Activité physique modérée ou intense : définition et exemples

Novembre 2017


La pratique d’une activité physique régulière est désormais recommandée par tous les professionnels de santé. Or le sport présente de nombreux avantages comme améliorer les conditions physiques et mentales. Ses effets sur la prévention et le traitement de certaines pathologies comme par exemple le diabète et l’hypercholestérolémie ainsi que dans la prévention de l’ostéoporose, de l’hypertension artérielle et de la récidive du cancer du sein, ne sont plus à démontré. Chaque semaine, de nouvelles études confirment l’importance de la pratique d’une activité physique qui devrait être considéré comme une véritable thérapeutique. Malheureusement un Français sur deux ignore encore les bienfaits de l'activité physique : Une enquête menée auprès de 8 000 personnes réalisée par le Journal des Femmes et Santé-Médecine : « Connaissez vous le meilleur des médicaments ? » confirme ces chiffres :
Pourtant même une activité physique modérée apporte des bienfaits, certes moins importants qu’une activité physique plus intense. Les activités physiques sont souvent classées selon leur intensité et utilisent l’équivalent métabolique comme référence. Mais l’intensité de la pratique d’une activité physique varie selon chaque personne.


Le MET

Le MET correspond à la prise d’oxygène de 3,5 ml par kilo de poids corporel par minute. Le Met est lié au niveau de dépense énergétique au repos. Cette mesure de référence permet ainsi de classer les activités physiques selon leur intensité, Le Met évalue le ratio entre la consommation d'énergie au cours de l'effort et la consommation d'énergie au repos.

Activité physique d'intensité modérée : 3à 6 MET

Une activité physique d’intensité modéré nécessite un effort moyen tout en accélérant la fréquence cardiaque. Parmi les activités physiques d’intensité modérée, citons la marche d'un pas vif, la danse, le jardinage, les travaux ménagers et domestiques, la chasse et à la cueillette traditionnelles, jouer et faire du sport ses enfants ou sortir son animal domestique, bricoler….

Activité physique d'intensité élevée : supérieure à 6 MET

Une Activité physique d'intensité élevée demande un effort important qui entraine une diminution du souffle et une accélération de la fréquence cardiaque. Parmi les exercices physiques intenses, citons la course et le jogging, la marche d'un pas vif, grimper une côte à vive allure, le vélo à vive allure, l'aérobic, la natation à vive allure, la pratique de sports et de jeux de compétition comme le football, volleyball, rugby hockey, basket….

Prudence

Les notions d’effort et d’intensité varient selon chaque personne : les conseils données à une personne ne sont pas forcément valables pour une autre. Interviennent l’état de santé, la forme physique, l’état psychologique et les habitudes sportives.

En savoir plus

Les bénéfices de l’activité physique chez les plus de 50 ans. Revue bibliographique, Daniel Rivière Ludivine Ruffel, Fabien Pillard.

Dossier sport et santé


Prévention des chutes chez les personnes âgées (INSERM)

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Activité physique modérée ou intense : définition et exemples » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.