Pollution domestique - La pollution des maisons

Avril 2017

Nous passons généralement plus de 80% de notre temps, soit au moins 20 heures par jour pour certaines personnes, dans des lieux clos. Même s'ils ne sont pas véritablement considérés comme des allergènes, il n'en demeure pas moins que les polluants que l'on retrouve à l'intérieur d'un logement représentent une menace pour ceux qui vivent à leur contact et plus spécifiquement les allergiques en raison de leur action irritante qui aggrave ou déclenche parfois les réactions allergiques (rhinite, asthme, conjonctivite...). Mais à l'intérieur de ces endroits, de nombreux polluants se sont développés, du fait de la plus grande isolation et du confinement dans lequel nous sommes installés. Certains polluants sont présents à des concentrations 10 fois supérieures qu'à celles de l'extérieur.


Monoxyde d'azote et dioxyde d'azote

Gaz émis par les cuisinières à gaz, les veilleuses des chauffe-eau, les poêles à gaz, les cheminées à foyer, les radiateurs et la fumée de tabac, on les retrouve dans les cuisines, garages, salles à manger et chambres. Le monoxyde d'azote est un gaz toxique résultant d'un chauffage mal entretenu et qui provoque chaque année 200 morts. L'intoxication chronique à faible dose case fatigue, vertiges et maux de tête.

Dioxyde de souffre

Le souffre tire son origine de la combustion du charbon et du fioul. On le trouve en général dans des pièces équipées de chauffage à charbon et mazout.

Composés organiques volatiles

Les composés organiques volatiles sont des substances chimiques se volatilisant à la température ambiante. Ces produits peuvent se retrouver durant des années dans les habitations. La dégradation des matériaux peut aggraver les manifestations provoquées par ces substances. 80% des habitations ont une teneur en formaldéhyde 5 à 50 fois supérieure à celle de l'extérieur.

Plus de 300 substances

Près de 300 substances retrouvées dans les matériaux suivants :
  • Matériaux de construction, décoration, isolation.
  • Peintures.
  • Vernis.
  • Colles.
  • Vitrificateurs.
  • Produits d'entretien : nettoyage, désodorisants, détachants, insecticides, bougies parfumées« odeurs fraîches ».
  • Déodorants.
  • Laques.
  • Matériaux d'isolation.

Tabac

Le tabac demeure le premier polluant domestique.

Étiquetage

Un décret met en place l'étiquetage obligatoire des produits de construction et de décoration sur leurs émissions en polluants volatils vient de paraître. Depuis 2013, les produits polluants mis sur le marché doivent avoir une étiquette qui indique clairement le niveau d'émission du produit en polluants volatils. Cet étiquetage permet aux consommateurs, fabricants et prescripteurs de choisir sur un critère prenant en compte la qualité de l'air intérieur et d'avoir une information claire et transparente.

Les polluants visés sont ceux rencontrés le plus fréquemment dans les logements, à savoir le formaldéhyde, l'acétaldéhyde, le toluène, le tetrachloroéthylène, le xylène, le triméthylbenzène, le dichlorobenzène, l'éthylbenzène, le butoxyéthanol, le styrène, ainsi que les composés organiques volatils totaux (COVT).

Le niveau d'émission de chaque polluant fait l'objet d'une classe technique allant
  • A+ : Très faibles émissions.
  • A : Faibles émissions.
  • B : Emissions d'intensité modérée.
  • C : Fortes émissions).

Les classes d'émission sont établies sur la base de mesures réalisées après vingt-huit jours en chambre ou en cellule d'essai d'émission, ou avant ce délai si les émissions respectent les exigences de la classe des émissions les plus faibles (A+). Le niveau d'émission est indiqué par la concentration d'exposition, exprimée en µg.m³.

En savoir plus

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Pollution domestique - La pollution des maisons » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.