liée à une déficience intellectuelle ou mentale. L'arithmétique la plus simple, comme la soustraction à un chiffre ou le dénombrement de petites quantités, est difficile voire impossible en cas de dyscalculie. Les causes de la dyscalculie sont actuellement des suppositions. La répétition des consignes et des apprentissages, et une prise en charge orthophonique, pourraient aider à améliorer les capacités arithmétiques.

Causes

Les causes de la dyscalculie sont encore méconnues et bien souvent, aucune explication n’est trouvée. Ce trouble de l’apprentissage pourrait toutefois être dû à des facteurs génétiques ou à des facteurs environnementaux.

Symptômes

La dyscalculie se manifeste par des difficultés à comprendre et utiliser les nombres. Les premiers signes apparaissent généralement dès la maternelle ou à l’école primaire, lorsque les enfants apprennent à manipuler les chiffres. Concrètement, un enfant atteint de dyscalculie peut éprouver des difficultés à compter et dénombrer, à effectuer un calcul mental, à se représenter une quantité, à réaliser un calcul à l’écrit, et à résoudre un problème de mathématiques. Un enfant dyscalculique présente également des troubles de la mémorisation et de l’apprentissage des tables d’addition et de multiplication. La dyscalculie est rarement isolée. Elle est le plus souvent associée à d’autres troubles DYS comme la dyslexie (troubles de la lecture), la dyspraxie (troubles de la coordination motrice), et/ou des troubles de l’attention (TDA/H).

Diagnostic

Dans le cas de la dyscalculie comme pour les autres troubles « DYS », le diagnostic revêt une importance particulière. La reconnaissance du trouble permet à l’enfant et à son entourage d’éviter d’être stigmatisé. De plus, un diagnostic permet d’établir une prise en charge adaptée et au cas par cas. Il est conseillé aux parents de ne pas s’alarmer devant un retard d’apprentissage. En parler avec l’enseignant et/ou le médecin scolaire est une bonne solution en première intention. Si les difficultés persistent, il est recommandé de consulter un médecin généraliste ou un pédiatre pour un premier bilan. En général, un bilan neuropsychologique est nécessaire pour évaluer les fonctions cognitives et établir un diagnostic précis.

Prise en charge

Une prise en charge adaptée et articulée autour d’une équipe pluridisciplinaire permet de compenser les difficultés et d’aider l’enfant à suivre sa scolarité. Un suivi personnalisé au moyen d’un PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) peut être mis en place pour faciliter l’apprentissage, associé à une rééducation orthophonique et éventuellement à un soutien psychologique.

Pour aller plus loin


A lire également

Dyscalculie : définition

Crédits photo : © Robert Kneschke - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Dyscalculie - Symptômes, diagnostic et prise en charge  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.