Jouets et cadeaux de Noël : Prudence et rappel de sécurité

Juillet 2017


La sécurité des jouets et des cadeaux choisis pour Noël doit faire l'objet d'une attention toute particulière de la part des parents. Risques d'étouffement, accidents, intoxications, les risques existent et la vigilance est de mise, même si les jouets vendus en France doivent répondre à des normes de sécurité très strictes issues de réglementations communautaires.

La réglementation

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), garante de la sécurité des produits de consommation, indique que les jouets vendus sur le territoire sont soumis à la réglementation dictée par le « décret n° 2010?166 du 22 février 2010 relatif à la sécurité des jouets. Ce texte vise tous les produits conçus pour être utilisés, exclusivement ou non, à des fins de jeux par des enfants de moins de 14 ans ou destinés à cet effet ». Ce décret impose à la fois des normes de fabrication, visant à assurer une sécurité maximum lors de l'utilisation des produits, et une obligation d'information du consommateur.
La présence de la norme CE indique que le jouet a bien été fabriqué selon les normes dictées par ce décret. Les jouets impropres à l'utilisation par des enfants de moins de 36 mois doivent être identifiés comme tels. L'avertissement peut prendre la forme d'une phrase comme « Attention! Ne convient pas aux enfants de moins de 36 mois (3 ans)» ou d'un symbole d'avertissement sur l'âge. Les jouets d'imitation (fer à repasser, perceuse de bricoleur...) doivent porter la mention « « Attention! À utiliser sous la surveillance d'un adulte ». Les jouets comportant des aimants doivent être marqués comme tels. Leurs usages ne conviennent pas aux enfants de moins de 8 ans.

Les risques

Les enfants de moins de 36 mois ont le réflexe de porter les objets à la bouche ce qui peut présenter des risques d'étouffement en cas d'ingurgitation. Avaler deux aimants provoque des risques de perforation ou de blocages intestinaux.
Pour les enfants plus grands, ce sont les risques de chute qui prédominent. Vélo, trampoline, trottinette : il est recommandé de porter un casque et des protections adéquates. A noter aussi, des accidents nombreux de trampolines. Certaines substances toxiques sont présentes dans les jouets. Un test de 60 millions de consommateurs datant de 2009, a permis de déceler des produits toxiques dans certains jouets comme les Phtalates ou bisphénol A dans des jouets en plastique, le formaldéhyde dans les jouets en bois. Perturbations endocriniennes, effets sur l'appareil reproducteur, ces substances sont régulièrement accusées pour leur effet néfaste sur la santé.
La commission européenne a imposé une teneur limite dans les jouets en 2013, encore durcie en 2015. Lire la directive
Les véhicules motorisés, notamment les quads pour enfants, comportent aussi des risques.

Les conseils

  • Vérifier systématiquement la présence de la mention CE sur les jouets et toutes les étiquettes devant comporter des mentions de sécurité
  • Adapter les jouets et les jeux vidéo à l'âge mais aussi à la morphologie et aux capacités de l'enfant (l'usage d'un quad nécessite par exemple une formation préalable),
  • Equiper l'enfant pour lui assurer un maximum de sécurité (casque...)

Les organismes utiles

La DGCCRF - Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, et son espace en ligne pour les particuliers. Un numéro 3939 (prix d'un appel local) est à la disposition du public pour tout renseignement.

Sources:
La documentation de la DGCCRF pour des fêtes de fin d'année réussies (version 2013).
Recommandations de la Commission de sécurité des consommateurs
Crédits photo : © Jeanette Dietl - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Jouets et cadeaux de Noël : Prudence et rappel de sécurité  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.