Pignons de pin dans l'alimentation : Prudence

Mars 2017



Certains pignons de pin consommés dans l'alimentation peuvent provoquer une sensation très désagréable dans la bouche appelée disgueusie.

La disgueusie

  • La disgueusie est une modification voire une disparition du goût accompagnée d'un goût très amer dans la bouche, pouvant apparaitre dans les 24 heures et se prolonger pendant plusieurs semaines, parfois même jusqu'à 70 jours.
  • En savoir plus sur la disgueusie : http://www.biodenth.be/professionnel/zinc-gout.pdf.

L'enquête du centre anti poison

  • Une enquête effectuée par le centre anti-poison sur plus de 3000 personnes et publiée en Octobre 2010 par le comité de coordiantion de toxicovigilance a révélé que la cause de la disgueusie apparue après la consommation de pignons de pin pourrait être la présence d'une toxine dans certaines variétés de pignons.
  • Cette étude révèle également qu'un une guérison avec une absence de séquelle a été constaté dans la totalité des cas.


Le rapport du centre antipoison publié en Octobre 2010

Ou trouve t-on des pignons de pin ?


Les pignons de pin peuvent se retrouver dans les salades, le thé à la menthe, le pesto (sauce à base de basilic et d'huile d'olive) et certains plats.

Les pignons de pin autorisés


Le JO du 15 Septembre 2010 précise quels sont les pignons de pin autorisés sur le marché français : Pignon de pin de Corée, de Sibérie et pignon de parassol et pignon de pin de Gérard.

Pignons de pin déconseillés


Le pignon de pin armandini en provenance de Chine, d'Inde ou de Pakistan ne sont pas conseillés en France en raison des risques de disgueusie.

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Pignons de pin dans l'alimentation : Prudence » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.