Soulager une migraine - Que faire ?

Septembre 2016

En France, le taux de prévalence de la migraine est d'environ 12,1%, mais plus élevé chez les femmes de l'ordre de 17,6% et de 6,1% chez les hommes. La migraine, affection très fréquente et souvent invalidante, environ 7 à 8 millions de personnes en France. La migraine affecte 3 à 4 fois plus les femmes que les hommes et commence souvent à la puberté. La migraine est une maladie bénigne mais peut être très handicapante et avoir des répercussions sur la vie quotidienne des personnes qui en sont atteintes.


Définition

La migraine est une forme particulière de céphalée ou mal de tête. La migraine, plus fréquente chez la femme que chez l'homme, est une affection qui peut s'avérer invalidante dans la vie quotidienne. Les douleurs provoquées par la migraine peuvent se prolonger pendant quelques heures et durer jusqu'à 72 heures. La migraine se caractérise par des douleurs violentes et lancinantes touchant un côté du crâne. Outre la douleur, elle peut provoquer une sensibilité à la lumière et au bruit, des nausées et des vomissements. Les migraines sont à distinguer des maux de tête. La douleur liée à une migraine est plus violente, intermittente, et est localisée sur une partie du crâne.

Personnes à risque

Les personnes à risques sont notamment :
  • Les personnes dont un parent proche présente une migraine.
  • Les femmes car les migraines touchent presque deux fois plus de femmes que d'hommes.
  • L'âge : les premières crises apparaissent durant l'enfance ou le jeune âge adulte. Au-delà de 40 ans, les migraines se font plus rares et elles disparaissent souvent après 50 ans.


Les migraines sont plus importantes à partir de la puberté et elles disparaissent souvent à la ménopause.

Symptômes

Les manifestations qui accompagnent la migraine sont généralement la photophobie (hypersensibilité à la lumière), les nausées, vomissements et l'impossibilité de supporter le bruit. Une irritabilité et des troubles de l'humeur, des modifications au niveau de la vision (vision brouillée, points noirs dans le champ de vision...) ainsi qu'une Fatigue apparaissent surtout lors d'efforts peu importants obligeant à s'allonger.


Les différences avec un mal de tête sont les suivantes :
  • Un mal de tête plus violent et se prolongeant plus longtemps.
  • Une douleur localisée à une partie du crâne.
  • Une douleur lancinante et pulsatile.
  • Des nausées et des vomissements...

Que faire ?

S'allonger dans une pièce sombre à l'abri de toute source lumineuse, porter des lunettes teintées afin d'éviter la lumière, éviter tout bruit en mettant des bouchons dans vos oreilles et essayer de dormir.

Avalez un morceau de sucre. Les boissons contenant de la caféine car la caféine a des propriétés anti migraineuses :Boire dès le début de la crise, du café fort, du thé, du cacao ou du Coca-Cola peut aider à soulager les crises. Prendre une tisane à base de marjolaine verveine ou jasmin.

Appliquer sur la tête une vessie de glace, des glaçons dans un gant de toilette ou des compresses glacées et mettre une compresse froide sur son front peuvent aider à calmer une crise.

Se masser le cuir chevelu et le visage en profondeur. Presser la tempe à l'endroit où la douleur est maximale.

Le yoga, les massages, la relaxation : les techniques de relaxation agissent positivement sur l'état général du migraineux et diminuent le stress provoqué par la crise. Apprendre à respirer calmement en effectuant des exercices respiratoires est une démarche également très positive.

Aura migraineuse

Chez certaines personnes, les migraines sont précédées d'une aura. Ce phénomène dure de 15 à 30 minutes, parfois une heure avant que la migraine n'apparaisse. L'aura correspond à des anomalies visuelles :
  • Amputations du champ visuel.
  • Sensations d'éclairs lumineux.
  • Impression de luminosité.
  • Images déformées.
  • Perte de la vision temporaire d'un ou deux yeux.

Crises de migraine

La fréquence des crises de migraine varie d'une personne à l'autre. Elle varie d'une à deux crises par semaines à 3 à 4 par an. Des examens complémentaires doivent être effectués si d'autres manifestations persistent en dehors des crises.

Traitement

De nombreux médicaments de différentes classes peuvent aider à prévenir la survenue des crises de migraines et être prescrits comme traitement de fond. Ces médicaments sont prescrits par un médecin lorsque les migraines sont fréquentes, d'une intensité violente et lorsqu'elles retentissent sur l'activité familiale et professionnelle.

Les objectifs du traitement de fond sont les suivants :
  • Diminuer la fréquence des crises migraineuses.
  • Diminuer l'intensité des crises ;
  • Diminuer la sensibilité aux facteurs déclenchants.


Il faut souvent attendre entre 2 et 3 mois avant de constater les premiers effets positifs. Il faut s'accrocher, ne pas baisser les bras et ne pas arrêter sans l'avis du médecin prescripteur. Plus de 3 patients sur 4 sont soulagés par ces traitements et constatent une diminution de l'intensité et de la fréquence des crises.

Différentes stratégies sont possibles :
  • Débuter par un médicament.
  • Traiter simultanément les crises de migraine avec les traitements conseillés en cas de crise.
  • Etre patient et attendre entre 2 et 3 mois environ pour constater les effets positifs du médicament.
  • Modifier le traitement en cas d'échec ou associer plusieurs médicaments de classe différente.


Selon la fréquence et l'intensité des crises, le médecin pourra proposer différentes classes de médicaments.

Médicaments

Ces médicaments sont prescrits par un médecin lorsque les antalgiques ou les anti-inflammatoires non-stéroïdiens ne sont pas efficaces aux doses recommandées, ou lorsqu'ils sont mal tolérés ou contre-indiqués avec l'utilisation d'autres traitements ou d'autres pathologies. Ces médicaments sont prescrits lors de crise migraineuse violentes. Ce sont les dérivés de l'ergot de seigle et les triptans.

Triptans

Les triptans sont des médicaments spécifiques de la crise migraineuse. Les triptans causent la constriction des vaisseaux sanguins s'opposant ainsi aux raisons physiologiques à l'origine des douleurs. Ils s'utilisent sous la forme de vaporisateurs nasaux ou sous forme de comprimés. Les tryptans peuvent soulager certaines crises en 2 heures dans près de 2 cas sur 3. Dans certaines situations plus sévères, ils peuvent être prescrits sous forme d'injection intraveineuse. Ils doivent être pris au début de la phase douloureuse de la crise, au plus tard dans l'heure qui suit le déclenchement de la crise migraineuse. Il ne faut surtout pas attendre en pensant que la douleur cèdera spontanément. L'activité peut être reprise rapidement dès que la crise est terminée.

Un triptan peut se révéler inefficace ou mal toléré : il est nécessaire de le tester sur plusieurs crises et d'en essayer plusieurs afin de trouver le plus efficace.... Le médecin en fera essayer plusieurs, chacun sur 3 crises environ, avant de trouver celui qui est le plus efficace. Chaque triptan a une efficacité et des effets secondaires qui varient selon chaque personne. Chaque migraineux doit ainsi trouver le triptan qui lui convient le mieux.

Les effets secondaires n'ont pas de conséquence sévère. Ils sont souvent observés lors des premières prises uniquement. Sensations de chaleur, fourmis dans les membres et oppression thoracique sont les effets le plus souvent rencontrés.

Les triptans peuvent être contre-indiqués avec d'autres médicaments que le médecin prescripteur vous indiquera.

Bêta-bloquants

Les bétabloquants agissent sur les récepteurs vasculaires de certaines hormones comme les catécholamines. Ces médicaments doivent être prescrits après un examen et un interrogatoire minutieux en raison des nombreusescontre-indications qu'ils présentent.

Antidépresseurs

Certains antidépresseurs prescrits à faible dose ont des effets positifs sur la migraine.

Antisérotoninergiques

Les antisérotoninergiques jouent un rôle sur le principal neuromédiateur, la sérotonine, en cause dans la survenue de crises migraineuses.

Inhibiteurs du calcium

Les inhibiteurs du calcium peuvent avoir un effet bénéfique sur la migraine.

Alphabloquants

Les alpha-bloquants peuvent également permettre de soulager certaines migraines.

Dérivés de l'ergot de seigle

Les dérivés de l'ergot de seigle entraînent une constriction des artères cérébrales et provoquent un effet anti-inflammatoire spécifique.

Les dérivés de l'ergot de seigle sont contre-indiqués dans les maladies artérielles en raison de leur effet constricteur des artères:

Ils sont souvent contre-indiqués au cours de la grossesse et de l'allaitement. Ils sont contre-indiqués avec les tryptans, les macrolides et la vibramycine.

Les effets secondaires des dérivés de l'ergot de seigle les plus fréquents sont nausées, vomissements, palpitations, somnolence, crampes. Le plus sévère et le plus rare : L'ergotisme, qui peut se constater lorsqu'un de ces médicaments est prescrit avec certains antibiotiques du groupe des macrolides.

ATTENTION : Certains médicaments utilisés dans le traitement de fond de la migraine comme les bêta-bloquants par exemple, peuvent également augmenter le risque d'ergotisme lorsqu'un dérivé de l'ergot de seigle leur est associé.

Traitement hormonal

Un traitement hormonal est parfois envisagé chez certaines femmes.

Remède naturel

Grande camomille

La grande camomille, ayant des fleurs qui ressemblent à des marguerites, est une plante herbacée vivace. Ses feuilles, à utiliser séchées, contiennent du parthénolide. Cette substance agit sur les neurotransmetteurs. En tisane par exemple, la grande camomille est connue pour son efficacité en traitement préventif de la migraine.

Saule blanc

L'écorce de saule blanc possède des vertus antalgiques, efficaces contre tous types de douleurs. Elle est ainsi utilisée pour soulager les maux de tête ainsi que les crises de migraine. Le principe actif du saule blanc est bien connu puisqu'il s'agit de l'acide salicylique, molécule utilisée pour fabriquer l'aspirine.

Ginkgo biloba

Le ginkgo biloba n'est pas qu'un arbre sacré au Japon en Chine, dont la durée de vie dépasse le millier d'années. Ses feuilles renferment des propriétés neuroprotectrices et vasodilatatrices. Elles agissent à la fois sur le cerveau et la circulation sanguine. En gélules, en teinture mère ou en tisane, le ginkgo calme les migraines.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


En savoir plus


© drubig-photo - Fotolia.
© Konstantin Yuganov - Fotolia.co.

A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé «  Soulager une migraine - Que faire ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.