Ampoules basse consommation - Dangers pour la santé et prévention

Octobre 2017


Bien qu'économiques et écologiques, certaines ampoules basse consommation contiennent du mercure et peuvent s'avérer dangereuses pour la santé. Le point sur les risques pour la santé et les moyens de les éviter.

Définition

Il existe plusieurs types d'ampoules basse consommation : fluo-compactes, LED ou halogènes.
Les ampoules fluo-compactes consomment environ cinq fois moins que les ampoules à incandescence traditionnelles, pour une lumière d'intensité équivalente. Elles contiennent notamment du mercure en très faible quantité, ce qui leur permet de produire de la lumière.

Les risques pour la santé des ampoules basse consommation

Mercure

L'utilisation du mercure est tolérée dans les équipements électriques et électroniques si les quantités employées sont limitées, comme dans le cas des ampoules fluo-compactes. Le mercure reste un matériau dangereux pour la santé, et peut s'échapper si l'ampoule se brise ou si elle est jetée avec les ordures ménagères. Une exposition au mercure peut produire des effets toxiques sur les poumons, les reins, la peau, les yeux, ainsi que sur les systèmes nerveux, digestif et immunitaire.

Ultra-violets

Les ampoules fluo-compactes produisent des rayons ultra-violets invisibles qui créent de la lumière en heurtant la couche fluorescente. Généralement, les ampoules basse consommation fluo-compactes sont dotées d'une enveloppe en verre filtrant ces rayons UV. Si les rayons traversent l'ampoule, ils comportent des dangers pour la santé, en particulier pour les personnes ayant des rétines très sensibles. Ces risques sont toutefois minimes.

Ondes électromagnétiques

Les ampoules fluo-compactes seraient nocives pour la santé en raison d'émission d'ondes électromagnétiques supérieures aux limites autorisées par la Commission Européenne (87V/m). Les ondes électromagnétiques peuvent causer du stress, des troubles du sommeil, et augmenter les risques de cancer. De plus, une exposition à de forts champs électromagnétiques peuvent générer des interférences avec les appareils de type pacemakers.

Prévention

Bien que ces risques soient minimes, mieux vaut s'en prémunir en achetant des ampoules fluo-compactes contenant les quantités de mercure les plus faibles possibles. En cas de casse, il est recommandé d'aérer la pièce puis de la quitter. Les débris de verre doivent être soigneusement ramassés et jetés. Les ampoules fluo-compactes usagées doivent être recyclées en les déposant dans un point de collecte (en magasin ou dans une déchetterie). En cas d'exposition prolongée à une lumière produite par une ampoule fluo-compacte, mieux vaut se tenir à une distance de plus de 30 centimètres. Il est déconseillé d'utiliser ce type d'ampoule sur une lampe de chevet ou de bureau.

Pour aller plus loin



Crédits photo : © fox17 - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Ampoules basse consommation - Dangers pour la santé et prévention » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.