Hallucinations - Causes, symptômes et traitements

Juillet 2017

Il existe plusieurs types d'hallucinations. Auditives, visuelles, olfactives ou encore cénesthésiques, elles peuvent résulter de troubles mentaux. Elles peuvent aussi être causées par certaines maladies ou abus. Le point sur les différents types d'hallucination et les traitements conseillés.


Définition

Une hallucination est une perception erronée d'un stimulus qui n'existe pas. L'individu perçoit une information qui n'est pas réelle. Elle peut être sensitive, liée à chacun des 5 sens et donc être auditive ou visuelle, plus rarement gustative, tactile ou olfactive, et parfois associer plusieurs sens. On parle également d'hallucinations cénesthésiques lorsqu'une personne, habituellement une femme, perçoit comme des caresses ou des attouchements, hallucinations fréquentes dans la psychose paranoïaque. Les hallucinations peuvent être dues à la consommation de substances toxiques ou médicaments, à une maladie psychiatrique comme dans certaines psychoses ou une maladie neurologique.

Causes et facteurs de risque

Les hallucinations résultent généralement de l'expression de troubles mentaux : psychose hallucinatoire, dépression, choc émotionnel, schizophrénie. La personne qui en souffre peut être consciente ou non du fait qu'elle expérimente une hallucination. Certaines maladies chroniques ou infectieuses, l'abus d'alcool et de drogues, les troubles du sommeil font également partie des facteurs de risque des hallucinations.

Symptômes

Les hallucinations peuvent affecter un ou plusieurs sens. Il s'agit le plus souvent d'hallucinations auditives ou visuelles, néanmoins des hallucinations olfactives et/ou tactiles peuvent également être observées. Leur durée et leur complexité peut varier.

Hallucinations auditives

On nomme hallucinations auditives la perception de bruits ou de sons qui n'existent pas. Les hallucinations auditives peuvent se distinguer du fait d'entendre des voix (hallucinations acoustico-verbales). Entre 5 et 25% de la population serait concernée par ce type d'hallucinations, notamment les personnes souffrant d'une déficience auditive, et ce symptôme est présent chez plus de la moitié des personnes schizophrènes. Ces hallucinations peuvent avoir une origine biologique (trouble cérébral) ou psychanalytique (lié à une opposition face à l'autorité).

Elles impliquent la perception d'un son, d'une voix ou d'une musique. Il peut s'agir de sons simples (cliquètement, tapotement...) ou de sons complexes (voix, musique...). Les hallucinations auditives peuvent être liées à un trouble mental aigu ou chronique (schizophrénie par exemple), à la prise de certaines substances ou à un stress important. Dans le cas de troubles mentaux, l'entourage peut être alerté par une attitude d'écoute ou par une conversation sans interlocuteur.

Hallucinations visuelles

Il peut s'agir d'apparitions simples (taches de couleurs ou formes) ou complexes (personnes ou personnages). Ces hallucinations peuvent être liées à la toxicomanie du sujet, ou à des troubles de l'alcoolisme. Elles peuvent également être causées par une maladie neuro-dégénérative, par la maladie d'Alzheimer, de Parkinson ou encore par un état de paralysie du sommeil.

Hallucinations olfactives et gustatives

Elles peuvent être associées à des odeurs ou des goûts agréables ou désagréables. Elles restent moins précises que les hallucinations visuelles et auditives, et peuvent être provoquées par des dommages causés aux systèmes olfactif et gustatif (infection virale, tumeur cérébrale, expositions à certaines drogues, céphalées...).

Hallucinations tactiles

Elles entraînent des sensations de chaud ou de froid, des impressions de brûlures, de piqûres ou de démangeaisons. Elles peuvent par exemple conduire le patient à se gratter le bras jusqu'au sang.

Hallucinations psychiques et cénesthésiques

Les hallucinations psychiques sont vécues par le patient comme une intrusion dans sa propre conscience. Les hallucinations cénesthésiques ou corporelles touchent la sensibilité interne. Le patient peut avoir par exemple la sensation qu'une partie de son corps se transforme.

Diagnostic

Les hallucinations peuvent être déclenchées par des troubles mentaux (psychose hallucinatoire, schizophrénie, bouffée délirante). Elles peuvent également avoir d'autres causes comme des atteintes neurologiques (encéphalite, épilepsie), de intoxications, certaines maladies chroniques comme l'insuffisance rénale, l'insuffisance hépatique..., des maladies infectieuses (paludisme, syphilis) ou des maladies neuro-dégénératives.

Traitement

Le traitement est dépendant de la cause des hallucinations. Il est nécessaire d'identifier dans un premier temps la cause et l'origine. Dans le cas de problèmes de pathologie mentale, les antipsychotiques (neuroleptiques), éventuellement associés à des anxiolytiques et une prise en charge psychologique sont conseillés. Lors de troubles organiques, il est nécessaire de prendre en charge de la maladie responsable des hallucinations. Une cure de désintoxication et un suivi médical sont indispensables lors d'hallucinations liées à la consommation de drogues ou d'alcool. Si les hallucinations sont provoquées par des médicaments, il faudra modifier le traitement.

Pour aller plus loin

Encyclopédie médico-chirurgicale - hallucinations, document pdf.

A lire également

La schizophrénie - prise en charge
Troubles bipolaires - prise en charge
Crédits photo : © Redesiuk - Fotolia

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Hallucinations - Causes, symptômes et traitements » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.