Cancer de la thyroïde - Symptômes et traitement

Février 2017

Les cas de cancer de la thyroïde sont rares. Ils restent principalement dus à une exposition à des radiations ou à des carences ou apports excessifs en iode. Le risque de survenue de cancers, notamment celui de la thyroide est loin d'être négligeable selon la dose d'irradiation reçue.


Définition

Nodules sous le larynx et développement de ganglions peuvent signaler un cancer de la thyroïde, parmi d'autres symptômes: difficultés à parler, respirer ou manger, modification de la voix... Le traitement d'un cancer de la thyroïde implique une thyroïdectomie, une ablation de cette glande par voie chirurgicale. La thyroïde étant une glande endocrine, un traitement hormonal doit ensuite être prescrit à vie.

Propriétés de la thyroïde

La thyroïde est une glande qui sécrète des hormones, T3 et T4 qui agissent sur l'ensemble de notre corps et nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme. Ces hormones sont synthétisées à partir de l'iode provenant de l'alimentation et régulent des fonctions importantes de l'organisme. Elles agissent sur de nombreuses fonctions: régulation de la température du corps, du rythme cardiaque, du système nerveux, du tube digestif, de l'appareil génital mais également sur la peau, les cheveux et les ongles.

Iode radioactif

L'iode radioactif peut être libéré massivement lors d'un accident nucléaire et être inhalé ou ingéré par les personnes qui y sont exposées. L'iode radioactif passe donc dans le sang et est fixé sur la thyroïde, organe cible de l'iode qui risque de causer un cancer de la thyroïde, en particulier chez les enfants.

L'iode radioactif est un des composants qui peut être libéré massivement lors d'un accident nucléaire et être inhalé ou ingéré par les personnes qui y sont exposées.
L'iode radioactif passe ainsi dans le sang et se fixe sur la thyroïde, organe cible de l'iode risquant de provoquer un cancer de la thyroïde.

Ce radioélément, inhalé ou ingéré par la population exposée au rejet accidentel, contribuera le plus à l'irradiation de cette population. Il peut alors lui faire courir un risque accru de cancer de la thyroïde.

Pourquoi prendre des comprimés d'iode ?

La prise préventive de comprimé d'iode non radioactif permet de saturer la glande thyroïde. Dans ce cas, celle-ci n'est plus capable de fixer l'iode radioactif inhalé ou ingéré lors de la contamination. L'iode radioactif est ainsi éliminé dans les urines, protégeant ainsi de l'apparition d'un cancer de la thyroïde.

Les comprimés d'iode ne sont conseillés que sur l'ordre du préfet. Le comprimé d'iode, sous forme d'iodure de potassium, se prend en un prise unique de 130 mg. Ce comprimé peut être renouvelé si besoin les jours suivants. Chaque personne vivant à proximité d'une installation nucléaire doit avoir à sa disposition les comprimés d'iodure.

Posologie du comprimé de iodure de potassium :
  • Pour les adultes, les femmes enceinte et les enfants de plus de 12 ans : un comprimé à dissoudre dans un verre.
  • Pour les enfants de 3 à 12 ans : un demi-comprimé.
  • Pour les enfants de 0 à 3 ans : un quart de comprimé.

Une apparition des années après l'irradiation

Le cancer de la thyroïde peut survenir des années après l'irradiation.

Symptômes

Le cancer de la thyroïde se manifeste par la présence d'un nodule à la base du cou. Ce nodule est généralement très dur et s'accompagne d'une inflammation des ganglions du cou. 5% des nodules thyroïdiens sont des cancers de la thyroïde.

Diagnostic

Le diagnostic du cancer de la thyroïde s'effectue dans la grande majorité des situations à l'aide d'une échographie cervicale, d'une cytoponction du nodule et de l'examen anapathologique des cellules. Un scanner, une IRM ou une scintigraphie thyroidienne peuvent être pratqués dans certains cas.

Pronostic et chances de survie

Le pronostic favorable du cancer de la thyroïde est de plus de 90% de survie à 5 ans.

Traitement

La thyroïdectomie, intervention chirurgicale, effectuée sous anesthésie générale, consiste à enlever la totalité de la glande thyroïde, est effectuée dans la grande majorité des cas. Dans certaines situations le traitement peut être complété par une radiothérapie interne vectorisée, encore appelée irathérapie. Une hormonothérapie suit ces traitements. Les comprimés permettent de remplacer les hormones normalement produites par la glande thyroïde ou de prévenir une rechute de la maladie à partir de cellules résiduelles. Sources : INCA.

En savoir plus

  • Accident nuclaire : pourquoi prendre des pastilles d'iode ?

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 13 octobre 2016 à 16:04 par Jeff.
Ce document intitulé « Cancer de la thyroïde - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.