Le yoga aquatique

Mars 2017

Le yoga aquatique, qui reprend les postures du yoga classique, se pratique dans une eau à 32°. C'est une discipline qui améliore la maîtrise des gestes et du souffle.

La pratique du yoga aquatique


Le yoga aquatique se pratique :
  • en piscine
    • dans une eau à au moins 32°.
    • de moins d'un mètre de profondeur. Les exercices se pratiquent toujours là où l'on a pied, pour se sentir en sécurité.
    .
  • équipé d'un masque de plongée,
  • accompagné d'une musique douce orientale.
  • en session d'une heure à trois heures.

Les bienfaits du yoga aquatique

  • Bienfaits pour l'esprit :
    • Relaxation et évacuation du stress,
    • Concentration.
    .
  • Bienfaits pour le corps :
  • Élimination des toxines,
  • Remodelage et tonus du corps : dos, fessiers, cuisses, abdomen.

Les exercices

  • Inspiration puis expiration dans l'eau pour approfondir son expiration.
  • Coordination des mouvements et du souffle
    • avec les postures classiques du yoga.
    • avec des ondulations du corps et en particulier de la colonne vertébrale.
  • Après avoir vidé l'air de ses poumons, on s'assoit puis on s'allonge (pour les plus expérimentés) au fond du bassin, en laissant aller son corps au gré des mouvements de l'eau.

A qui s'adresse le yoga aquatique ?

  • A tous. Aucune expérience préalable n'est nécessaire à la pratique du yoga aquatique.
  • Il est particulièrement indiqué :
    • pour les femmes enceintes.
    • pour les personnes en convalescence.
  • Les muscles et les articulations bénéficiant du support de l'eau dans les mouvements.



Crédit photo : Eastwest Imaging - Dreamstime.com

A voir également


Publi-information
Publié par sante-medecine.
Ce document intitulé « Le yoga aquatique » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.