Les maladies du pied

Novembre 2017

Depuis 2003, chaque année, les podologues de l’UFSP (Union Française pour la Santé du Pied) organisent une journée de dépistage et de prévention pour la santé du pied avec de multiples actions sur des sites publics partout en France : L'union Française pour la Santé du Pied

62 % des Français souffrent de maux de pieds !Le pied est une partie complexe du corps. Cette complexité en fait le siège de nombreuses pathologies, des plus bénignes au plus graves pouvant conduire le patient à une perte d'autonomie importante.

Le pied

Le pied est la partie terminale des membres inférieurs sur laquelle tout le corps repose. Il permet la station debout et la marche, mais également, la course, le saut, la marche sur terrain accidenté... C'est une des parties de l'appareil locomoteur les plus complexes qui demande à la fois solidité, souplesse et mobilité.
Le pied est composé de trois parties : l'arrière pied, le médio pied et l'avant pied. Il comprend 28 os, 21 articulations, des centaines de ligaments et de très nombreux muscles. La voûte plantaire (le dessous du pied) se caractérise par sa forme, plus ou moins plate (pied plat) ou creuse. Les orteils également présentent des trois types de morphologies : égyptien, grec ou carré. Enfin, les zones molles constituent des parties également importantes du pied, jouant un rôle notamment dans la circulation sanguine ou la sensibilité profonde.

Les différentes pathologies du pied

Huit Français sur dix souffrent des pieds. Il existe plusieurs types de pathologies.

Les pathologies osseuses et articulaires

Sous l'effet de port de chaussures inadaptées, trop serrées ou avec des talons trop hauts, de surpoids, de l'avancée en âge ou encore pour des raisons génétiques, le pied peut se déformer.
Il peut être plat (voûte plantaire très peu ou pas creusée) ; l'appui se fait alors sur les parties du pied qui ne sont pas faites pour cela.
Il peut aussi être creux (voûte plantaire très marquée) et là aussi, le poids est réparti sur les mauvaises zones, à l'avant et à l'arrière du pied. A noter : un pied plat chez l'enfant de moins de 6 ans peut être tout à fait normal, expliqué par une immaturité de la croissance. Il est conseillé de surveiller mais un traitement ou le port de semelles n'est pas obligatoire. D'autres déformations touchent en particulier les personnes âgées comme les orteils en griffe. Le port de chaussures inadaptées en est souvent la cause. Enfin, le fameux hallus valgus est une excroissance due à une déformation de l'os du gros orteil. Gênant et douloureux, il est amplifié par les chaussures, le surpoids et l'affaissement de la voûte plantaire notamment au moment de la ménopause. Un traitement chirurgical doit être envisagé rapidement. Il peut provoquer comme l'hallus rigidus, une métatarsalgie, une douleur dans la partie molle de l'avant pied, obligeant à porter des semelles et à réaliser des séances de rééducation. Dans le cas d'un hallux rigidus ou d'une goutte, le gros orteil est touché mais les pathologies sont différentes. L'Hallux rigidus est une forme d'arthrose qui se traite avec de la kinésithérapie et le port de semelles. La « goutte » se traite avec un régime alimentaire adapté et un traitement médicamenteux.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.



Les pathologies dermatologiques

La peau des pieds est soumise à de nombreuses agressions auxquelles elle va réagir et provoquer ainsi des pathologies généralement bénignes mais qui peuvent s'aggraver en cas d'absence de traitement.

Le cor

C'est la forme la moins grave de pathologie de la peau des pieds. Due aux frottements de la peau entre deux parties dures, l'os et la chaussure, elle se définit comme un épaississement de la peau, l'hyperkératose, formant ce qu'on appelle communément la corne. Ronds et légers, ils sont bénins mais peuvent provoquer une inflammation des articulations s'ils ne sont pas traités.

Le durillon

Plus larges que les cors, les durillons ne sont pas douloureux et s'évitent en portant des chaussures confortables et des talons d'une hauteur maximum de 4 à 5 centimètres.

L'oeil de perdrix

L'oeil de perdrix a les mêmes causes que les cors mais se caractérisent par une peau molle et blanchâtre, due à la transpiration. En effet, cette pathologie se développe surtout entre les doigts de pied, sous l'effet de la transpiration.

Les mycoses

Pied d'athlète et mycose des ongles se développent sous l'action de champignons. Ils provoquent des démangeaisons. La prévention consiste en une hygiène parfaite et encore une fois, un choix de chaussures confortables.

Les crevasses

Les crevasses s'expliquent par la sécheresse intense de la peau. Le soleil, les bains répétés et le port de nu-pieds les favorisent. Des fissures apparaissent. L'hydratation intense est le traitement adéquat.

Les pathologies des ongles

Les ongles incarnés sont douloureux. Ils s'évitent en taillant correctement les ongles, pas trop profondément et droit. Le pédicure traite cette pathologie et distille des conseils qu'il est recommandé de suivre.

La tendinite du tendon d'Achille

Sur-sollicité par une pratique sportive intensive et sans échauffement, le talon d'Achille peut développer une tendinite, la tendinite achilléenne. Cette pathologie se traite par de la kinésithérapie et du repos mais les infiltrations sont à proscrire.

Pour aller plus loin

Le diabète est une cause d'aggravation des pathologies du pied. Ameli.fr développe des informations à ce sujet.

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Les maladies du pied  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.