Les médicaments anti sécrétoires

Mai 2017

Les antisécrétoires calment les douleurs de l'ulcère, favorisent leur cicatrisation et évitent leur complication et leur récidive.


Mode d'action des antisécrétoires

Les antisécrétoires inhibent la sécrétion d'acide chlorhydrique par les cellules pariétales de l'estomac :
  • soit par un blocage de l'enzyme H+K+ATPase responsable de la sécrétion de l'ion H+ (médicaments IPP)
  • soit par un blocage des récepteurs membranaires H2 à l'histamine au pôle vasculaire ( médicaments anti-H2) .

Quand sont ils prescrits ?

Ils sont prescrits lors des ulcères qui ne sont pas provoqués par une infection à Hélicobacter Pylori ou par des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ils peuvent également être prescrits lorsque la bactérie est mise en cause, en association avec les antibiotiques.

Antisécrétoire anti-H2 : les Antihistaminiques H2

Effet rapide, bref, d'intensité modérée. Inhibition sécrétoire marquée pour la sécrétion acide basale. Diminution des sécrétions acides de l'estomac.
.
Le médicament anti-H2 se lie aux récepteurs à histamine permettant ainsi d'empêcher leur activation. Exemple de médicaments anti-H2 : La cimétidine (Tagamet®) et la ranitidine (Zantac®).

Antisécrétoire IPP : les inhibiteurs de la pompe à neutron

  • action puissante.
  • dose dépendante .
  • acidité nocturne difficilement contrôlable.
  • prise conseillée par voie orale avant le premier repas de la journée.
  • Inactivation des pompes qui produisent l'acide chlorhydrique.
  • Exemples de médicaments : L'oméprazole et le rabéprazole.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé


En savoir plus

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Médicaments anti sécrétoires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.