Luminothérapie - Bienfaits de la lumière

Août 2017

Coup de blues de l'hiver, manque de soleil, de lumière... Le syndrome hivernal n'arrive pas qu'aux autres. Une des méthodes pour lutter contre cette petite dépression passagère est d'avoir recours à la luminothérapie, la « thérapie par la lumière ». Cette technique comporte également d'autres applications détaillées dans cet article.


Définition

La luminothérapie est une technique thérapeutique utilisée pour traiter la dépression et l'insomnie grâce à une exposition du patient face à des rayons lumineux imitant ceux émis par le soleil. De nombreux individus sont sensibles aux changements de saisons et souffrent de dépression saisonnière lorsque la luminosité diminue en hiver. En exposant le patient à une lumière blanche sans infrarouge ni ultraviolet, le luminothérapie a pour effet de rééquilibrer la sécrétion de mélatonine, une hormone qui intervient dans la régulation de l'horloge biologique.

Principes

La luminothérapie, que l'on appelle aussi photothérapie, est une technique thérapeutique qui consiste à traiter certains troubles de l'humeur, dont le trouble affectif saisonnier ou « dépression hivernale ». Cet état se caractérise par des troubles dépressifs dus à un manque de soleil et de lumière. La luminothérapie expose les yeux à une lumière de spectre lumineux et d'intensité proche de la lumière du soleil. On utilise une lampe spéciale qui diffuse cette lumière.

Indications et applications thérapeutiques

La luminothérapie est ainsi utilisée dans plusieurs situations :
  • dépression saisonnière.
  • troubles du sommeil : la luminothérapie facilite le sommeil et réduit les crises d'insomnie.

Elle peut aussi diminuer :
  • les symptômes dépressifs liés au syndrome prémenstruel.
  • les crises de boulimie associées à l'influence des saisons.

Contre-indications

  • La luminothérapie ne possède pas de nombreuses contre-indications.
  • Il faut cependant s'assurer que la lampe utilisée n'émet pas de rayons UV, dommageables notamment pour l'oeil et pour la peau.
  • Ce traitement est déconseillé aux personnes souffrant de troubles oculaires : cataractes, rétinite pigmentaire, dégénérescence maculaire et glaucome.
  • Les personnes sous traitement de médicaments photosensibilisants doivent également éviter la luminothérapie.

En pratique

Deux types de thérapies sont possibles.

Luminothérapie encadrée par un professionnel de la santé

La thérapie médicalisée se déroule à l'hôpital et uniquement sur prescription médicale. La cure peut être plus ou moins longue selon les besoins.
  • Cette méthode est celle recommandée par les professionnels de santé.

Luminothérapie à domicile

  • La luminotherapie à domicile nécessite avant tout l'avis de son médecin traitant.
  • Il est recommandé de commencer le traitement dès septembre ou octobre et de le poursuivre jusqu'au printemps.
  • Certaines cliniques peuvent également proposer ce service.
  • On trouve des lampes dans les magasins de luminaires, d'appareils orthopédiques et en pharmacie.
  • Vérifiez que la lampe n'émet pas de rayons UV et que l'intensité de la lumière atteint environ 10000 lux.
  • Il existe aujourd'hui des lampes portatives qui utilisent la technologie « DEL », moins chères et plus économiques.
  • On trouve également des masques qui émettent une faible lumière et qui s'appliquent directement sur les yeux pendant le sommeil.
  • La luminothérapie est utilisée dans le cadre d'un traitement médical pour les troubles dépressifs. C'est sur cette indication que les assurances remboursent l'achat ou la location de matériel.
  • Les prix varient entre 65 et 400 €.

Prendre l'avis de son médecin

Il est toujours conseillé de prendre l'avis de son médecin.

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Luminothérapie - Bienfaits de la lumière » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.