Sport et médicaments - Prudence

Août 2017

Certains médicaments peuvent provoquer des effets secondaires gênant la pratique d'un sport : troubles visuels, tendinites, vertiges... Le point sur les traitements concernés et les circonstances nécessitant l'avis d'un médecin.


Qui est concerné ?

Toutes les personnes pratiquant un sport régulièrement et suivant un traitement médicamenteux peuvent être concernées, bien que les effets secondaires ne surviennent que dans de rares cas. Une vigilance étroite est particulièrement recommandée aux personnes pratiquant un sport à haut niveau (compétitions) et/ou une activité dangereuse tel que l'alpinisme, la plongée, ou le sport automobile.

Consulter un médecin

Il n'est pas conseillé d'arrêter un traitement sans en avoir parlé avec un médecin. Mieux vaut demander un avis médical pour prendre les bonnes dispositions. De même, les personnes pratiquant un sport régulièrement sont invitées à prévenir leur médecin au moment de la prescription d'un traitement. Si elle interfère avec la pratique d'un sport, l'automédication nécessite également de consulter un professionnel en raison des effets secondaires potentiels.

Traitements et effet secondaires gênant la pratique d'un sport

Anticoagulants

Les traitements anticoagulants fluidifient le sang. Après un contact ou une coupure, un éventuel saignement met plus de temps à se résorber. Cet effet indésirable peut également se retrouver en cas de prise d'aspirine. Les personnes suivant ce type de traitement sont invitées à éviter les sports de contact (arts martiaux, football, rugby, hockey) et à privilégier des activités plus douces (course à pied, natation).

Troubles musculaires

Les quinolones (antibiotiques), les diurétiques, les traitements du paludisme, et certains médicaments prescrits contre l'acné, contre le cancer, ou contre l'infection par le VIH peuvent provoquer des crampes. Les quinolones peuvent être aussi responsables de tendinites.
La baisse du tonus musculaire peut être due à la prise de médicaments de la famille des benzodiazépines (somnifères et tranquillisants).

Troubles de la vue

Les médicaments prescrits contre les allergies (antihistaminiques), contre la dépression, ou contre la maladie de Parkinson peuvent provoquer des troubles visuels : difficultés pour passer de la vision de près à la vision de loin, ou gêne à la lumière.

Vertiges

Des vertiges et des troubles de l'équilibre peuvent être provoqués par des médicaments prescrits dans le traitement de l'hypertension artérielle, de l'épilepsie, ou des ulcères de l'estomac. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les psychotropes peuvent être également à l'origine de ces effets secondaires.

Troubles de la vigilance et de la concentration

Certains médicaments ont un effet sédatif ou entrainent des difficultés de concentration. Sont concernés : les traitements des troubles du sommeil, de l'anxiété, de la dépression, les antihistaminiques, et les médicaments contre le rhume et la toux sèche.


Crédits photo : © tunedin - Fotolia.

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Sport et médicaments - Prudence » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.