Ulcère de l'estomac - Ulcère gastrique - Causes, symptômes et traitement

Septembre 2016

Un ulcère gastrique ou ulcère gastro-duéodénal peut survenir à tout âge, mais son pic de fréquence se situe entre 55 et 65 ans.


Définition

L'ulcère se définit généralement comme la perte d'une partie superficielle d'un tissu, habituellement les muqueuses tapissant la paroi interne de certains organes, formant ainsi une lésion à son niveau. Un ulcère gastro-duodénal se forme au niveau de la paroi de l'estomac ou du duodénum, partie initiale de l'intestin grêle lorsque la muqueuse est atteinte et que la perte de substance atteinte la couche du dessous appelée musculeuse.

L'ulcère de l'estomac, également dénommé ulcère gastrique, et l'ulcère duodénal, qui se forme dans le duodénum, portion de l'intestin située dans le prolongement de l'estomac correspondent à une perte de substance de la paroi de l'estomac ou du duodénum. L'ulcére gastro duodénal est une maladie chronique qui évolue par poussées successives.

Causes

La perte de substance provoque une rupture de l'équilibre entre les facteurs d'agression de la muqueuse et les moyens de défense. La modification de la muqueuse gastrique est le facteur principal de l'ulcère gastrique. L'ulcère duodénal est favorisé par une augmentation de l'acidité.
L'ulcère gastro-duodénal est favorisé par certains facteurs, dont un déséquilibre entre l'acidité contenue dans l'estomac et les moyens luttant contre cette acidité, la prise d'aspirine ou de traitements anti-inflammatoires, ou la prolifération d'une bactérie appelée Helicobacter pylori responsable d'une gastrite chronique.

L'ulcère gastrique est dans la majorité des cas une maladie infectieuse provoquée par l'hélicobacter pylori, bactérie présent dans la muqueuse gastrique. 7 ulcères gastriques sur 10 et 90% des ulcères duodénaux sont liés à l'hélicobacter Pylori.

Les causes médicamenteuses sont indépendantes de la présence d'hélicobacter. La prise fréquente et prolongée de médicaments comme l'aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens entraine une altération des parois du tube digestif.

Les anti inflammatoires sont utilisés dans de nombreuses pathologies pour soulager les douleurs : Les anti-inflammatoires coxibs, de type anti COX-2 provoquent moins d'ulcères.

Le tabagisme, l'alcool et le stress sont des facteurs prédisposant au développement d'un ulcère car ils peuvent provoquer une production importante d'acide par l'estomac encore appelé hyperacidité gastrique.

Symptômes

Les symptômes d'un ulcère de l'estomac ou d'un ulcère duodénal varient d'une personne à l'autre et selon l'intensité des manifestations. Il arrive que l'ulcère gastrique soit parfois découvert au cours d'une fibroscopie gastrique.

Les douleurs demeurent les manifestations principales de l'ulcère. Situées à la partie supérieure de l'abdomen. Ce type de brûlures ou de crampes sont rythmées par les repas. Elles diminuent au moment des repas et sont aggravées 1 à 3 heures après. Elles surviennent souvent après la consommation d'alcool, de plats très gras, épicés, ou très sucrés et peuvent survenir également au cours de la nuit. La prise d'aliments procure un soulagement.

Parmi les autres symptômes citons la sensation d'être rapidement rassasié, la présence d'éructations et des ballonnements intestinaux apparaissent fréquemment au cours d'un ulcère. Certaines manifestations survenant en cas de complications : présence de sang dans les vomissements ou selles noires en cas d'hémorragies digestives, nausées et vomissements en cas de sténose du pylore, douleurs abdominales violentes et ventre dur en cas de perforation d'ulcère.

Chaque personne présente les douleurs d'un ulcère de manière différente. Elles sont quotidiennes pendant un certain nombre de jours ou de semaines mais il arrive souvent que les douleurs disparaissent pendant de longues périodes pour resurgir ensuite.

Evolution

Un ulcère gastrique peut cicatriser, récidiver ou se compliquer. La cicatrisation peut être rapide si l'ulcère était provoqué par la prise d'anti inflammatoire et que ces médicaments ont été interrompus. Un ulcère gastrique ou duodénal dont la cause n'a pas été écartée ou qui n'a pas été traité peut réapparaitre et se compliquer (hémorragie, perforation et peritonite...) Le risque de cancérisation est rare et difficile à différencier d'un cancer gastrique qui s'est ulcèré.

Diagnostic

Le diagnostic de l'ulcère gastro-duodénal est suspecté devant la description des symptômes assez typiques, et la confirmation se fait par un examen endoscopique. Une fibroscopie oeso-gastro-duodénale est réalisée au cours de laquelle les lésions caractéristiques sont observées à l'aide d'une mini-caméra passée dans le tube digestif par la bouche et des échantillons (ou biopsies) sont prélevés afin d'être analysés. Cette biopsie permet d'écarter la thèse d'un cancer de l'estomac, mais aussi de rechercher par différents tests la présence de la bactérie Helicobacter pylori. Une prise de sang est fréquemment faite et peut également rechercher des anticorps spécifiques de ce germe.

Complications

Un ulcère duodénal peut cicatriser ou récidiver. Des complications peuvent survenir comme une hémorragie, une perforation aboutissant à une péritonite ou une et sténose du pylore. Un ulcère duodénal n'évolue jamais vers un cancer.

Traitement

En cas de cause facilement évitable identifiée, comme la prise d'AINS, celle-ci doit être corrigée. Le tabac doit également être stoppé car il favorise l'acidité gastrique. En cas d'absence de la bactérie Helicobacter pylori, le traitement s'effectue avec l'utilisation d'Inhibiteurs de la Pompe à Protons (IPP) durant quelques semaines. Si la bactérie est identifiée, le traitement associe la prise d'antibiotiques avant celle d'IPP. L'intervention chirurgicale n'est envisagée que dans les cas les plus graves, quand l'ulcère a perforé la paroi digestive ou que le traitement médical n'est pas efficace. Dans les suites, des médicaments anti-acides peuvent également être donnés et pris après les repas.

Médicaments

Lorsque l'infection à Hélicobacter Pylori est confirmée, il est indispensable de tout mettre en oeuvre afin d'éradiquer la bactérie. 2 antibiotiques sont prescrits, une pénicilline et un macrolide pour une durée d'une semaine environ. En cas d'inefficacité du traitement, un autre antibiotique, le métronidazole peut être prescrit. Les protocoles varient selon différents facteurs.

Un médicament anti acide, comme un inhibiteur de la pompe à neutrons ou un anti H2, est souvent prescrit pendant une durée de 6 à 8 semaines environ.
Traitement de l'ulcère :les médicaments antisécrétoires. Bien respecter la durée et la posologie des médicaments afin d'éviter la multiplication de la bactérie et l'impossibilité de guérir l'ulcère.

Le traitement est efficace dans environ 70% des cas. Les échecs sont dus à la mauvaise observance du traitement (non respect des doses, arrêt trop précoce...) ou de la mauvaise réponse de la bactérie (résistance) aux antibiotiques prescrits.

Une biopsie effectuée au cours d'une endoscopie oesogastrique est systématiquement effectué à la fin du traitement afin de s'assurer de la disparition de l'hélicobacter Pylori. Cet examen est conseillé environ 4 semaines après l'arrêt du traitement anti-sécrétoire.

Intervention chirurgicale

Les indications d'une intervention chirurgicale pour un ulcère gastrique sont rares. Les complications de l'ulcère comme la perforation, l'hémorragie persistante ou la sténose du pylore. Les ulcères résistants à un traitement médical adapté. Les ulcères récidivants rapidement après l'arrêt du traitement. Une gastrectomie est effectuée dans la majorité des situations. La gastrectomie consiste à enlever une partie de l'estomac.

Dans le cas d'un ulcère duodénal, l'indication d'un traitement chirurgical en dehors de l'urgence est très rare. Les ulcères duodénaux non améliorés par un traitement médical adapté ou lors d'une mauvaise observance du traitement. Les complications de l'ulcère duodénal comme la sténose, l'hémorragie ou la perforation.
La vagotomie associée à une pyloroplastie est le plus souvent proposée. La vagotomie correspond à la section du nerf pneumogastrique responsable de la sécrétion acide gastrique. La pyloroplastie consiste à élargir le pylore.

Prévention

Il existe certaines mesures permettant de prévenir un ulcère de l'estomac comme la limitation de la consommation d'alcools forts et de café. Le tabagisme est à éviter de même que la prise régulière d'analgésiques et le stress. Les aliments ne doivent pas être trop gras, trop épicés et pris à la hâte.

Prudence lors de l'utilisation de l'aspirine et des médicaments anti-inflammatoires (AINS), qui peuvent provoquer des ulcères. Certaines personnes sont plus ou moins sensibles à ces médicaments toxiques pour l'estomac.

Apprendre à manger lentement. Ne se coucher juste après avoir manger.

Il est conseillé de diminuer ou d'arrêter la consommation d'alcool.

Eviter une trop forte consommation de café, thé, colas ainsi que le recours aux épices, à la moutarde et au poivre.

Le tabac est un des facteurs principaux du déclenchement ou de retard de cicatrisation d'un ulcère. Mettre en oeuvre tous les moyens pour arrêter de fumer.

Le stress étant un facteur d'aggravation ou de déclenchement de l'ulcère comme de la majorité des maladies, il est conseillé de mettre en oeuvre les moyens nécessaires pour apprendre à se détendre et se relaxer.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

En savoir plus


A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Ulcère de l'estomac - Ulcère gastrique - Causes, symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.