Mycose vaginale - Symptômes et traitement

Juillet 2016

Prés de 75% des femmes seraient touchées par une mycose vaginale une fois au cours de leur vie et près d'une sur 2 présenterait plusieurs épisodes.


Définition

La mycose vaginale est le plus souvent provoquée par la prolifération de champignons. Le plus courant est le Candida albicans qui se trouve normalement en faible nombre dans le vagin. La mycose vaginale représente l'infection vaginale la plus fréquente chez la femme.

Causes

Les mycoses se transmettent souvent au cours de rapports sexuels, mais également en dehors de contacts sexuels. Une femme vierge peut par exemple présenter une mycose.

Les facteurs de risque des mycoses vaginales sont notamment les suivants :
  • Irritation et macération de la muqueuse vaginale.
  • Un savon trop agressif.
  • Port de sous-vêtements en tissu synthétique.
  • Port de pantalons ou sous-vêtements trop serrés.
  • Port de protège-slips qui assèchent la vulve.
  • Diminution de l'immunité au cours de certaines maladies.
  • Le diabète
  • Variations hormonales survenant au cours des règles par exemple ou de la grossesse.
  • Une mauvaise hygiène locale.
  • Une hygiène trop importante et fréquente.
  • Le recours récent ou fréquent aux antibiotiques.
  • Une irritation liée à des rapports sexuels.
  • Les IST, infections sexuellement transmissibles.
  • Port du stérilet.
  • Certaines pilules contraceptives.
  • Les femmes âgées sont plus sujettes aux mycoses.
  • Le stress

Symptômes

Les symptômes de la mycose vaginale sont notamment des démangeaisons, des irritations ou des brûlures vaginales et une irritation à l'entrée du vagin. La vulve est souvent enflammée et présente un aspect rouge vernissé et luisant. Des douleurs se font ressentir à la miction et lors des rapports sexuels. Enfin, on constate des pertes vaginales blanches et épaisses. Les manifestations citées (douleurs, brûlures...) peuvent également être provoquées par une allergie ou un herpès génital. Il est conseillé de consulter son médecin afin de s'assurer du diagnostic.

Traitement

La prise d'un ovule vaginal un soir, s'il s'agit d'un traitement monodose, ou plusieurs soirs de suite. Une crème ou une lotion peut également être appliquée sur les muqueuses vaginales. Un traitement sous formes de comprimés est une mesure le plus souvent conseillée.

Le traitement d'une mycose vaginale concerne également les mesures de prévention, la lutte contre les facteurs de risque. Il est également primordial de traiter les zones éventuellement infectées par le champignon : bouche, doigts des mains et des pieds, plis inguinaux... Ces mesures permettent d'éviter la propagation du champignon et la récidive de la mycose. Prévenir le partenaire afin d'envisager un traitement.

Consulter son médecin afin de s'assurer du diagnostic de la mycose et des traitements les plus adaptés. Celui-ci pourra envisager un prélèvement vaginal afin de confirmer le diagnostic et de s'assurer de l'efficacité des médicaments antifongiques.

Si le partenaire ne présente aucune manifestations, il n'est pas nécessaire de traiter le partenaire s'il ne présente aucun signe. Si le partenaire présente des manifestations :
  • Manifestations de la mycose génitale : Démangeaisons et inflammation du gland, peau qui pèle, odeur nauséabonde...
  • Si le partenaire présente des manifestations sur son pénis, un traitement est indispensable.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

En savoir plus


A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Mycose vaginale - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.