Fracture du tibia: les différentes méthodes de traitements

Décembre 2017






Une fracture du tibia peut avoir de lourdes conséquences dans la vie quotidienne: Le point sur les méthodes, indications et traitements d'une fracture du tibia.

Définition

La fracture du tibia est généralement due à un traumatisme de torsion ou de compression.


Il existe trois types de fracture du tibia selon la zone atteinte : fracture du plateau tibial au niveau de l'articulation du genou, fracture du pilon tibial au niveau de l'articulation de la cheville, et fracture située sur une zone dépourvue de cartilage.

Le tibia étant lié au péroné, il est fréquent d'observer une double fracture.

Symptômes

La principale manifestation d'une fracture du tibia est une douleur intense, empêchant la marche. La douleur peut s'accompagner d'un œdème du genou (gonflement), et d'une déformation de la jambe .

Dans le cas d'une fracture ouverte , la peau est déchirée par un morceau d'os.

Diagnostic

Le diagnostic d'une fracture du tibia est bien souvent évident après observation des symptômes.

Le médecin procède à un interrogatoire pour connaître le siège exact de la douleur, l'existence d'une autre douleur pouvant mettre en évidence des lésions associées, et les antécédents du blessé. Il réalise également une inspection de la blessure, une palpation, et un examen des mobilités.

Un examen radiologique est nécessaire pour visualiser la fracture et déterminer le traitement approprié.

Traitements

Traitement orthopédique

Le traitement orthopédique ou médical est préféré pour traiter une fracture non déplacée.

Dans ce cas, le traitement repose sur l'immobilisation de la jambe au moyen d'un plâtre cruro-pédieux (du pied jusqu'au haut de la cuisse). Selon la fracture, la période d'immobilisation peut durer entre 45 jours et 3 mois, avec interdiction de prendre appui sur la jambe.

Le traitement orthopédique d'une fracture nécessite une étroite surveillance, à la fois clinique et radiologique, pour éviter un éventuel déplacement secondaire.

Traitement chirurgical

Une intervention chirurgicale s'impose en cas de fracture avec déplacement osseux, de fracture ouverte, ou de double fracture.

Dans ce cas, le traitement consiste à réduire la fracture et à la fixer . Pour cela, le chirurgien utilise du matériel d'ostéosynthèse : vis, plaques ou clous selon les blessures. Ce matériel n'est employé que de manière transitoire, le temps de la consolidation (9 à 12 mois).

La jambe est immobilisée pendant 3 mois suite à l'intervention. Ensuite, il convient d'attendre 6 semaines avant de débuter la rééducation.

Pour contrôler la consolidation et éviter les complications, une surveillance est nécessaire après le traitement. Il est conseillé de respecter le traitement anticoagulant et de suivre rigoureusement les séances de rééducation pour contribuer à la guérison de la fracture.

Pour aller plus loin


A lire également

Fracture du tibia, définition



Crédits photo : © praisaeng - Fotolia.com

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Fracture du tibia: les différentes méthodes de traitements » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.