Les particules fines et la pollution

Avril 2017



Les particules fines sont des microparticules de moins de 0,25 micromètre de diamètre présentes plus ou moins longtemps dans l'atmosphère. Les particules fines sont également appelées PM en anglais, ce qui signifie particule Matter.

Provenance des particules fines

Les particules fines proviennent du trafic routier, plus particulièrement des moteurs diésels des voitures, camions et bus, mais également de l'industrie, de l'agriculture et de la combustion (cheminées, chauffage individuel...).

Pics de particules fines

Les pics de particules fines s'observent dans l'atmosphère lors de conditions anticycloniques avec un beau temps et peu de vent qui se prolongent plusieurs jours.

Particularités des particules fines

Les particules fines pénètrent profondément dans l'arbre respiratoire, jusque dans les petites bronches et les alvéoles où s'effectuent les échanges gazeux.

Les personnes les plus touchées par les particules fines

Les personnes les plus touchées sont les personnes âgées, les femmes enceintes, les bébés, les personnes présentant des problèmes respiratoires (asthme, bronchite chronique), des maladies cardio vasculaires, un diabète.

Répercussions sur la santé

Répercussions immédiates

Les particules fines provoquent des manifestations respiratoires survenant quelques jours à quelques semaines après leur exposition. Elles sont responsables d'une réaction inflammatoire au niveau des bronches, aggravant ou déclenchant un asthme. Une augmentation du nombre de consultations et d'hospitalisations est observée lors des pics de particules fines.

Répercussions à plus long terme

L'exposition régulière aux particules fines est responsable d'une diminution de l'espérance de vie avec une mortalité plus précoce et d'une augmentation des cancers bronchiques.

Particules fines et allergies

Les particules fines jouent un rôle de co facteurs dans la réaction inflammatoire provoquée par l'allergie, en amplifiant la réaction ou en la déclenchant.

Particules fines et pollens

Les particules fines permettent aux pollens de pénétrer plus profondément dans les petites bronches.

Que faire en cas de pic de particules fines ?

Lors d'un pic de pollution aux particules fines annoncé par AIRPARIF, il est fortement conseillé de ne pas fumer afin d'éviter de cumuler les polluants et d'aggraver les réactions, ne pas utiliser de substances polluantes comme des solvants, de faire des travaux, situations qui aggravent les manifestations cardio-respiratoires, ne pas faire de sport à l'extérieur avant la tombée de la nuit et limiter les efforts, éviter de promener les bébés dans les poussettes qui risquent de se retrouver au niveau des pots d'échappements, aérer plutôt le matin tôt et le soir et de limiter sa vitesse lors des déplacements en voiture. Il faut même diminuer l'intensité du chauffage.

Autres conseils

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/...

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Les particules fines et la pollution  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.