Anosmie - Causes, diagnostic et traitement

Septembre 2017

L'anosmie correspond à une perte de l'odorat. Le point sur les causes de ce trouble olfactif, son diagnostic, et les traitements envisagés.


Définition

Une anosmie est une perte ou une forte diminution de l'odorat le plus souvent du fait d'une altération du nerf olfactif. L'anosmie peut être congénitale ou fonctionnelle, en cas par exemple de maladie virale, de rhinite... Dans ce cas elle est généralement transitoire.

Causes

Plusieurs types de causes sont évoqués pour expliquer une diminution ou une perte de l'odorat : des anomalies dans la perception des odeurs, ou des troubles de la transmission des odeurs. Lorsque le dysfonctionnement se situe au niveau de la perception des odeurs, l'anosmie peut être due à des facteurs physiologiques (grossesse), un traitement médicamenteux, un traumatisme, une intoxication (substances nocives en milieu professionnel par exemple), une pathologie neurologique, ou une tumeur. Dans le cas d'un trouble de la transmission des odeurs, les molécules odorantes n'atteignent pas les cellules sensorielles. L'anosmie peut être causée par une anomalie anatomique, ou par une maladie sous-jacente : rhume, rhinite, sinusite, polypose naso sinusienne (sinusite chronique). Certains cas d'anosmie sont idiopathiques et surviennent sans explication.

Symptômes

Les personnes atteintes d'anosmie souffrent d'une perte ou d'une forte diminution de l'odorat.
L'anosmie est à distinguer d'autres troubles de l'odorat comme la cacosmie (perception d'une mauvaise odeur en permanence, réelle ou non). En revanche, elle est souvent liée à la parosmie qui correspond à une déformation ou à une non perception de certaines odeurs. L'anosmie est généralement associée à une perte du goût, partielle ou totale (agueusie). La perte de l'odorat en elle-même n'est pas grave, mais peut devenir gênante au quotidien. L'anosmie peut avoir des répercussions sur le mode de vie, la santé et la sécurité en entrainant une incapacité à déceler une odeur de gaz ou de brûlé, ou une mauvaise appréciation de la qualité de l'alimentation.

Diagnostic

Pour établir le diagnostic et déterminer les causes de l'anosmie, le médecin évalue les critères suivants : perte de l'odorat partielle ou totale, soudaine ou progressive, limitée à certaines odeurs en particulier ou non. Un test réalisé au moyen d'un tampon imbibé d'alcool permet de déterminer la gravité de la perte d'odorat : le patient souffre d'anosmie s'il ne peut le sentir à moins de dix centimètres de son nez.
Des examens d'imagerie peuvent s'avérer nécessaires pour observer l'intérieur du nez : radiographie, scanner ou IRM.

Traitements

Le traitement prescrit pour recouvrer l'odorat dépend de la cause de l'anosmie. Il est néanmoins important de savoir que la récupération n'est pas toujours possible à 100%. La perte d'odorat liée à une maladie comme le rhume ou la sinusite n'est que temporaire, et guérit en quelques jours en même temps que l'affection. Un traitement à base de cortisone ou d'antibiotiques permet d'observer rapidement une amélioration. En revanche, en cas d'anosmie survenant après un traumatisme crânien, les séquelles sont le plus souvent permanentes. En cas de maladie virale, la perte d'odorat peut persister plusieurs mois voire plusieurs années.

Pour aller plus loin


Prise en charge clinique des troubles de l'odorat et du goût, Hôpitaux Universitaires de Genève (PDF).

Crédits photo : © rufar - Fotolia.com</ital

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Anosmie - Causes, diagnostic et traitement  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.