Strapping - Genou, cheville, pouce

Octobre 2017

Un strapping est un dispositif destiné à maintenir une articulation dans une position non douloureuse et à limiter les mouvements de l'articulation concernée. Il s'agit d'une bande plus ou moins élastique (adhésive ou non) mise en place le plus souvent suite à une entorse. Le strapping doit être réalisé par un professionnel car, pour être efficace, l'entrecroisement des bandes doit être fait dans un sens précis. La tension des bandes sera très importante au début mais le strapping va avoir tendance à se détendre au fil du temps. Il faudra donc le renouveler régulièrement.


Indications

Le strapping peut constituer un traitement préventif ou curatif. Il peut également être employé en phase de rééducation. En général, le strapping est indiqué en cas d'entorse. Les autres affections pouvant nécessiter un strapping sont les ruptures musculaires, les fractures, ou encore les suites de luxations.

Mode d'action

Le strapping agit en limitant la mobilité et/ou en évitant la mise en tension d'un muscle, d'un tendon ou d'un ligament. Les bandes peuvent être plus ou moins souples, collantes ou non. Les bandes cohésives (non collantes) sont surtout utilisées sur les personnes présentant des risques d'allergies.

Poser un strapping

Pour bien poser un strapping, il est recommandé de demander l'avis d'un spécialiste : kinésithérapeute ou médecin du sport selon les cas.

Genou

Le strapping du genou est préconisé en cas d'entorse bénigne du ligament interne. Pour le réaliser, la première chose à faire est de placer deux bandes circulaires au-dessus et en-dessous du genou. Les étapes suivantes consistent à appliquer des bandes obliques de chaque côté du genou en les croisant, puis une bande verticale de chaque côté de l'articulation. La durée de port excède rarement 2 semaines pour une entorse bénigne.

Cheville

Pour soulager une cheville, il est conseillé de placer une bande circulaire élastique sur le mollet, et une sur le pied, qui serviront de base aux bandes verticales et obliques. Les autres bandes sont à placer de la manière suivante : deux ou trois bandes placées à l'oblique vers l'avant, et une à la verticale. Il convient d'appliquer des bandes plus tendues sur la ou les zones à protéger. D'autres embases circulaires peuvent être ajoutées pour consolider le strapping.

Pouce

Pour une contention du pouce, la bande d'ancrage est à appliquer de manière circulaire au niveau du poignet. Cette bande servira de base aux suivantes, à placer à la verticale, puis à croiser autour du pouce.

Précautions et contre-indications

Il est important de ne pas empêcher la circulation du sang : les bandes ne doivent donc pas être trop serrées. Il est aussi conseillé de ne pas poser un strapping trop lâche, qui n'aurait aucun effet sur l'articulation. Dans les deux cas, mieux vaut refaire le strapping. La pose d'un strapping est contre-indiquée en cas d'affection dermatologique, d'obésité, ou de fragilité cutanée.

Crédits photo : © ksena32 - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Strapping - Genou, cheville, pouce » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.