Asthme et mesure du FENO

Août 2017



L'asthme est une maladie inflammatoire chronique dont le diagnostic et la surveillance nécéssitent d'effectuer un certain nombre d'examens comme une EFR, exploration fonctionnelle respiratoire. La mesure du FENO, semble désormais être une mesure de plus en plus utilisée.

FENO : définition

Le FENO est un examen reflètant l'inflammation bronchique et qui permet de mesurer facilement la fraction expirée du monoxyde d'azote, le NO. En effet, l'augmentation de la concentration alvéolaire en NO pourrait refléter la présence d'une inflammation siégeant dans les voies aériennes de faible diamètre. Certains professionnels préconisent d'utiliser la mesure du FENO afin de prédire la probabilité de réponse aux corticoïdes et d'identifier les patients pouvant bénéficier d'une corticothérapie et ceci de manière plus systématique que la pratique d'une EFR avec la réponse aux bronchodilatateurs, la variation du débit expiratoire de pointe ou l'hypersensibilité des voies respiratoires à la méthacholine.

Meilleure prise charge de l'asthme

Les auteurs d'une étude parue dans Craig La Force et al Annals of Allergy, Asthma Immunol en Septembre 2014 constatent que la mesure du FENO permettrait une meilleure prise en charge de l'asthme. Ils ont observé 50 patients de 7 à 60 ans et constaté que l'inflammation bronchique en l'absence de la mesure du FENO est incorrectement appréciée dans 50% des cas et est à l'origine d'une augmentation inutile de la prescription médicamenteuse chez 20% d'entre eux et une diminution de la prescription médicamenteuse préjudiciable chez 18% d'entre eux. D'autre part, lamesure du FENO a permis une économie de 619 dollars par patient et par an.

Apprécier l'inflammation des voies aériennes dans l'asthme

Des pneumologues chinois de l'Université de Canton ont publié en Septembre 2014 dans la revue Clin. Resp. Journal sept 2014 ahead of print, une étude étudiant la réactivité bronchique dans l'asthme.


Ils ont utilisé un appareil portable permettant de mesurer le FENO, puis l'ont comparée chez 62 asthmatiques au test d'inhalation à la métacholine. Ils ont ainsi constaté une corrélation significative entre la mesure du FENO et le test de provocation à la métacholine, en particulier chez les personnes non fumeuses et celles qui n'avaient pas de rhinite associée.


Sources :

Actualités bibliographiques en Allergologie, Octobre 2014 Claude MOLINA et Jacques GAYRAUD.

FENO élevée et risque d'exacerbation de l'asthme

Une autre étude a montré que les patients tabagiques ayant une FENO élevée présentent un risque supèrieur d'exacerbation de leur asthme et nécessitent une surveillance plus étroite.



© rob3000 - Fotolia.com.

En savoir plus

Dossier Asthme



http://www.sp2a.fr/pdf/CFP2A-2012/FeNO.pdf



http://www.allergique.org/article4773.html

http://www.em-consulte.com/rmr/article/212446

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Asthme et mesure du FENO » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.