Allergies au soleil - Symptômes et traitement

Février 2017

L'allergie au soleil encore appelée lucite provoque une éruption de la peau déclenchée par les rayons du soleil. Plusieurs types de manifestations peuvent s'observer.


Définition

L'allergie au soleil appelée également lucite, se manifeste lors d'exposition au soleil et concerne 10% de la population, principalement féminine. La peau se couvre de petits boutons ou de plaques rouges, de type urticaire, qui atteignent rarement le visage et touchent plutôt le torse et les membres. Elle peut entraîner des démangeaisons, parfois sévères. Certaines allergies au soleil résultent d'une exposition prolongée ou répétée au soleil. Dans ce cas, il est important d'éviter le soleil quelques jours et les signes disparaissent normalement d'eux-mêmes en moins de quinze jours.

Lucite estivale bénigne

La lucite estivale bénigne touche plus particulièrement les femmes de 15 à 35 ans. Elle apparaît le plus fréquemment après la première exposition solaire. Un ensoleillement important déclenche la lucite estivale bénigne. La lucite estivale bénigne provoque des démangeaisons. Elle débute au niveau du décolleté puis atteint le dos des mains et les avant bras. Le visage est rarement touché chez plus de 3 personnes sur 4. Elle peut réapparaître rapidement après une nouvelle exposition. La lucite estivale bénigne apparaît le plus souvent plusieurs années consécutives et peut ensuite disparaître. Il est indispensable de se protéger du soleil pendant quelques jours. L'éruption se prolonge environ une semaine et disparaît si la personne touchée reste à l'ombre.

Symptômes

Des petits boutons rouges ou cloques, accompagnés de démangeaisons, apparaissent quelques heures après l'exposition au soleil. Ces éruptions cutanées se localisent sur les zones découvertes du corps : au niveau des épaules, des bras, des jambes et du décolleté. Cependant, elles épargnent la plupart du temps le visage. Les symptômes peuvent persister plusieurs jours et refaire surface à chaque nouvelle exposition au soleil, mais auront tendance à disparaître au fur et à mesure que la peau bronze. Il existe également des formes plus rares d'allergie au soleil, comme la lucite polymorphe (lésions cutanées sous forme de plaques rouges, même par ensoleillement faible) ou l'urticaire solaire (éruptions cutanées qui surviennent très rapidement après l'exposition au soleil, puis disparaissent une fois à l'ombre).

Urticaire solaire

L'urticaire solaire survient dans les premières minutes après une exposition au soleil et disparaît rapidement après s'être mis à l'ombre. L'urticaire solaire touche principalement les femmes âgées de 20 à 40 ans. L'urticaire solaire apparaît entre quelques secondes et quelques minutes après une exposition au soleil, et disparaît spontanément à l'ombre en quelques heures. L'éruption atteint les parties découvertes mais elle peut également toucher les zones couvertes.

L'éruption de la peau provoque des plaques surélevées ressemblant à des piqûres d'orties. L'éruption disparaît au bout de quelques heures si la personne atteinte se met à l'ombre. L'urticaire solaire peut récidiver pendant plusieurs années. L'urticaire solaire peut parfois provoquer des manifestations très invalidantes empêchant toute sortie à l'extérieur.

Lucite polymorphe

La lucite polymorphe touche les femmes mais également les hommes dans des proportions identiques. Elle survient lorsque les premiers rayons du soleil apparaissent. Un temps nuageux peut également provoquer une éruption. Il suffit de moins de 30 minutes ou quelques heures pour provoquer une éruption qui n'apparait environ que 12 heures après l'exposition. La lucite polymorphe touche le décolleté et les bras mais également le visage, le dos des mains et derrière les oreilles. La lucite polymorphe disparaît lorsque la personne atteinte se met à l'ombre. Elle réapparait à chaque nouvelle exposition et a tendance à s'aggraver.

Diagnostic

Le diagnostic de l'allergie au soleil se fait par examen de la peau chez un médecin ou un dermatologue, avec au besoin la pratique d'un phototest (émission d'une petite quantité de rayons ultraviolets sur l'épaule ou le dos) pour affirmer la réaction de la peau au soleil.

Que faire ?

La protection solaire et une exposition mesurée et progressive restent les meilleures façons d'éviter ces désagréments inesthétiques. L'utilisation d'une bonne crème solaire à fort indice de protection est par ailleurs indispensable. Enfin, la prise de compléments alimentaires comme le bêtacarotène, associés par exemple au selenium, aux vitamines C et E, est préconisée par certains pour renforcer l'autoprotection de la peau.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

En savoir plus



Crédit photo : Francesco Ridolfi - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 6 juillet 2016 à 12:28 par Jeff.
Ce document intitulé « Allergies au soleil - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.