Dépistage VIH avec un autotest

Février 2017





En mars 2015, la HAAS a réalisé un document d'information à destination des professionnels de santé et associations, pour accompagner les utilisateurs potentiels d'autotests de dépistage du VIH (ADVIH). Ce document rassemble des questions générales sur le VIH, et des questions spécifiques aux ADVIH.

Qu'est-ce qu'un autotest de dépistage du VIH ?

La HAS rappelle que les ADVIH sont des tests de dépistage rapides, dont l'utilisation et l'interprétation sont réalisées directement par l'intéressé et non par un professionnel de santé. Ce type de test permet de détecter les anticorps anti-VIH1 et anti-VIH2, par immunochromatographie. Il est important de noter que les résultats positifs doivent être confirmés par un test en laboratoire : Elisa de 4ème génération.

Quelle est la fiabilité des autotests de dépistage du VIH ?

D'après les indications de la HAS, aucun ADVIH ne peut être fiable à 100%. Néanmoins, certaines conditions sont à respecter : la HAS recommande de suivre les instructions d'utilisation décrites par le fabricant, et d'attendre au moins 3 mois après la dernière prise de risque. La HAS invite également à tenir compte du fait que les tests sont moins sensibles sur le fluide gingival en raison d'une plus faible concentration en anticorps.

L'autotest de dépistage du VIH permet-il de dépister le VIH-1 et le VIH-2 ?

La HAS précise que les ADVIH permettent de détecter les anticorps anti-VIH-1 et anti-VIH-2, mais qu'il n'est pas possible de différencier les deux infections.

Où est-il possible en France de se procurer un autotest de dépistage du VIH ?

La HAS indique que les ADVIH pourront être trouvés en pharmacie : en officine ou sur un site Internet autorisé. Il est rappelé que la liste des sites autorisés peut être consultée sur le site de l'Ordre national des pharmaciens. La HAS invite à faire preuve de vigilance quant aux sites marchands non autorisés, et aux tests ne comportant pas le sigle CE.

À partir de quel âge peut-on faire un autotest de dépistage du VIH ?

Les ADVIH peuvent être utilisés par des mineurs, sans accord parental. La HAS recommande un accompagnement par une structure compétente (association), et la délivrance d'une information adaptée à la maturité de la personne.
La HAS déconseille une utilisation chez les enfants de moins de 18 mois, d'autant que tout enfant né de mère séropositive au VIH est également séropositif, qu'il soit infecté ou non. La sérologie reste positive jusqu'à disparition des anticorps de la mère.

L'autotest d e dépistage du VIH est-il remboursé par la Sécurité sociale ? Quel est son prix ?

Selon les informations de la HAS, le remboursement des ADVIH n'est pas prévu.

Combien de temps après une prise de risque peut-on utiliser un autotest de dépistage du VIH (pour qu'il soit considéré comme fiable) ?

Moins de 3 mois après un comportement à risque, l'ADVIH peut donner un faux résultat négatif, précise la HAS. Dans ce cas, mieux vaut avoir recours à un test Elisa de 4ème génération.
Si la prise de risque date de moins de 48 heures, il convient d'orienter la personne vers un service d'urgences en vue d'une consultation et d'un éventuel traitement prophylactique post-exposition.

Quelles sont les meilleures conditions pour l'utilisateur pour réaliser un autotest de dépistage du VIH ?

La HAS rappelle que l'ADVIH n'est pas un test anodin : une information complète doit être délivrée à l'utilisateur. Il est important de souligner qu'un ADVIH est différent d'une consultation avec un professionnel qui peut apporter des conseils et un soutien psychologique. L'utilisateur d'un ADVIH peut demander de l'aide à son pharmacien ou à une association à tout moment, ou appeler le numéro vert de Sida Info Service.

Existe-t-il un moyen de se former à la réalisation de l'autotest de dépistage du VIH ?

D'après les informations de la HAS, des propositions de formations destinées aux professionnels et aux associations sont en cours d'élaboration : au niveau national et régional, au format vidéo ou e-learning.

Comment peut-on s'assurer que la manipulation du test est bonne et que le résultat n'est pas erroné ?

La HAS indique que le kit d'ADVIH doit être conservé et utilisé selon les conditions précisées par le fabricant. Un indicateur coloré (bande ou point) de contrôle doit apparaître lors de la réaction du test : cela signifie que le test est fonctionnel.

Que faire si des difficultés se présentent lors de la manipulation de l'autotest de dépistage du VIH ?

Demander conseil au pharmacien, à une structure compétente, ou appeler Sida Info Service sont les démarches recommandées par la HAS. En cas de doute, et si l'interprétation du test n'est pas possible, il est préférable d'avoir recours à un nouveau kit d'ADVIH ou à un test en laboratoire.

Que signifie un résultat positif ? Qu'est-il recommandé de faire à l'utilisateur ?

La HAS invite à orienter toute personne ayant obtenu un résultat positif vers un laboratoire pour réaliser un test Elisa de 4ème génération, puis vers un service prenant en charge les personnes vivant avec le VIH afin de mettre en place un traitement précoce.

Que signifie un résultat négatif ? Qu'est-il recommandé de faire à l'utilisateur ?

Un résultat d'ADVIH négatif n'impose pas la réalisation d'un test de confirmation. En l'absence de comportement à risque dans les 3 derniers mois, un résultat négatif signifie que la personne n'est pas infectée. La HAS souligne également que le résultat ne concerne que l'utilisateur du test, et non ses partenaires.

Existe-t-il une liste de coordonnées de structures vers lesquelles se tourner pour du conseil, du soutien ou une prise en charge médicale ou psychologique ?

La HAS indique que la liste des structures peut être consultée sur le site de Sida Info Service.

Peut-on utiliser le même kit d'autotest de dépistage du VIH plusieurs fois ?

Non : selon la HAS, le test doit être utilisé une seule fois par une seule personne.

L'autotest de dépistage du VIH permet-il de dépister d'autres infections sexuellement transmissibles ou les hépatites virales ?

La HAS rappelle que seul le VIH peut être dépisté par un ADVIH. Le test ne permet pas de détecter les autres IST.

Le résultat négatif d'un autotest de dépistage du VIH doit-il influencer la décision d'utiliser ou non un préservatif ?

D'après les recommandations de la HAS, un résultat négatif ne suffit pas pour décider d'arrêter d'utiliser un préservatif. Le dépistage des autres IST est nécessaire, notamment car certaines sont asymptomatiques.

La prise de médicaments peut-elle agir sur le résultat de l'autotest de dépistage du VIH ?

Les patients infectés par le VIH traités par antirétroviraux peuvent obtenir de faux résultats négatifs. Aucune autre prise médicamenteuse pouvant modifier le résultat du test n'a encore été notée, précise la HAS.

Les autotests de dépistage du VIH peuvent-ils être utilisés pour suivre l'efficacité des antirétroviraux ?

Non : la HAS indique que l'ADVIH ne peut pas être utilisé pour suivre l'efficacité de ce type de traitement.

Une fois le test réalisé, que faut-il faire du test de dépistage du VIH usagé ?

La HAS recommande de placer le kit dans le sachet prévu à cet effet. Les ADVIH sanguins doivent être apportés à un point de collecte, tandis que les ADVIH réalisés sur fluide gingival peuvent être jetés avec les ordures ménagères.

Une tierce personne peut-elle être contaminée en manipulant un autotest de dépistage du VIH usagé ?

Selon la HAS, a priori, le risque de contamination est nul si les règles d'hygiène ont bien été respectées. Il existe un risque minime si une tierce personne met en contact une blessure avec un ADVIH utilisé par un individu infecté. La HAS précise que le risque infectieux est nul en cas de prélèvement sur le fluide gingival.

Source

Autotests de dépistage de l'infection par le VIH, Haute Autorité de Santé.

Crédits photo : © spflaum - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 26 mai 2015 à 11:24 par p.horde.
Ce document intitulé « Dépistage VIH avec un autotest » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.