Grossesse et Pré-éclampsie - Symptômes et facteurs de risque

Août 2017

La pré-éclampsie est une pathologie fréquente survenant au cours de la grossesse. Elle associe une hypertension artérielle et une protéinurie présence de protéines dans les urines. Souvent bénigne, cette maladie peut, si elle n'est pas traitée et correctement prise en charge, provoquer de nombreuses complications qui peuvent conduire au décès de la mère et/ou de l'enfant.


Symptômes

Au cours d'une pré-éclampsie, la pression artérielle systolique est supérieure à 140 mmHg et la pression artérielle diastolique à 90 mmHg. D'autre part, la protéinurie, c'est à dire la concentration de protéines dans les urines, est supérieure à 300 mg par 24 heures. Peuvent également survenir, de manière, isolée ou associée une poussée d'hypertension artérielle, des maux de tête, des Sifflements ou bourdonnements dans les oreilles et des Douleurs abdominales. Des manifestations visuelles sont caractéristiques de la maladie comme l'apparition d'une vision floue, de mouches volantes inhabituelles, une cécité subite qui régresse ou la présenced'éclairs devant les yeux. D'autre part, peuvent survenir des œdèmes massifs situés au niveau du visage, des doigts et du corps qui peuvent s'accompagner d'une prise de poids brutale de plusieurs kilos en quelques jours.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Facteurs de risque

Une première grossesse, la présence d'antécédent de pré-éclampsie au cours d'une précédente grossesse ou des antécédents familiaux de pré-éclampsie, une hypertension artérielle, une obésité, une pathologie rénale, un diabète, un syndrome des ovaires polykystiques, une maladie auto-immune représentent les principaux facteurs de risques ainsi que l'âge de la future maman. En effet, une femme âgée de moins de 18 ans ou de plus de 40 ans est plus exposée à développer cette pathologie.

Complications

Une pré-éclampsie peut évoluer rapidement surtout au cours du troisième trimestre de la grossesse et provoquer des complications graves dans 10% des cas mettant alors en jeu, à court terme, le pronostic vital de la mère et de son futur bébé. Peuvent notamment apparaître une éclampsie provoquant une convulsion ou un coma, un décollement de la rétine pouvant conduire à une cécité, une hémorragie cérébrale qui est la cause principale de décès des mères, une rupture hépatique, une insuffisance rénale chez la mère, un décollement placentaire qui provoque une hémorragie interne là où il était fixé. Cet accident nécessite un accouchement en urgence,
Il faut savoir qu'une femme enceinte présentant une tension artérielle de 140 mm Hg et 90 mm Hg associée à la présence d'une protéinurie présente une forme légère de la pré éclampsie. En cas d'élévation de la tension artérielle au dela de (des protéines dans les urines), elle est atteinte d'une pré éclampsie légère. La présence d'une protéinurie et d'une tension artérielle plus élevée supérieure à 160 mm Hg et 110 mm Hg) associée à des troubles visuels, des maux de tête, des douleurs abdominales témoigne d'une pré éclampsie sévère. Dans tous les cas l'avis du médecin est indispensable.


Crédits photo : © Leonid & Anna Dedukh - Fotolia.com.

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Grossesse et Pré-éclampsie - Symptômes et facteurs de risque » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.