Les bonnes postures au travail

Avril 2017

Assis ou debout, il n'est pas facile de conserver une bonne posture au travail. Surtout quand l'activité se prolonge plusieurs heures. Si vous avez une mauvaise posture, vous ne tarderez pas à en ressentir les effets, au niveau du dos ou des articulations. On évoque à ce sujet le terme de « troubles musculosquelettiques ou TMS ». Alors comment corriger ces mauvaises habitudes ?


Les troubles musculosquelettiques ou TMS

Les troubles musculosquelettiques ou TMS touchent plusieurs millions de personnes en Europe. Ils représentent un grave problème de santé au travail partout dans le monde. Ces pathologies constituent les maladies professionnelles les plus fréquentes. Elles sont à l'origine d'un absentéisme très important.

Symptômes

L'accumulation de stress, de fatigue et de concentration associée à une mauvaise posture -que l'on soit assis ou debout- est à l'origine de symptômes qui ne trompent pas : tension musculaire dans les poignets et les mains, douleurs lombaires, raideur et engourdissement de la nuque et du cou... L'apparition de ce type de symptômes est donc le signe qu'il faut changer de posture.

Bonnes position assise

Une bonne posture se tient sans effort ni fatigue, elle doit être indolore et symétrique.

Tête et colonne vertébrale

La tête doit être alignée avec la colonne vertébrale. En position assise, les genoux et les chevilles sont légèrement « ouverts » (un angle d'un peu plus de 90 degrés). Le haut du corps doit être légèrement penché en avant (de 0 à 30 degrés) mais bien aligné, ce qui implique souvent de régler son matériel de travail (ex : écran d'ordinateur, chaise).

Bras et avant-bras

Les bras sont alignés au corps et maintenus à un angle de 0 à 20 degrés (donc légèrement orientés vers le plan de travail). Une fois sur la table, les bras et les avant-bras sont maintenus à un angle de 90 à 120 degrés, pour manipuler les objets (souris, clavier, etc) sans effort.

Poignets

Les poignets sont alignés avec les avant-bras et tenus droit.

Régler son matériel

Chaise

La chaise doit être impérativement réglable en hauteur, et permettre une inclinaison en avant et en arrière d'environ 10-20 degrés. Le dos peut ainsi être maintenu dans de bonnes conditions en phase de travail, et sans trop pencher en arrière pendant les périodes de repos. Optez pour une chaise qui pivote à la base pour éviter les torsions, et ajoutez un repose-pieds pour limiter les tensions lombaires.

Ecran d'ordinateur

Il doit être placé dans un angle de 10 à 30 degrés sous la ligne de visibilité directe (c'est à dire lorsque que vous regardez horizontalement devant vous).

Bonne position debout

La station debout statique prolongée nécessite un bon alignement vertical (nuque, épaule, hanches alignées, et ventre « rentré »). Il faut réduire au maximum les tensions lombaires, d'où l'importance de la bonne répartition du poids du corps et du maintien d'une posture « symétrique » : les pieds doivent être parallèles, et légèrement espacés. Evitez d'écarter trop les jambes.

En savoir plus

*
Maladies musculo squlettiques

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Les bonnes postures au travail » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.