Daltonisme - Test, causes et symptômes

Février 2017

Pathologie touchant surtout les hommes, le daltonisme est trop souvent réduit à une incapacité à voir le rouge ou le vert. Bien qu'elle ne se traite pas, les personnes atteintes n'ont pas l'impression de subir un handicap puisqu'elles développent d'autres façons de voir le monde.


Définition

C'est la plus connue des dyschromatopsies. Nous devons sa description au physicien anglais Jonh Dalton qui en était atteint. L'oeil normal perçoit les trois couleurs fondamentales grâce à trois type de cellules rétiniennes appelées cônes. Les signaux sont ensuite transmis vers le cerveau par couples antagonistes rouge-vert et bleu-jaune. 4.8 millions de français sont touchés, dont 99% d’hommes.

Causes

La transmission de la maladie est généralement héréditaire. En fait, il existe naturellement trois gènes pour les couleurs, codant trois pigments différents : rouge, vert et bleu. Dans la rétine de l’œil humain existent des récepteurs spécifiques à la couleur. Appelés photorécepteurs, ils sont stimulés par une longueur d’onde bien spécifique correspondant à une couleur donnée : rouge, vert ou bleu. Nous percevons ensuite des nuances de ces couleurs suite à l’activation simultanée de ces récepteurs. Les gènes codant les pigments rouges et verts se trouvent le chromosome X, chromosome sexuel porté en un seul exemplaire chez les hommes. Le gène codant le pigment bleu se trouve lui sur le chromosome 7.
Il faut savoir que ce trouble :
  • Touche le plus souvent les pigments rouges et verts dont les gènes correspondants ont plus de chance de muter.
  • Touche majoritairement les hommes puisque ces pigments se trouvent sur un chromosome qu’ils n’ont qu’en un seul exemplaire.


Dans d’autres cas, assez rares, le daltonisme peut apparaître suite à des lésions nerveuses, oculaires ou cérébrales, ou à l’exposition de certaines substances chimiques.

Symptômes

Chez le daltonien, un des canaux de transmission est absent ou déficient. Il est habituel de dire que le daltonien confond le rouge et le vert. En fait, il ne perçoit vraiment que deux couleurs dominantes, le bleu et le jaune mais il existe beaucoup de nuances.

Tout dépend en fait de la forme de la maladie. En effet, il existe trois variantes du daltonisme :
  • La dichromatie : c’est la non-perception d’une couleur et donc la perception uniquement à partir de deux couleurs primaires. En effet, les personnes dichromates ne possèdent que deux des trois pigments de couleur. Un protanope est par exemple quelqu’un qui ne perçoit pas les nuances de rouge, voyant à la place des nuances de gris. Le deutéranope ne perçoit pas le vert et le tritanope pas le bleu.
  • La trichromatie anormale : confusion de certaines couleurs entre elles. Chez les personnes trichromates anormales, les trois gènes sont présents mais l’un d’eux est defectueux, ils perçoivent donc très mal la couleur codée par ce gène et ont tendance à la confondreavec les autres.
  • L’achromatopsie : perception en noir et blanc, d’aucune couleur. Ce cas est rarissime.

Transmission

Dans ses formes les plus courantes, l'affection est héréditaire et dépend du chromosome sexuel X. Elle atteint en France environ 8% des hommes.

Dépistage

Le diagnostic est capital car si l'affection peut ne pas être très gênante dans la vie courante, elle ferme définitivement l'accès à certaines professions. Il peut être fait au niveau de la médecine scolaire mais nécessite un examen spécialisé pour en chiffrer les aspects qualitatifs et quantitatifs.

Il existe toute une batterie de tests visuels destinés à mettre en évidence le daltonisme, et plus particulièrement, la forme de daltonisme.
  • Le test le plus courant et le plus connu est le test d’Ishihara, du nom de l’ophtamologue japonais qui l’a inventé, Shinobu Ishihara. Il se compose de 38 planches de couleurs contenant un chiffre coloré. Le daltonien ne le percevra ni par la couleur, ni par la différence de couleur perçue.
  • Test de Holmgren : le principe est de rapprocher des brins de laine selon la teinte sur un fond gris
  • Test de Farnsworth : le principe est de classer des jetons noirs avec une pastille de couleur dans un ordre de couleur allant du bleuâtre vers le rougeâtre.


Un examen de la vision colorée peut être pratiqué dès l'âge de 3 ans, en utilisant des tests spécifiques. Les plus utilisés sont :
  • La version pour enfant du test d'Ishihara destinée aux 4-6 ans et composée de 8 planches représentant des formes simples: cercles, carrés, lignes, crayons, bateaux, etc.
  • Le test de Verriest, composé de jetons colorés que l'enfant doit réunir à la façon de dominos.


Extraits des planches du test d'Ishihara

Traitement

Cette maladie n’évolue pas mais ne peut pas non plus se soigner. Les daltoniens apprennent à vivre avec leur handicap et développent d’autres référents pour compenser leur non perception d’une couleur.

A voir également


Publi-information
Publié par toptitbal. Dernière mise à jour le 13 octobre 2016 à 12:16 par Jeff.
Ce document intitulé « Daltonisme - Test, causes et symptômes » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.