Électrochocs - Dépression sévère

Juin 2017

La sismothérapie, encore appelée électroconvulsivothérapie(ECT) s'inspire des électrochocs utilisés dans les années 1930. Cette technique consiste à envoyer un courant électrique très léger dans le cerveau.


Indications

La sismographie est indiquée dans certains troubles de l'humeur, notamment au cours des dépressions sévères et résistantes aux traitements médicamenteux, situation dans lesquelles la sismographie est la plus utilisée. Cette technique est également utilisée au cours de certaines formes de schizophrénies. Elle n’est pas indiquée dans les formes modérées d’une dépression. Une dépression sévère qui n’est pas équilibrée par deux traitements successifs risque de ne subir aucune amélioration avec un troisième traitement alors que le recours à la sismographie donnera 80% d'amélioration. Le recours à l’ECT chez les femmes enceintes et les personnes âgées présentant une dépression sévère apporte une meilleure tolérance que les traitements médicamenteux.

Mécanismes

Les électrochocs vont permettre de rétablir les connexions neuronales. La décharge électrique provoque une crise convulsive (crise d’épilepsie) très courte de 20 à 30 secondes environ, quantité d’énergie bien plus faible que celle utilisée au cours d’un choc cardiaque. très faible quantité d'énergie ainsi délivrée favorise la repousse des neurones et des synapses, permettant à des circuits de fonctionner à nouveau normalement Cette situation déclenche la production d’hormones qui vont favoriser la repousse de cellules cérébrales mais également de développer de nouveaux réseaux de connexion permettant ainsi à des circuits de fonctionner à nouveau normalement.
L’intervention nécessite 5 à 10 mn anesthésie générale. Une injection de curare est effectuée afin de prévenir les mouvements convulsifs des muscles. Des pertes de mémoire peuvent survenir au cours des premières séances mais elles se résorbent le plus souvent rapidement et disparaissent au bout de quelques semaines. Certaines personnes néanmoins oublient définitivement les séances qu’elles ont reçues.

Résultats

Les premiers résultats positifs s’observent avec la diminution du ralentissement moteur caractéristique d’une dépression sévère.

Rythme des séances

Les séances sont pratiquées au rythme de deux ou trois séances par semaine. Au bout de douze séances, 80% des personnes présentant une dépression sévère sont améliorées.

Traitement d’entretient

Un traitement d'entretien est prescrit après les premières séances. Peuvent ainsi être prescrits un traitement antidépresseur ou d’autres séances de sismothérapie. Leur rythme s’échelonne une fois par semaine, puis tous les quinze jours puis tous les mois. Un arrêt total est ensuite effectué de manière progressive.

Contre-indications

La sismographie est contre-indiquée en cas d’Hypertension intracrânienne, d’insuffisance cardiaque, de phéochromocytome, lors d’antécédents d'hémorragies et d'allergie aux anesthésiants.

Sources :, Le figaro Santé.

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Électrochocs - Dépression sévère » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.