Médecin traitant - Choix, changement et remboursement

Septembre 2016

Le choix du médecin traitant est libre. Ce médecin peut être votre médecin de famille ou un autre praticien, généraliste ou spécialiste, conventionné ou non. Lorsque vous avez choisi votre médecin traitant, déclarez-le à votre caisse d'Assurance Maladie en lui adressant le formulaire rempli avec votre médecin. Cela vous permettra de continuer à être remboursé dans le cadre du parcours de soins.


Définition

Les médecins traitants sont des médecins généralistes référents. Ces professionnels médicaux sont également appelés médecins de famille. Ils ont vocation à suivre leurs patients et sont donc censés bien les connaître. Chaque assuré social doit aujourd'hui désigner le médecin traitant de son choix (en accord avec le médecin lui-même) pour pouvoir bénéficier des remboursements de la Sécurité sociale. De même, il faut passer par son médecin traitant pour se voir prescrire une consultation chez un spécialiste (dermatologue, gastro-entérologue...) et que celle-ci soit prise en charge.

En France, depuis la loi 13 août 2004, chaque assuré social doit désigner un médecin traitant. On considère que plus de 85% français ont déclaré un médecin traitant, un médecin généraliste dans 99% des cas. Depuis le 1er février 2009, les patients n'ayant pas déclaré de médecin traitant ou ceux qui ne respectent pas le parcours de soins ne sont plus remboursé à 50% mais à 30%.

Faut-il passer par le médecin traitant ?

Les situations suivantes n'entrainent pas de pénalités financières si l'on ne consulte pas son médecin traitant.

Malades pris en charge à 100%

Les malades recevant des soins pour une maladie prise en charge à 100%

Malades suivis pour une pathologie chronique

Les Malades suivis pour une maladie chronique qui consultent régulièrement un spécialiste ou médecin à exercice particulier (un allergologue par exemple) ne devront pas, dans ce cas, consulter leur médecin traitant avant d'avoir consulté leur médecin spécialiste.

Autres situations

  • Situations d'urgence.
  • Soins à l'étranger.
  • Dépistage du cancer du sein.
  • IVG.
  • Soins palliatifs.
  • Les enfants ou adolescents âgés de moins de 16 ans.
  • Les femmes enceintes dès le premier jour du 6ème mois de grossesse.
  • Les personnes qui bénéficient de la CMU et de l'AME.
  • Les adolescents âgés de 16 à 25 ans, qui consultent un neuropsychiatre ou psychiatre.

Changer de médecin traitant

Vous êtes libre de changer de médecin traitant, sans conditions à remplir, sans avoir besoin de vous justifier, et aussi souvent que vous le souhaitez. Vous n'êtes pas obligé d'en informer votre précédent médecin traitant. Envoyez à votre caisse d'Assurance Maladie une nouvelle déclaration remplie et signée conjointement avec le nouveau médecin que vous aurez choisi. Les médecins ont généralement le formulaire à remplir, mais vous pouvez aussi le trouver sur le site de l'Assurance maladie, ameli.fr. Cette déclaration de choix du médecin traitant peut s'effectuer en ligne si le médecin vous le propose et avec votre accord, sur simple présentation de votre carte Vitale.

La déclaration du médecin traitant est nominative, ce qui signifie que vous ne pouvez désigner un cabinet de groupe. Cependant, si votre médecin habituel est absent, un autre médecin du cabinet peut vous recevoir, en indiquant la mention "médecin traitant remplacé", et vous serez alors remboursé comme ayant respecté le parcours de soins.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Fabienne Rigal :

A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Médecin traitant - Choix, changement et remboursement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.