Froid et maladies chroniques : risques

Septembre 2017


Les personnes souffrant de maladies chroniques sont plus vulnérables lorsque les températures baissent. Quels sont les risques liés au froid et comment s'en protéger ?


Maladies respiratoires

Le froid peut aggraver les affections respiratoires telles que les bronchites chroniques ou les insuffisances respiratoires : l'air froid rétrécit le diamètre des bronches et refroidit les muqueuses. L'exposition au froid peut donc accentuer les symptômes des maladies respiratoires chroniques : essoufflement, fatigue, céphalées, et difficultés dans les efforts quotidiens. L'air froid augmente également les risques de crises d'asthme.

Maladies cardiovasculaires

En cas de baisse de la température extérieure, l'organisme augmente sa production de chaleur ayant pour conséquence une accélération du rythme cardiaque et une vasoconstriction. Ainsi, le froid augmente les risques d'angines de poitrine, d'infarctus du myocarde, et d'obstruction des artères par un caillot.

Maladie de Raynaud

Le froid favorise la contraction des vaisseaux, et augmente les risques de crises dues à la maladie de Raynaud. Ce trouble circulatoire cause un resserrement excessif des artères, et se manifeste par un arrêt de l'afflux sanguin dans les doigts pendant quelques minutes. La fréquence des crises peut être réduite en se protégeant correctement contre le froid.

Diabète

Les personnes diabétiques sont plus sensibles aux températures, qu'elles soient très élevées ou très basses, en raison d'une mauvaise circulation sanguine. En cas de grand froid, les diabétiques sont plus sujets aux engelures et à l'hypothermie. Par ailleurs, les lecteurs de glycémie peuvent également être endommagés par le froid et les écarts de température. Il est recommandé de conserver le matériel de contrôle dans un endroit frais et sec, conformément à la notice d'utilisation.

Comment se protéger du froid ?

En hiver, il est recommandé d'adopter des mesures de protection contre le froid pour limiter les risques d'aggravation de maladies chroniques. Rester chez soi, surtout le soir, permet d'éviter d'être exposé au grand froid. En cas de sortie, il est conseillé de bien se couvrir, surtout les parties du corps les plus sensibles : mains, pieds, cou, tête, nez et bouche. Mieux éviter les efforts physiques à l'extérieur.

Pour aller plus loin

Grand froid : réactions de l'organisme et personnes à risque, site de l'Assurance Maladie.

A lire également



Crédits photo : © gpointstudio - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par sante-medecine.
Ce document intitulé « Froid et maladies chroniques : risques » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.