Fumer : risques de pathologies psychiatriques ?

Mars 2017




Une étude publiée dans la revue Lancet Psychiatry en Juillet 2015 effectuée sur 14.555 fumeurs et 273.162 non-fumeurs semble confirmer que la consommation de tabac entraine une augmentation de voir survenir une psychose. Une autre étude suédoise précise également les liens entre tabac et schizophrénie.

Troubles psychiatriques et tabac

Plusieurs études ont monté que les personnes souffrant de troubles psychiatriques graves fumaient davantage. La proportion de fumeurs chez les personnes psychotiques trois est d'ailleurs fois plus élevée que dans la population générale.

Les traitements poussent ils à fumer davantage ?

Les questions concernant ces chiffres élevés de fumeurs sont nombreuses : la pathologie psychiatrique et/ou les traitements pris pour la combattre poussent ils à fumer davantage? Il semblerait que la cigarette compenserait les effets des médicaments sur la régulation de la dopamine, un neurotransmetteur associé au mécanisme de la récompense.

La cigarette augmenterait le risque de troubles psychiatriques ?

Les résultats de l'étude ont clairement montré que la consommation quotidienne de tabac est associée à une augmentation du risque de psychose et à l'apparition plus précoce de troubles psychotiques. D'autre part, dès l'apparition de la psychose, les personnes atteintes présentent trois fois plus de chance d'être fumeurs que le reste de la population. Selon James MacCabe (King's College) co auteur de cette étude, les réusultats mettent bien en évidence que le tabagisme est un facteur de risque possible dans le développement de psychoses et pas juste uniquement uns conséquence de la psychose. Selon, Robin Murray (King's College), autre co-auteur, l'exposition à la nicotine augmentant la diffusion de dopamine serait à l'origine de développement de psychoses, l'excès de dopamine étant une des hypothèses pour expliquer la schizophrénie.

Autres études nécessaires

D'autres études sont encore nécessaires pour affirmer totalement les liens entre consommation de tabac et psychose.

Schizophrénie et psychose : Arrêter de fumer

Chez les personnes atteintes de schizophrénie et psychose, l'Office français de prévention du tabagisme, OFT, recommande d'arrêter de fumer avec l'aide d'un psychiatre, en collaboration ou non avec un tabacologue et à distance d'épisode aigu.

Autres pathologies psychiatriques

Rappelons qu'il y a plus de personnes dépressives parmi les fumeurs et qu'ils présentent souvent des épisodes plus aigus. D'autre part, les personnes souffrant d'anxiété ou de dépression fument deux fois plus que les non-fumeurs.

Tabac et moral

Contrairement aux idées reçues, fumer ne détend pas et n'a aucun effet antidépresseur. D'autre part, arrêter de fumer permet de retrouver un bon moral



Sources :

Dossier Tabac

Arrêter de fumer

Arrêter de fumer

Notre dossier tabac

Dossier tabac
Crédit photo : Paulpaladin | Dreamstime.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Fumer : risques de pathologies psychiatriques ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.