Hyperémèse gravidique - Symptômes, facteurs de risque et traitements

Avril 2017

Si des nausées surviennent fréquemment au début d'une grossesse, les vomissements incoercibles, encore appelés hyperémèse gravidique, n'affectent qu'une faible part de femmes enceintes. Le point sur les symptômes, les causes, les traitements de l'hyperémèse ainsi que les différences avec les nausées survenant au cours de la grossesse.


Symptômes

L'hyperémèse gravidique se caractérise par de violents vomissements et nausées : plusieurs vomissements par jour, généralement associés à une incapacité à manger ou boire sans vomir, à des douleurs abdominales, à des troubles du sommeil et à une forte fatigue (asthénie).
L'hyperémèse peut affecter le quotidien et avoir d'importantes conséquences psychologiques : déprime, incapacité à effectuer les tâches quotidiennes, ou isolement. Certaines femmes sont affectées au point de ne pas désirer une autre grossesse. Les vomissements incoercibles se distinguent des nausées de grossesse notamment parce qu'ils entrainent une perte d'au moins 5% du poids corporel. Ils cessent généralement d'eux-mêmes après le premier trimestre, et ne se prolongent pendant toute la grossesse que dans de rares cas.

Causes et facteurs de risque

L'origine précise des vomissements incoercibles est encore inconnue, même si les variations hormonales de la grossesse sont souvent évoquées pour expliquer l'hyperémèse gravidique. Il existe certaines prédispositions à l'hyperémèse : grossesse gémellaire, antécédents familiaux, hyperémèse au cours d'une précédente grossesse, mal des transports, migraines fréquentes.

Traitement

Il est conseillé de consulter un médecin ou une sage-femme dès que les symptômes deviennent handicapants au quotidien. Un suivi médical est nécessaire pour éviter une perte de poids trop importante et les risques de déshydratation. Suivie à temps, l'hyperémèse n'affecte pas la santé du fœtus. Bien que parfois difficile à mettre en place en raison des nombreux vomissements, un traitement médicamenteux à base de vitamine B6 et d'antihistaminiques peut être prescrit, de même qu'une modification des habitudes alimentaires.
L'hospitalisation est préconisée dans les cas les plus graves et en cas d'inefficacité du traitement. Elle dure quelques jours, et prévoit un isolement (silence et demi-obscurité en chambre individuelle), une psychothérapie de soutien, une perfusion pour corriger la déshydratation, et un traitement anti vomissements par voie veineuse.

Crédits photo : © Photographee.eu - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Hyperémèse gravidique - Symptômes, facteurs de risque et traitements  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.