Que dire aux enfants après les attentats ?

Octobre 2017


Conseils et pistes pour évoquer les attentats avec des enfants ou des adolescents.

Rester bienveillant et rassurer

Il est conseillé d'expliquer aux enfants ce qui s'est passé, mais sans devancer leurs questions : d'abord essayer de les faire parler pour savoir ce qu'ils ont vu et compris, puis leur apporter des informations factuelles, les rassurer et leur expliquer que la police et l'Etat font le nécessaire pour protéger le pays. Mieux vaut choisir des mots justes, des paroles bienveillantes, et éviter les réactions excessives. L'essentiel est de les protéger de la peur. Si un enfant fait des cauchemars fréquents, éprouve des difficultés à s'endormir ou change de comportement, il est recommandé de l'inciter à s'exprimer en discutant ou en dessinant. Consulter un médecin peut également être une bonne solution. Les parents peuvent s'appuyer sur les supports proposés par la presse jeunesse pour parler des attentats avec leurs enfants.

Un dialogue adapté à l'âge

Tous les enfants ne réagissent pas de la même manière à un évènement traumatisant tel que des attentats, surtout en fonction de leur âge. Il est conseillé d'adapter le discours, le niveau de détail et le débat à l'âge de l'enfant et à ses réactions. Avec un enfant âgé de 6 ou 7 ans, les parents peuvent commencer à mettre des mots sur le drame et à engager la discussion sans embellir la vérité. Avec un adolescent, le débat est généralement plus large, et peut s'ouvrir sur la liberté d'expression.

Médias et réseaux sociaux

La surexposition à la télévision et aux images choquantes n'est évidemment pas conseillée, en particulier pour les plus petits. Cependant, il est recommandé de ne pas modifier les habitudes quotidiennes des enfants pour éviter de les alerter. Mieux vaut rester attentif aux programmes que les enfants regardent, et répondre à leurs questions si nécessaire. Une attention toute particulière est également recommandée à l'égard des réseaux sociaux fréquentés par les adolescents, où peuvent circuler des informations erronées, des images et des propos violents. Privilégier le dialogue et l'accompagnement plutôt que les priver d'accès à Internet est préférable.

A l'école

Les attentats seront forcément évoqués à l'école, entre camarades de classe et avec les enseignants. Les instituteurs sont invités à prévoir des temps d'échanges avec leurs élèves, à les écouter et à répondre à leurs questions.

Pour aller plus loin

De nombreuses ressources pédagogiques à destination des parents et des enseignants sont disponibles, parmi lesquelles :

Crédits photo : © ellisia - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par sante-medecine.
Ce document intitulé « Que dire aux enfants après les attentats ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.