Jeûne partiel - Avantages et dangers

Juillet 2017

Le jeûne thérapeutique est de plus en plus pratiqué avec différents objectifs avec pour but de détoxiquer son organisme, de le « purifier », de perdre du poids, de se sentir mieux et d'augmenter son espérance de vie. Mais cette pratique représente un certain nombre de dangers qu'il faut connaître. Une alternative au jeûne strict consisterait à effectuer un jeûne partiel, sur 2 jours par semaines ou 5 jours par mois. Cette pratique pourrait représenter moins de dangers, si elle est validée et contrôlée par un médecin. Une étude de 2012 effectuée par des chercheurs de l'Université de Caroline du Sud, un régime alimentaire peu calorique pendant une courte période favoriserait la régénération du système immunitaire. Le point sur les risques d'un jeûne et sur les possibilités d'effecteur un jeûne partiel sans mettre sa santé en danger.

Risques d'un jeûne trop strict

Rappelons avant tout les risques d'un jeûne trop strict : peuvent apparaître une fatigue intense en raison de la fonte musculaire et du manque d'énergie, de nombreuses carences ainsi que des malaises et des accidents cardio-vasculaires mais également des troubles du rythme cardiaque et une baisse de la tension artérielle. Une diminution des défenses immunitaires peut également survenir.

Jeuner 5 jours par mois

Certaines études ont montré qu'un jeune de cinq jours par mois pouvait avoir des effets positifs sur la santé.

Modalités

Le régime consiste à consommer entre un tiers et la moitié du nombre de calories quotidiennes normales. Pendant les jours suivant, soit environ 25 jours, la personne peut manger ce qu'elle souhaite, en adoptant bien évidemment une alimentation équilibrée.

Moins strict et dangereux que le jeune pur

Ce type de régime est moins strict, moins difficile et moins dangereux que le jeûne pur. Selon cette étude, les personnes ayant appliqué ces recommandations ont constaté une amélioration de leur état de santé au bout de trois mois.

Jeûner 2 jours de jeûne par semaine

Un autre jeûne, le régime par intermittence 5:2 consiste à effectuer deux jours de jeûne par semaine, avec une alimentation comprise entre 500 calories pour les femmes et 600 pour les hommes. Les 2 jours de jeûne peuvent être consécutifs ou non et différents d'une semaine à l'autre. L'alimentation des 5 autres jours de la semaine doit bien sûr être équilibrée.

Aliments minceurs
En savoir plus sur les calories

Connaître les risques d'un jeûne partiel

Un jeune partiel peut entraîner une fonte de la masse musculaire et provoquer un déséquilibre du comportement alimentaire. D'autre part, ce type de régime est déconseillé chez les personnes souffrant de pathologies cardiaques.

Prudence : toujours prendre l'avis de son médecin

Toujours prendre l'avis de son médecin traitant avant de débuter un régime. Un jeûne intermittent doit absolument être encadré par un professionnel de santé ou un spécialiste de la nutrition. Il est bien sûr nécessaire d'adopter une alimentation équilibrée ainsi qu'une activité physique régulière. D'autre part, ce régime ne peut être pratiqué que si la personne est en bonne santé et ne présente pas de pathologies particulières.

Connaître les contre-indications absolues ou relatives

Grossesse et allaitement, diabète, personnes âgées de plus de 65 ans, maladies cardiovasculaires, troubles du rythme cardiaque, maladies respiratoires, cancer, maladies chroniques représentent des contre-indications à la pratique du jeûne partiel. La prise de traitements quotidiens nécessite également l'avis de son médecin.

En savoir plus



Crédit photo : © Africa Studio - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Jeûne partiel - Avantages et dangers » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.