Cirrhose du foie - Causes, symptômes et traitement

Septembre 2016

L'incidence annuelle de la cirrhose du foie en France est estimée à 150 à 200 cas par million d'habitants avec une nombre de décès d'environ 15000 par an. La cirrhose du foie ou cirrhose hépatique est une maladie chronique du foie, irréversible et diffuse, au cours de laquelle l'architecture hépatique se désorganise complètement et est accompagnée d'une dégénérescence des tissus hépatiques. Le foie devient dur, augmente de volume et prend un aspect granuleux.


Définition

La cirrhose du foie correspond à une maladie chronique, irréversible et diffuse du foie au cours de laquelle l'architecture hépatique est désorganisée et accompagnée d'une dégénérescence des tissus du foie. Le foie est augmenté de volume et devient dur et prend un aspect granuleux. La cirrhose peut être stable, ou bien évoluer. Mais elle ne peut pas régresser : une fois installée, elle est toujours définitive.

Causes

L'alcool est la première des causes de la cirrhose, mis en cause dans 50 à 75% des cas. Un excès d'alcool, d'environ plus de trois verres quotidiens pour un homme, deux pour un femme est toxique pour le foie et peut conduire à la cirrhose. L'hépatite B chronique est en cause dans environ 5% des cas. L'hépatite C chronique est en cause dans 15 à 25% des cas.

Les autres causes de la cirrhose représentent environ 5% des cas :
  • Hémochromatose (surcharge en fer des tissus) : L'hémochromatose primitive est une affection génétique provoquée par un défaut de régulation de l'absorption intestinale du fer. Le fer s'accumule dans les tissus et notamment dans le foie provoquant une fibrose, puis une cirrhose. La maladie est 10 fois plus fréquente chez l'homme que chez la femme (du fait de la déperdition de fer lors des menstruations) et est reconnue vers 40-60 ans. Son traitement consiste à effectuer des saignées répétées provoquant ainsi la diminution des dépôts de fer dans les tissus.
  • maladie de Wilson (surcharge en cuivre) : La maladie de Wilson est une maladie génétique provoquée par l'accumulation de cuivre dans le foie. La cornée et le système nerveux central peuvent également être touchés.
  • Hépatite auto-immune : L'hépatite auto-immune qui correspond à une forme d'autodestruction du foie est une maladie inflammatoire chronique du foie de cause inconnue associée dans la majorité des cas à des anomalies de l'immunité.
  • Cirrhose biliaire du foie : La cirrhose biliaire est provoquée par un obstacle localisé sur les voies biliaires, comme une lithiase ou une pancréatite. Il peut également s'agir d'une cirrhose biliaire primitive, une maladie inflammatoire chronique du foie qui touche essentiellement les femmes entre 40 et 50 ans.

Symptômes

Les symptômes de la cirrhose du foie apparaissent souvent très tardivement, lorsque 80% des cellules hépatiques sont détruites. La cirrhose est parfois découverte lors d'un bilan biologique. Une cirrhose peut passer totalement inaperçue avant que les premières manifestations apparaissent. Un manque d'appétit, une fatigue, l'apparition de nausées et une perte de poids peuvent représenter les premiers signes de la cirrhose.

Les symptômes d'une cirrhose hépatique sont notamment une Fatigue, un amaigrissement, un Ictère (jaunisse), une augmentation du volume du foie accompagné de la présence de liquide à l'intérieur de la cavité abdominale, anomalie appelée ascite), une hémorragie digestive ou encore une encéphalopathie (altération de la conscience, troubles de l'humeur, confusion, troubles du sommeil.. ).

Les manifestations de la cirrhose surviennent lorsque celle si décompense.
  • Ictère : coloration jaune de la peau.
  • Présence d'oedème des chevilles.
  • Présence d'eau dans l'abdomen, appelé ascite.
  • Urines peu abondantes.
  • hémorragies digestives.
  • Infections à répétition.
  • Troubles neurologiques pouvant conduire au coma.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Diagnostic

Une échographie, des examens sanguins, une fibroscopie, un scanner ou une IRM permettent le diagnostic d'une cirrhose. La pratique d'une biopsie du foie est parois nécessaire.

Traitement

Le traitement de la cirrhose passe d'abord par celui de sa cause. Si les cirrhoses sont dans 75% d'origine alcoolique, elles peuvent aussi être provoquées par un certain nombre de maladies comme l'Hémochromatose, l'hépatite virale, B ou C, ou une maladie auto-immune (cirrhose biliaire primitive, cholangite sclérosante, etc.).

Manger équilibré, en quantité suffisante et éviter les surcharges en graisse. L'arrêt de l'alcool demeure primordial dans le traitement de la cirrhose.

Faire preuve de prudence lors de la prise de médicaments. En effet de nombreux médicaments sont métabolisés par le foie. L'aspirine est notamment déconseillée, de même que les AINS en raison du risque d'hémorragie et d'insuffisance rénale. Idem pour les antibiotiques (aminosides) en raison du risque d'insuffisance rénale).

Traitement médical

Certains médicaments peuvent diminuer les effets de la cirrhose.

Les médicaments diurétiques permettent d'éliminer l'excès de liquide et d'éviter l'apparition d'ascite.

Les médicaments bêta-bloquants permettent de diminuer l'hypertension portale et le risque d'hémorragie.

Le traitement préventif de la rupture des varices est la prise d'un médicament bétaboquant qui permet de diminuer la pression portale. Des traitements locaux sont proposés en cas de saignements des varices.

Ponction d'ascite

Le surplus de liquide présent dans l'abdomen peut être retiré au cours d'une ponction.

Transplantation du foie

Une greffe du foie peut être envisagée chez certaines personnes atteintes d'insuffisance hépatique sévère. La greffe du foie ou la transplantation hépatique est une intervention chirurgicale qui permet de remplacer un foie malade par un autre foie sain.

La transplantation hépatique représente le traitement primitif de cancer du foie dans certains cas spécifiques. Il ne peut être proposé que pour les tumeurs de petites tailles. Les résultats sont très satisfaisants : le taux de récidive à 5 ans est de l'ordre de 15%. Les délais d'attente sont très longs.

Complications

L'insuffisance hépatique, l'hypertension portale et le cancer du foie sont les principales complications de la cirrrhose du foie.

Insuffisance hépatique

L'insuffisance hépatique apparaît lorsque plus de 75% du foie est détruit. Les symptômes de l'insuffisance hépatique sont les suivants :
  • Fatigue.
  • Hypoglycémie.
  • Hématomes.
  • Ictère (appelé aussi jaunisse)....
  • L'encephalopathie hépatique : confusion, tremblements, coma hépatique....

Hypertension portale et hémorragies digestives

L'hypertension portale provoque une circulation collatérale sous-cutanée abdominale, une augmentation de volume de la rate (la splénomégalie) et des hémorragies digestives provoquée principalement par une rupture de varices oesophagiennes. Elle provoque également une baisse des globules blancs et des plaquettes

Œdème et ascite

L'hyperpression provoque une fuite de sérum sanguin à travers les parois des vaisseaux, dans la cavité abdominale et les membres inférieurs entrainant des œdèmes ou une ascite.

Varices œsophagiennes

Apparaissent également des varices, provoquées pas la dilatation des veines. Le diagnostic de varices œsophagiennes s'effectue au cours d'une fibroscopie. Les varices peuvent se rompre et provoquer des hémorragies. La prescription de Bétabloquants sans spécificité cardiaque diminuent la pression portale demeure une mesure de prévention évitant la rupture de varices œsophagiennes.

Cancer du foie

Lors d'une cirrhose, le risque de développer un cancer du foie est de 3 à 5% chaque année. Une surveillance régulière est donc indispensable : échographie du foie et prise de sang(dosage sanguin de l'alpha foeto protéine,l'AFP) doivent être effectués, selon le cas, tous les trois à six mois.Le cancer du foie se situe au 13ème rang en terme de fréquence. Le cancer du foie affecte essentiellement les hommes dans 79% des cas. L'âge moyen lors du diagnostic est de 63 ans.

La transplantation hépatique ou greffe du foie :La transplantation hépatique représente le traitement de cancer du foie primitif dans certains cas spécifiques. La chirurgie : Lorsque la transplantation hépatique est impossible, une intervention chirurgicale peut être envisagée.

L'alcoolisation ou la destruction par radio fréquence : Lorsque la chirurgie ou la transplantation hépatique ne sont pas indiquées, d'autres traitements peuvent être proposés. L'alcoolisation, ou la destruction par radio-fréquence, sont des techniques plus récentes qui permettent une destruction plus spécifique de la tumeur.

La chimiothérapie par embolisation: La chimiothérapie par embolisation s'effectue en introduisant un médicament dans les artères du foie tout en supprimant l'apport sanguin de la tumeur.

Prévention

La prévention de la cirrhose se base essentiellement sur la prévention des causes de la maladie. Pour cela, il faut avoir une consommation d'alcool modérée, prendre des mesures de prévention contre les hépatites et être à jour en termes de vaccination.

En savoir plus


A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Cirrhose du foie - Causes, symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.