Hypertension artérielle pulmonaire - HTAP - Causes, symptômes et traitements

Décembre 2017

L'hypertension artérielle pulmonaire, également appelée HTAP, est une maladie rare touchant principalement les femmes entre 30 et 40 ans. Quels sont les symptômes et les traitements envisageables ?


Définition

L'hypertension artérielle pulmonaire ou HTAP est une maladie rare et grave qui se manifeste par une dyspnée d'effort (ou essoufflement à l'effort), parfois accompagnée de signes d'insuffisance cardiaque tels que l'œdème des membres inférieurs ou un reflux hépatojugulaire. Elle touche majoritairement hommes et femmes entre 30 et 40 ans. L'hypertension artérielle pulmonaire est dite « idiopathique » lorsque sa cause n'est pas déterminée. Palpitations, douleurs thoraciques, toux et essoufflement à l'effort (dyspnée) peuvent en être les symptômes.

Causes

Il existe plusieurs types d'hypertension artérielle pulmonaire, déterminés selon les causes. L'hypertension artérielle pulmonaire primitive ou idiopathique est ainsi nommée lorsqu'aucune cause n'est trouvée pour l'expliquer. Il s'agit d'une forme rare d'HTAP. L'hypertension artérielle pulmonaire secondaire est la conséquence d'une maladie sous-jacente : fibrose pulmonaire, bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), asthme sévère, insuffisance respiratoire, embolie, maladie cardiaque. L'HTAP peut également être liée au virus du Sida.

Symptômes

L'hypertension artérielle pulmonaire se traduit par une augmentation anormale de la pression sanguine dans l'artère pulmonaire. Elle se manifeste par des difficultés à respirer (dyspnée) et un essoufflement inhabituel pendant l'effort, une fatigue importante (asthénie), des douleurs thoraciques, et des étourdissements.

Diagnostic

En présence des symptômes, mieux vaut consulter un médecin qui pourra déterminer s'il s'agit d'hypertension artérielle pulmonaire ou d'une autre affection. Pour établir le diagnostic, le médecin réalise un premier examen clinique, et peut orienter le patient vers un cardiologue. Des examens complémentaires peuvent également être réalisés pour identifier la cause d'HTAP et évaluer sa gravité : radiographie, échocardiographie, test d'effort.

Traitements

Le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire repose sur des médicaments, prescrits en fonction de la cause lorsqu'elle est identifiée. Les traitements médicamenteux sont à prendre à vie en cas d'HTAP. Il peut s'agir d'anticoagulants (sauf contre-indication) et/ou de diurétiques. Une opération chirurgicale est envisageable, seulement si l'hypertension artérielle pulmonaire fait suite à une embolie : l'intervention consiste à déboucher l'artère pulmonaire. La transplantation pulmonaire est possible en dernier recours si le traitement médicamenteux ne suffit pas à soulager les symptômes d'une HTAP idiopathique, ou chez les malades en bon état général et dont l'espérance de vie est importante.

Pour aller plus loin

Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires

A lire également

Hypertension artérielle pulmonaire : définition

Crédits photo : © Africa Studio - Fotolia.com

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Hypertension artérielle pulmonaire - HTAP - Causes, symptômes et traitements  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.